Fiche technique de WRC 8:WRC 8 box art

Éditeur : BigBen Interactive
Développeur : Kylotonn
Date de sortie : 5 septembre 2019 sur PS4, Xbox One et PC
Type : Course/Simulation
Multi : oui
Langue : français

Après un septième titre prouvant que le studio français Kylotonn fait tout pour rendre à la franchise toute sa gloire passée, WRC revient sur le devant de la scène cette année avec un jeu qui se veut plus ambitieux et plus réalistes, notamment par le biais de l’ajout de conditions météo dynamiques et une nouvelle physique.

Un mode Carrière très convaincant

Le mode Carrière de WRC 8 est des plus convaincants et se découpe en plusieurs segments. Après avoir choisi de commencer en Junior WRC ou, si vous réussissez votre essai de skills, en WRC 2, vous voilà plongés dans un tutoriel pour apprendre à gérer votre QG. Bien plus qu’un pseudo scénario ou un menu indigeste fait de tableaux et analyses, le jeu vous offre une vue des bureaux qui représentent chaque segment constituant les points à surveiller durant tout le championnat et les épreuves annexes proposées.

Premièrement, vous avez le Calendrier. C’est ici que sont réparties vos courses mais également certains événements annexes comme des courses historiques ou des courses en conditions extrêmes. Ces derniers sont assez particulières et proposent aux joueur de se mettre au volant d’un véhicule en grosses difficultés mécaniques sur un tracé soumis à une météo extrême. Le but n’est évidemment pas de compléter une spécial, ce serait trop long et fastidieux, mais bien un petit segment de piste dans un temps imparti. Ces épreuves sont plutôt originales et changent des habituelles spéciales.

Vient ensuite le département R&D où vous pourrez dépenser des points de compétences remportés à l’issue des courses et défis. Il existe 4 branches très distinctes et ciblant un aspect précis des rallyes comme la cohésion de l’équipe (augmentation de la vitesse des réparations, réduction du coût en fatigue…), l’écurie, la fiabilité du véhicule ou les performances. Il n’y a pas vraiment de bonnes décisions à prendre mais le mieux est de juger les branches les plus importantes à développer en fonction de ses aptitudes à la conduite et des résultats. Un expert ne cassera pas souvent sa voiture et ciblera donc les performances au détriment d’un soutien d’équipe plus important.

Il y a également un soucis de gestion d’équipe dans WRC 8. Dans le jeu, vous engagerez kinésithérapeutes, météorologues, agents et mécaniciens pour vous soutenir dans la préparation des épreuves et régler au mieux votre bolide. Attention que chacun d’eux possède un coût monétaire et un coût en fatigue. Il faudra alors veiller à ne pas trop dépenser en frais de personnel si vos résultats ne sont pas excellents et interchanger les membres de l’équipe en cas de fatigue. Pour cela, une réserve vous permet de faire appel à d’autres personnes engagées pour prendre le relais.

Enfin, divers onglets offrent une jolie visibilité sur les objectifs à atteindre et les résultats de course. Tous ces éléments à gérer sont créés dans l’optique du respect du contrat avec le constructeur choisi. Dans le cas contraire, le joueur pourra tout simplement être viré de l’écurie. La Carrière de WRC 8 est ainsi relativement exigeante. Si le joueur ne prend pas en compte tous ces éléments, il se retrouvera vite plongé dans les dettes et son écurie lui enverra des mails salés pour qu’il se ressaisisse. Le tout est donc beaucoup plus oppressant que d’habitude et permet réellement de ressentir ce qu’un pilote de rallye peut vivre dans des conditions réelles si les résultats ne suivent pas. Nous au final cette année le mode carrière le plus abouti de la franchise WRC.

