Fiche technique de The Dark Pictures : Man of Medan :

The Dark Pictures : Man of Medan

Editeur : Bandai Namco
Développeur : Supermassive Games
Date de sortie : 30 août 2019 sur PS4, Xbox One et PC
type : Survival-Horror
Multi : oui
Langue : français

Lorsqu’on cite le studio de développement Supermassive Games, on ne peut s’empêcher à l’énorme carton Until Dawn qui a terrifié des milliers de joueurs. Et bien qu’ils se sont retirés de la scène pendant un moment, le but étant bien évidemment de nous produire le tant attendu The Dark Pictures : Man of Medan. Maintenant que le titre est passé entre nos mains, découvrez si l’attente en valait la peine et le tout sans spoilers.

Le premier d’une longue anthologie

Comme Bandai Namco et Supermassive Games l’ont dit par le passé, Man of Medan est le premier titre d’une longue série de jeux d’horreur. Cet opus nous raconte l’histoire de 4 jeunes qui décident d’embarquer sur un bateau afin de trouver des épaves et un trésor datant de la Seconde Guerre mondiale. Les 4 vacanciers et la capitaine du petit bateau vont très rapidement comprendre qu’il n’est parfois pas bon de déterrer de vieux secrets. Une quête pour la survie et la résolution du mystère va commencer, vous devrez faire face à vos plus grandes peurs tout en évitant de périr, car il ne faut pas l’oublier, toutes morts sont définitives.

Une mécanique bien huilée

Man of Medan vague sur le concept du précédent jeu du studio, Until Dawn, le titre étant acclamé par le monde entier, il n’est pas surprenant de voir certaines mécaniques revenir dans ce nouveau jeu d’horreur. Et de ce fait, les joueurs d’Until Dawn souriront lorsqu’ils croiseront quelques clins d’oeil subtilement placés par-ci et par-là. En termes de mécaniques et de similitudes, nous retrouvons le système d’indices. Pour rappel, Until Dawn vous permettait d’appréhender votre potentielle mort en trouvant un peu partout des totems, ceux-ci vous montraient une éventuelle mort ou au contraire, une petite astuce pour l’éviter. Man of Medan réitère ce concept, mais cette fois-ci avec des tableaux, ils sont cachés un peu partout dans le bateau, à vous de les trouver. Le changement apporté est en termes de nombres et de classes, ici, les tableaux sont bien moins nombreux et il ne précise pas si c’est un conseil pour une décision à choisir ou si c’est une façon de mourir que vous avez vue. Ce système se veut donc être beaucoup plus sournois, car si vous pensez avoir un indice pour survivre, nous vous conseillons de bien analyser la scène au risque de perdre un voir deux personnages. Vous aurez également dans le bateau plusieurs secrets qui sont facilement décelables, car ils émettent une fine lumière, les récupérer vous permettra de découvrir le secret du bateau fantôme et ce qu’il s’est réellement passé.

En termes de gameplay, nous avons encore le choix en fonction de nos envies, appelé boussole morale, vous serez contraint durant toute l’aventure de choisir des décisions parfois cruciales sous le thème de la raison ou de l’émotion. Si le cœur à ses raisons, que la raison ignore, le choix le plus facile n’est parfois pas le meilleur.

C’est la peur qui vous tuera

Il faut avouer que Supermassive Games dispose d’un véritable talent pour donner une atmosphère étouffante et horrifique à leurs titres. Until Dawn en est la preuve, Man of Medan dispose aussi de cette ambiance anxiogène qui mettra vos nerfs à rude épreuve. Ce titre joue d’ailleurs bien plus sur les screamers afin de provoquer la peur et l’hésitation chez le joueur. Un autre élément qui va accentuer cette peur tout au long de l’histoire est sa caméra, pour les plus attentifs d’entre vous, vous aurez remarqué que le placement de la caméra nous rappelle un autre titre d’horreur qui a marqué sa génération par le passé, Resident Evil. Elle sera toujours positionnée dans le coin d’un couloir ou d’une pièce pour faire en sorte que vous ne sachiez jamais ce qui vous attend au tournant. Ce choix et cette prise de position sont tout simplement réussite puisque le joueur sera toujours aux aguets, même si l’angoisse peut venir d’où on ne l’attend pas forcément.

