Fiche technique de Genocidal Organ Tome 2 :

Public : 15+
Éditeur : Pika
Date de sortie : 22 mai 2019
Date de sortie du prochain tome : 3 juillet 2019
Pagination : 240 pages
Genre : Seinen
Scénariste : Project Itoh
Dessinateur :Asô Gâto
Prix : 7,50 €
Nombre de volumes VO : 3
Nombre de volumes VF : 3
Situation de la série : Terminé
Critique du tome précédent : Genocidal Organ Tome 1

Synopsis de la série

Les États-Unis parachutent le capitaine Clavis Shepherd et ses hommes dans les Balkans. Appartenant au Détachement I, un groupe d’intervention placé sous la direction des forces de renseignement, ils ont pour mission de retrouver et d’éliminer un de leurs compatriotes qui se serait rendu coupable de crimes de guerre…

Synopsis du tome

De retour de leur dernière mission, Clavis et Williams profitent de quelques jours de repos, mais sont très vite renvoyés sur le terrain dans l’espoir d’appréhender leur cible, John Paul. Cette fois, c’est à Prague qu’ils suivent la piste du « roi des génocides ». Sous une fausse identité, Clavis entre en contact avec l’ancienne maîtresse de ce dernier… La jeune femme finira-t-elle par le mener jusqu’à lui ?

Après leur mission secrète dans les Balkans. L’agent militaire Clavis rentre au pays pour jouir un peu de calme et de stabilité avant sa nouvelle mission. Mais le repos sera très court puisque le quartier général l’appel lui et Williams pour une mission d’une importance capitale, trouver et extrader le toi des génocides, John Paul. La mission prend une autre envergure étant donné que cette fois-ci, ils savent où il se cache. Ils vont donc opérer sur les radars dans un pays qui a beaucoup souffert en termes de génocides et de guerre, la République tchèque.

Après la lecture de ce second et avant dernier tome étant donné que la saga se termine en 3 livres, le constat est que la direction choisie entre le premier et le second volume est totalement différente. Dans le tome 1, nous assistions au pouvoir macabre que la guerre laisse sur un esprit et sur la véritable violence qu’elle provoque.

Dans ce tome 2, nous sommes diamétralement à l’opposé de ce que le premier livre apportait, adieu champs de batailles et atrocité, ce titre prend une direction plus secrète, agent infiltré et reconnaissance de la cible. Par ailleurs, étant donné la courte série qu’est Genocidal Organ, l’antagoniste se livre rapidement et donne sans trop de difficultés qu’elles sont ses méthodes pour endoctriner et provoquer des génocides dans un pays. Bien que son but ne soit pas véritablement révélé, plusieurs pistes nous donnent de potentiels indices sur la question.

Par ailleurs, même si le personnage a été très peu présenté, John Paul est loin du cliché manichéen qu’est le grand méchant juste parce qu’il est méchant. Le personnage a une histoire, un background qui peuvent rendre ses actes louables à ses yeux, mais surtout crédibles au nôtre. Même si le ton violent de la guerre n’est plus le thème principal, nous continuons de voir les dégâts qu’elle peut faire sur un esprit, ainsi, notre soldat est sujet à de nombreuses hallucinations où il voit les personnes à qui il a ôté la vie.

Alors en fin de compte, nous avons un second tome totalement différent du premier et pourtant bien meilleur à nos yeux. Même si nous nous éloignons de la guerre, ce volume va plus profondément dans l’âme humaine et explore des concepts et philosophies que certaines œuvres effleurent à peine. Nous sommes donc impatients de découvrir le troisième et dernier volume de la courte saga qu’est Genocidal Organ.


SITE OFFICIEL DE GENOCIDAL ORGAN TOME 2


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here