De belles manœuvres techniques chez Kylotonn

Mais que serait une telle aventure sans bonnes sensations de conduite! Heureusement, WRC 8 s’est offert une refonte totale de la physique. On ressent désormais beaucoup mieux les aspérités de la route, les accélérations mal dosées, l’effet des flaques d’eau sur la stabilité de la voiture et tout ce qui s’en suit. La météo désormais dynamique peut elle aussi réserver des surprises grâce à une meilleure prise en considération des intempéries sur les différents revêtements de sol. C’est d’ailleurs là que le météorologue prend toute son importance afin qu’il puisse prédire au mieux les pneus à utiliser et les réglages qui en découlent. Bien entendu, un rallye est synonyme de réparations. Limitées à 45 minutes par épreuve, elles sont la preuve que chacune des pièces principales de la voiture peut s’user et se casser. Turbo, freins, boite de vitesse, suspensions… le tout est soumis à rude épreuve si le joueur ne soigne pas un minimum sa conduite. Pour ce qui est du sound design, c’est là aussi excellent. Le bruit des pneus qui glissent sur l’asphalte, les cliquetis métalliques des voitures en difficulté et le bruitage des chocs rendent le tout très naturel. On reprochera juste un petit écho donnant parfois la sensation que les bruitages ont été enregistrés dans un hall mais cela reste néanmoins très convaincant.

Une belle amélioration graphique pourr WRC 8Kylotonn s’est également bien investi dans le rendu visuel du jeu. Alors que, dans les autres opus, la modélisation des véhicules de basse catégorie ne valait pas celle des véritables WRC, le niveau est ici un peu plus égal même s’il est vrai que les effets de salissure et de dégâts sont plus soignés dans la catégorie reine. Pour ce qui est des environnements c’est aussi une belle réussite. Nous avons constaté une belle diminution du clipping et les jeux de lumière offrent des paysages splendides à traverser à vive allure.

A deux, c’est mieux

Le jeu ne s’arrête bien évidemment pas au seul plaisir de la carrière puisque de nombreux modes traditionnels accompagnent le tout comme les parties rapides ou le mode Saison qui permet de participer à un rallye sans mode gestion. On se baladera encore bien du côté de la Test Area durant notre temps libre, une zone où il est possible de rouler librement afin d’ajuster les réglages de notre voiture.

Enfin, le jeu WRC 8 prend une toute autre dimension en multijoueur avec des défis compétitifs axés sur le domaine de l’eSport. On y retrouve entre autres des événements communautaires WRC afin de disputer les meilleurs temps avec les joueurs du monde entier. Il est aussi possible de rejoindre ou créer un lobby en fonction de la difficulté de la conduite, la catégorie WRC, les spéciales (spéciale unique, Epic Stage ou SSS) et la destination.

Une composante solo, une multijoueur en ligne et une locale en split-screen, ce WRC 8 a tout pour convaincre les fans de rallye. Nous aurons particulièrement été émerveillés de constater une carrière riche en contenu, et ne se contentant pas de faire défiler les spéciales pour divertir le joueur. Le système du calendrier implantant des événements variés entre chaque rallye est très convaincant, et il en va de même pour le côté gestion de l’équipe ainsi que le département R&D qui permet au joueur de mettre l’accent sur ses priorités, que ce soit au niveau de l’équipe comme pour les performances par exemple. Les sensations de conduites sont elles aussi revues à la hausse grâce à une physique des plus convaincantes. L’expérience de jeu se voit ainsi modifiée et très variable en fonction de revêtement et de la météo. Comme ses prédécesseurs, le jeu ne délivre toutefois pas de sensations de réalisme équitables  vis-à-vis des catégories inférieures et c’est véritablement en WRC que nous prendront le plus de plaisir de conduite. Tout est là pour délivrer aux adeptes du championnat officiel une immersion des plus exceptionnelles accompagnée de graphismes plus convaincants. C’est donc un joli retour en force pour la série qui signe peut-être le début d’une nouvelle période de gloire.

Points positifs:

  • Une carrière ultra complète et punitive
  • Un mode vitrine complet pour apprécier les voitures des trois catégories sous toutes leurs coutures et des voitures de légende
  • De bonnes sensations de conduite
  • Un sound design au top
  • Très joli visuellement
  • Un mode split-screen

Points négatifs:

  • Le temps d’adaptation aux différents systèmes du mode carrière


SITE OFFICIEL DE WRC 8


APERÇU DE REVUE
NOTE GLOBALE
9
Article précédentFinal Fantasy VIII Remastered fête sa sortie avec un dernier trailer
Article suivantCode Vein lance sa démo gratuite aujourd’hui sur consoles
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here