Fiche technique de Erica :

Éditeur : Sony Interactive Entertainment
Développeur : Flavourworks
Date de sortie : 19 août 2019 sur PS4
Type : aventure
Multi : non
Langue : français

Le jeu Erica a officiellement annoncé sa sortie immédiate lors de la Gamescom Opening Night ce lundi 19 août et, bien que le jeu ait été révélé il y a deux ans, le projet a finalement radicalement changé pour se rendre plus attractif aux yeux des joueurs. Erica fait partie de ces jeux PlayLink interagissant avec le smartphone des joueurs. Un système ayant fait bien peu d’adeptes en Europe alors que le concept tient de jeux phare comme Buzz, un jeu d’équipe sorti il y a déjà plusieurs années et comprenant un kit de jeu interactif remplaçant les actuels téléphones tactiles.

Aucun chemin ne répond seul à toutes les questions

Le concept du jeu reprend les codes de tous les bons thrillers et amène le joueur à découvrir une horrible vérité sur la mort du père de l’héroïne avec des éléments de tension ne tombant jamais dans le gore excessif  pour donner au tout une touche soft appréciable.

L’aventure semble également plus attractive que la version présentée en 2017 grâce aux performances remarquables de l’actrice principale de 26 ans, Holly Earl, ayant déjà un joli parcours d’actrice en Angleterre. L’intrigue mise en place est plutôt solide, bien pensée et appuyée par une bande-son exquise que l’on doit à Austin Wintory qui a déjà travaillé sur des jeux à l’ambiance convaincante dont Journey et Flow. C’est notamment grâce à cette soundtrack que Erica sera parvenu à captiver notre attention durant toute l’aventure.

Bien que faisant partie du catalogue de jeux PlayLink, Erica ne propose aucune dimension multijoueur mais s’appuie notamment sur l’utilisation de l’application gratuite interagissant avec la PS4 connectée au même réseau internet que le téléphone. Mais si le joueur n’est pas adepte de l’utilisation du téléphone, il est également possible d’interagir avec les choix d’Erica en utilisant le pad tactile de la Dualshock 4. Sony conseille cependant l’utilisation du téléphone car l’écran tactile est plus grand et facilite les mouvements du doigt. Mais nous n’avons ressenti aucune gêne lorsque nous avons employé la manette PS4 et les habitués aux jeux comme Detroit: Become Human ou même Until Dawn ne seront pas déstabilisés. Par ailleurs, nous avons noté une meilleure sensibilité à la manette, rendant le tout plus fluide et réactif.

Des interactions variables

Si vous avez visionné le trailer d’Erica après son annonce, vous avez certainement compris que les choix du joueur étaient véritablement au cœur de cette expérience interactive. Tout au long de l’aventure, nous avons très souvent été amené à effectuer des actions par nous-même comme ouvrir des boites, allumer des briquets et pointer des éléments de décor pour faire avancer l’histoire.

Entre ça, il y a aussi des scènes ou le joueur devra sélectionner la réaction qu’Erica devra prendre face à des déclarations d’autres personnages. Le silence est lui aussi une interaction cachée. Si le joueur ne sélectionne aucune option proposée par Erica, l’actrice gardera le silence et attendra une réaction de la part de son interlocuteur. Globalement, les choix n’influencent pas tant l’histoire que ce que pourrait nous laisser croire la bande-annonce. Quelques phases durant l’acte finale changera effectivement bien la conclusion mais le cours de l’aventure restera principalement le même et ces choix ne serviront qu’à étoffer le contexte de façon différente. Les changements ne sont donc pas radicaux mais apportent un petit plus durant le processus de questionnement du joueur face à cette « enquête ».

Erica nous fait passer un bon moment pendant près de deux heures avec un jeu d’acteur plus convaincant que la plupart des jeux du genre ayant fait surface dans les années 90. Holly Earl nous gratifie d’une prestation impeccable et, même si les performances des autres personnages ne sont pas du tout au même niveau, elle suffit à elle même à garder notre intérêt tout en nous faisant découvrir un scénario prenant. C’est en tout cas plus convaincant que ses homologues, ce qui rend ce thriller interactif attachant. Erica est en définitive une très bonne surprise, même si l’on regrette de ne pas profiter de tout ceci en 4K sur PS4 Pro.

Points positifs:

  • Holly Earl au top
  • Une bande-son de haute volée
  • Une aventure fluide et appréciable
  • Les raccords entre scènes filmées et moments interactifs sont parfaits
  • Le prix de lancement, dérisoire!

Points négatifs:

  • On aurait aimé des changements scénaristiques plus prononcés
  • L’application smartphone n’a pas de grand intérêt
  • Les performances de certains acteurs laissent à désirer


SITE OFFICIEL D’ERICA


 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here