L’autre point qui joue sur la réussite du titre est bien évidemment sa motion capture, les personnages que nous incarnons à tour de rôle disposent  de trait et d’expressions faciales qui transcendent le simple jeu vidéo. La peur, la joie, l’angoisse, on ressent toutes ses émotions sur les visages pétrifiés de nos héros. Nous noterons quelques erreurs de synchronisation entre la voix et les lèvres bien que celles-ci soient finalement mineures.

Ne jouez pas seul

L’autre gros argument de vente et d’intérêt pour Man of Medan est la capacité à pouvoir jouer à plusieurs. En effet, vous aurez la possibilité soit de jouer en ligne avec un autre joueur qui incarnera de son côté, des personnages, mais dont vous ignorerez les choix jusqu’à la fin, soit de faire une soirée télé. Ce mode de jeu vous permet de jouer jusqu’à 5 joueurs au total. Sur le papier, l’idée est plus que géniale, mais durant nos nombreux tests, nous avons remarqué qu’en fonction du mode de jeu que vous aurez choisi, solo, à deux ou plus, l’histoire sera différente. C’est-à-dire que certaines scènes ou explications apparaîtront uniquement si vous jouez au mode de jeu ou elles sont présentes, c’est par exemple le cas avec une explosion, vous n’aurez l’explication que si vous jouez en ligne avec quelqu’un. Ce système est assez contraignant, car cela impacte en même temps les indices que nous devons collecter, mais aussi les tableaux à trouver.

Durant notre test, nous avons également eu droit à de nombreux freezes durant les scène cinématique et QTE. Il faut admettre que cela est très contraignant et éreintant. Pour les cinématiques, les freezes cassent littéralement l’ambiance du jeu tandis que lors des QTE ils peuvent intervenir lors d’un moment très important pour sauver notre personnage et cela provoque malencontreusement la mort comme ce fut le cas pour nous durant notre session. Nous espérons simplement que les développeurs vont sortir un patch le jour de la sortie pour y remédier.

Alors en fin de compte, est-ce que Man of Medan est du même acabit que Until Dawn ? Clairement pas, tout d’abord, sa durée de vie est bien inférieur, bien que le jeu coute moins cher, comptez facilement 5 bonnes heures de jeux à condition que tous vos héros soient en vie, il ne faudra donc pas être étonné que le jeu se termine rapidement s’il vous 1 ou 2 personnages encore sains et saufs. Ensuite, le scénario, bien que celui-ci est prenant au début de l’histoire, il va devenir moins intense et moins effrayant vers la fin tandis qu’Until Dawn montait crescendo dans son ambiance horrifique. Mais malgré ça et les quelques bugs, Man of Medan arrivera sans trop de difficulté à vous donner des petits moments intenses de stress et conviendra parfait à une soirée entre amis.

Points positifs:

  • Un prix démocratique (entre 24,99 et 29,99)
  • Des screamers parfois inattendues
  • Globalement joli
  • Le mode télé qui vous permet de jouer jusqu’à 5 joueurs
  • Une caméra à la Resident Evil
  • Le soft est très joli dans l’ensemble

Points négatifs:

  • De nombreux freeze qui rendent parfois le jeu injouable
  • Des scènes, des indices et tableaux manquant en fonction du mode de jeu choisi
  • Un scénario qui n’est pas à la hauteur de nos espérances
  • Des personnages rigides et lourds
  • Des voix décalées par rapport au mouvement de la bouche


SITE OFFICIEL DE THE DARK PICTURES : MAN OF MEDAN


RÉSUMÉ DU TEST
NOTE GLOBALE
7.5
Article précédentDESTINY 2: Notre rencontre avec Bungie à la Gamescom
Article suivantPS Plus: les jeux de septembre 2019 sont annoncés
Immense fan de jeux vidéo, manga, cinéma et comics. Le jeu vidéo a pris une place importante dans ma vie plus qu'un simple passe-temps, une véritable passion c'est grâce à 4WAG que je peux enfin réaliser un rêve de gosse. Joueur sur Playstation 4, les meilleurs jeux à mes yeux sont Assassin's Creed, Last of us, God of war et uncharted.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here