Fiche technique du Sony WH-XB700:

  • Type de casque: Dynamique
  • Diaphragme: 30 mm (type dôme)
  • Aimant: Néodyme
  • Impédance (Ohms): 37
  • Diaphragme PET
  • Réponse fréquentielle (Bluetooth): 20 Hz – 20 000 Hz (échantillonnage: 44,1 KHz)
  • Sensibilité: 103 dB/mW
  • Réglage volume: Touche contact
  • Type de cordon: Unilatéral (amovible)
  • Longueur cordon: environ 1,2m
  • Fiche: minifiche stéréo en L, plaquée or
  • Entrée minijack stéréo
  • Style de port: Supra-auriculaire
  • NFC: oui
  • DSEE: oui
  • S-Master HX: Non
  • Fonctionnement passif: oui
Batterie:
  • Temps de charge: environ 4 heures
  • Méthode de charge: USB
  • Autonomie: 30 heures max.
  • Autonomie en veille: 300 heures max.

Spécification Bluetooth:

  • Version Bluetooth: version 4.2
  • Portée effective: 10m environ
  • Profil: A2DP, AVRCP, HFP, HSP
  • Formats audio pris en charge: SBC, AAC et aptX

Le fabricant Sony met aujourd’hui sur le marché une gamme Extra Bass destinée aux utilisateurs désirant un rendu maximal sur les basses de leurs musiques. Nous avons récemment pu mettre la main sur un modèle des plus récents, le WH-XB700, un casque sans fil passe-partout entrant directement dans cette gamme particulière de casques audio. Mais convient-il forcément à tous les styles musicaux et à tous les utilisateurs? Décryptage des faiblesses et forces de ce casque dans notre tout premier test pour audiophiles.

Un look épuré

De prime à bord, le casque Sony WH-XB700 passe assez inaperçu grâce à un design très sobre. La coque est relativement uniforme, noir ou bleue en fonction du modèle choisi, et aux formes très arrondies pour une allure plus reposante et soft comparées aux XB950 XB650 de la même collection Extra Bass par exemple, qui étaient quant à eux très anguleux et représentaient donc un design pour le moins moderne ne convenant pas forcément aux goûts de tous. Bien que nous pourrions lui reprocher un ressenti très plastique, le tout paraît néanmoins robuste avec un arceau disposant de réglages crantés et renforcé par une touche d’aluminium à l’intérieur. Le logo de la marque y figure d’ailleurs pour renforcer se look épuré.

Pour ce qui est des réglages, le casque dispose sur l’oreillette gauche d’un bouton d’allumage et d’activation de l’appairage Bluetooth en cas d’appui long. Juste au dessus se trouve un bouton de commande vocale fonctionnant avec Siri, Google Assistant ou Alexa. Cette option devient une véritable norme auprès des nouveaux modèles de casque puisque cette technologie permet aux utilisateurs d’effectuer plusieurs tâches très variées sans avoir besoin de sortir son appareil mobile. De l’autre côté, nous retrouvons des réglages de volume entre lesquels se situe une touche servant à mettre la lecture sur pause, prendre des appels ou changer de musique, par exemple. Ces différentes actions s’effectuent avec un, deux ou trois pressions consécutives.

Bien que le Sony WH-XB700 ne propose pas de suppression de bruit active, ses larges mousses moelleux permettent déjà à l’utilisateur de s’isoler passivement d’un fond sonore souvent bien gênant pour l’écoute. Les mousses, très épais en largeur comme en épaisseur recouvrent l’oreille sans l’écraser. Après de nombreuses heures d’écoute, il ne nous est jamais arrivés de ressentir une quelconque pression gênante puisque les oreillettes sont d’un confort irréprochable. Ce qui au départ était une crainte nous a donc vite soulagés.

A qui s’adresse la gamme Extra Bass?

Entrons maintenant au cœur du sujet et de ce qui fait de ce casque un compagnon particulier. Le système Extra Bass intégré par Sony permet en effet de donner un coup de boost à la présence de fréquences plus basses lors de l’écoute. Si un réglage d’usine est automatiquement appliqué, il est possible de passer par l’application officielle de Sony Headphones Connect pour y régler l’intensité des basses. Allant d’une échelle de -10 à +10, ces niveaux influencent grandement le ressenti en fonction des styles musicaux.

