Les œuvres japonaises ont à peu près la même malédiction que les jeux vidéo lorsqu’ils sont adaptés en film. Si au début, nous sommes pleins d’espoir, celui-ci s’estompe lentement lorsque les premières bandes-annonces apparaissent, il ne suffit que de citer le film Death Note par Netflix, Ghost in The Shell qui a eu un accueil mitigé par les fans ou bien Dragon Ball Évolution qui sera sans nul doute le pire de tous. Mais James Cameron et Robert Rodriguez ont voulu utiliser tout leur talent pour donner vie à un projet osé, adapté en film le cultissime manga Gunnm, c’est ainsi que le duo nous annonçais la venue d’Alita : Battle Angel.

Synopsis :

L’an 2563, 300 ans après que la Terre a connu une catastrophe appelée « l’effondrement » consécutif à une guerre contre Mars. Dans la ville d’Iron City infestée par le crime, le Dr Dyson Ido, médecin spécialisé dans les augmentations biomécaniques, cherche des pièces détachées dans une décharge à ciel ouvert venant de Zalem, une cité céleste surplombante Iron City et où chacun rêve d’aller. Ido trouve le corps d’une cyborg en piteux état. Il va alors la ramener dans sa clinique pour la réparer. La jeune cyborg se réveille, réparé, mais amnésique. Le docteur Ido la rebaptise Alita (du prénom de sa fille décédée) et lui fait découvrir le monde dans lequel ils survivent. Mais Alita se découvre des réflexes combatifs, veut toujours en savoir plus et aller plus loin. Elle fait la connaissance d’Hugo, un revendeur de pièces détachées auquel elle se lie rapidement. Alita va tenter de comprendre qui elle est réellement et d’où elle vient. Elle croise la route du terrible Vector, qui contrôle les matches du sport ultra-populaire de la ville, le Motorball.

 

On en prend plein les yeux

Dans un monde cybernétique qui tente lentement de se relever après qu’une guerre contre la planète Mars ait frappé le monde, nous suivons une jeune cyborg qui est récupérée par le docteur Ido qui se révèle être un spécialiste dans le domaine biomécanique, il va utiliser tout son talent afin de ramener la jeune fille à la vie par le biais d’un nouveau corps cybernétique. C’est ainsi que débute la nouvelle vie de la dénommé Alita qui découvre un monde dont elle ignore tout, mais l’androïde va rapidement se rendre compte qu’elle dispose de certaines capacités hors du commun et qu’elle aura un grand rôle dans les événements qui vont suivre.

Alita : Battle Angel est une réussite sur divers plans, le premier est bien évidemment son esthétique, le côté cyberpunk et mécatronique de l’oeuvre originelle est constamment présent, ce monde qui nous fait face est crédible au point que l’on s’y perd facilement dedans. L’univers dans lequel évolue Alita fait à la fois envie, mais donne également des sueurs froides au spectateur que nous sommes, nous passons d’une allée colorée ou marchante et enfants trônent gentiment à un quartier peu fréquentable ou les chasseurs de prime et tueurs en série robotiques ont établi leur campement. Mais pour notre héroïne, tout cela ne signifie pas grand-chose au début, elle redécouvre la vie tel un bébé qui viendrait de naître, elle ignore les menaces, elle est impétueuse et n’hésitera pas à braver le danger pour venir en aide au plus faible.

alita : battle angelLe personnage d’Alita va par moment vous émerveiller et à d’autres vous énervez tant sa naïveté et sa niaiserie sont clichés. Malgré cela, elle va sans cesse apprendre les bons et les mauvais côtés de ce monde jusqu’à se forger un caractère bien différent de celui qu’elle affichait au début de l’histoire. Et c’est en ça que le personnage d’Alita est réussi, son évolution se fait par le biais d’événements heureux et tragiques, elle a beau posséder un corps de métal, son corps reste humain et elle cédera même à l’attrait de la vengeance.

Bien sûr Alita : Battle Angel n’oublie pas et ne renie pas ses origines, ainsi, l’oeuvre cinématographique respecte au mieux le manga d’origine en incluant de nombreux éléments comme des personnages emblématiques, des événements incontournables comme le Motorball et la violence bien évidemment. Et ce dernier point est l’un des maîtres mots du film, car l’action est majoritairement présente et même entre deux conversations qui peuvent sembler banales, nous allons assister à un démembrement violent ou à une décapitation dans les règles de l’art. Cette violence est malgré tout atténuée par le côté cyberpunk, étant plus des machines que des êtres humains, nous serons presque indifférents de voir un bras robotisé coupé.

Si le jeu d’acteur est honnêtement très correct grâce à la présence de certaines grandes stars comme Christoph Waltz, Jennifer Connelly, Mahershala Ali et un caméo de fin assez inattendu. Pour celle qui incarne Alita, la jeune actrice Rosa Salazar montre une implication assez fulgurante dans son rôle, malgré les nombreux effets de synthèses, le personnage est crédible et arrive à transmettre les nombreuses émotions qu’elle éprouve aux spectateurs. Toujours en termes de réalisation, la bande-son passera légèrement à la trappe avec des musiques électros qui collent au thème, la plus entraînante sera très certainement celle du Motorball, mais dans l’ensemble et en comparaison avec le manga, ces dernières nous laissent de marbres.

En fin de compte, Alita : Battle Angel à su nous plaire, bien qu’il ne soit pas parfait, il respecte le matériau d’origine et se laisse facilement regarder à la fois par les fans du manga que par ceux qui cherche tout simplement un bon film d’action. Il s’agit clairement d’un blockbuster avec de gros moyens, des personnages bien écrits et une histoire assez crédible pour être apprécié, le seul défaut du film sera peut-être qu’il ne soit pas apprécié à sa juste valeur.

APERÇU DE REVUE
NOTE GLOBALE
8
Article précédentTEST – Souris sans fil SteelSeries Rival 650
Article suivantApex Legends: Un mode solo sera disponible bientôt
Immense fan de jeux vidéo, manga, cinéma et comics. Le jeu vidéo a pris une place importante dans ma vie plus qu'un simple passe-temps, une véritable passion c'est grâce à 4WAG que je peux enfin réaliser un rêve de gosse. Joueur sur Playstation 4, les meilleurs jeux à mes yeux sont Assassin's Creed, Last of us, God of war et uncharted.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here