Lorsque les basses sont poussées à leur maximum, nous n’avons constaté aucun grésillement ni aucune saturation. C’est là un point très important à souligner et qui prouver que le Sony WH-XB700 est à l’épreuve des sonorités extrêmes. Ceci dit, les Extra Bass ne sont pas à conseiller à tout le monde. Si la musique en écoute nécessite une certaine attaque ou tâche de mettre en valeur plusieurs instruments, un abus de basses peut très vite mettre ces sonorités complexes en arrière-plan et donner plus de rondeur au son, et donc moins de clarté. Celles-ci sont à titre d’exemple intéressantes pour le Hip-hop, certains types de musiques électroniques à infrabasses ou bien la musique acoustique rendant les basses de d’instruments à cordes plus chaleureuses.

Dans notre cas, nous avions besoin d’une écoute ayant du punch, tout en gardant des basses lourdes sans étouffer les autres instruments. Dans cette optique, nous avons souhaité paramétrer les Extra Bass sur -2 mais les spécificités intrinsèques du modèle WH-XB700 rendent naturellement les basses plus impressionnantes et vibrantes, même lorsque celles-ci ne sont pas poussées en avant-plan.

Un côté technique soigné

Parlons enfin d’aspects plus techniques comme l’autonomie, puisque le Sony WH-XB700 propose une durée de lecture musicale allant jusqu’à 30 heures. Avec une telle performance, vous n’aurez pas à recharger le casque très souvent mais, dans le cas où le besoin se présente, Sony nous assure 90 minutes d’écoute pour 10 minutes de charge et 4 heures pour atteindre les 30 heures d’écoute grâce à un câble USB Type-C. Ce point permet de comparer la marque avec d’autres concurrents tels que Bose se servant encore à l’heure actuelle d’une charge en micro-USB, plus lente et devenant obsolète.

Pour ce qui est de la connexion sans fil, le casque permet une connexion en NFC ou en Bluetooth Qualcomm aptX pour une haute résolution audio. Le modèle ne se contente donc pas du minimum pour fournir à son utilisateur une qualité de communication sans fil supérieure.

Le Sony WH-XB700 est un périphérique idéal pour les amateurs de musique désirant un certain confort d’écoute en restant dans une isolation passive. Fort d’une autonomie titanesque de 30 heures maximum, d’un look relativement discret et d’une qualité de basses lourdement améliorée, il dégage une très bonne intensité sonore sur les morceaux nécessitant des basses rondes et profondes. Les réglages disponibles sur l’application smartphone ainsi que le bouton d’activation de l’assistance vocale en font d’ailleurs un très bon compagnon quotidien qui se contente de tout type de fichiers audio. Pour ce qui est de l’écoute Hi-Fi, il faudra toutefois monter en gamme puisque la bande passante du WH-XB700 se contente de la base, à savoir du 20 – 20 000 Hz.

Points positifs:

  • Un confort d’écouteurs irréprochable
  • Une très bonne précision des basses
  • Une esthétique passe-partout
  • La qualité de la connexion sans fil
  • L’assistant vocal
  • L’application permet pas mal de réglages sonores
  • L’autonomie impressionnante de 30 heures
  • Isole bien des sons externe (passif)

Points négatifs:

  • L’absence d’un véritable égaliseur sur l’application
  • Pas de petite housse fournie pour le prix de vente conseillé
  • Le câble de recharge un peu court

SITE OFFICIEL DU SONY WH-XB700


 

[the_ad id= »74857″][the_ad id= »74858″][the_ad id= »74855″][the_ad id= »74856″]

APERÇU DE REVUE
ESTHÉTIQUE
7,5
CONFORT
9
SON
9
FONCTIONNALITÉS
8
AUTONOMIE
9,5
Article précédentWWE 2K20 est officiellement annoncé
Article suivantApex Legends: Un nouveau héros semblerait avoir été teasé
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here