Fiche technique du SteelSeries Arctis 7:

Pilotes d’enceintes:

  • Haut-parleurs néodyme: 40 mm
  • Réponse de fréquence du casque: 10 à 20 000 Hz
  • Sensibilité du casque: 98 db
  • Impédance du casque: 32 Ohm
  • Taux de distorsion harmonique du casque: <3%

Micro:

  • Type de micro:  Tige rétractable
  • Réponse de fréquence du micro: 100 à 10 000 Hz
  • Sensibilité du micro: – 38 db
  • Impédance du micro: 2 200 Ohm
  • Élimination du bruit du micro: Oui

Sans fil:

  • Portée 2,4 GHz : 12 mètres/40pi
  • Durée de vie de la batterie: plus de 24 heures

Contenu de la boite:

  • Casque audio Arctis 7
  • Émetteur sans fil
  • Câble 4 pôles 3,5 mm
  • Câble de chargement micro USB

Compatibilité:

  • PC, Mac, PS4, Nintendo Switch, Mobiles

Tout en restant proche du modèle Arctis 5, le casque SteelSeries Arctis 7 propose quelques différence de taille pour les joueurs désirant notamment un meilleur confort ainsi qu’une qualité sonore plus prononcée. Esthétiquement, l’Arctis 7 ressemble très fort au modèle de gamme inférieure, à l’exception de l’arceau. Celui-ci met de côté le plastique pour opter sur une ossature en aluminium ainsi qu’un ruban en alcantara dont l’ajustement se fait à la volée, de manière un peu imprécise mais dont l’élasticité garantit une suppression maximale des points de pression sur le crâne du joueur. Le tout semble également bien plus robuste une fois en mains que les modèles inférieurs. On ne regrettera que le fait que les utilisateurs avec une taille de tête plus importante parviennent à toucher l’arceau en aluminium tant la forme de l’arceau est aplatie sur le dessus, plus elliptique qu’arrondit.

Un confort à toute épreuve?

Pour ce qui est des oreillettes, le tissu qui les composent est très léger, aéré et évite toute concentration de chaleur à l’exception des jours à fortes chaleurs comme nous en connaissons cet été. Leur épaisseur aurait cependant pu être plus importante pour éviter que la partie supérieure l’oreille du joueur ne vienne se frotter au voile protégeant l’écouteur. Placé à une très faible distance de celui-ci, on il ne permet pas non plus d’écarter l’oreille de la dureté de l’écouteur, ce qui peut être assez dérangeant sur de longues sessions. Soulignons néanmoins une isolation passive exemplaire pour un modèle conservant un minimum d’aération sur les oreillettes.

Unboxing

Dans la boite, nous retrouvons un petit émetteur sans-fil USB à brancher sur les PC, Mac, PS4 ou sur le dock HDMI de la Nintendo Switch. Celui-ci permet une portée impressionnante de 10 mètres pour le casque pour une solide autonomie de 24 heures de jeu. Au-delà de cette portée du signal 2,4 GHz, l’Arctis 7 il se coupe et se connecte à nouveau automatiquement une fois la distance raccourcie. Ceci dit, on doute de la nécessité d’un câble rendant cet émetteur peu discret. Sur le côté de cet émetteur se situe une entrée jack 3.5mm pour pouvoir profiter du son du jeu sur des enceintes nomades, par exemple.

Nous retrouvons ensuite un câble jack 3.5mm propriétaire avec gaine en plastique, ce qui n’arrangera pas vraiment l’utilisateur. En cas de casse, ce qui est plus probable qu’avec un câble en tissus tressé, impossible de changer facilement de câble si ce n’est en passant par le service après vente de SteelSeries. une entrée jack 3.5mm est également présente sur le casque mais ne permet pas l’écoute du jeu mais sert simplement au partage audio, une fonction assez accessoire et très frustrante pour l’acheteur puisqu’une inversion de ces deux dernières connectiques aurait été préférable.

Des réglages à portée de main

Au niveau du casque, l’oreillette droite embarque un micro bidirectionnel rétractable et assez flexible à positionner devant la bouche. Il se dote d’une LED rouge indiquant à l’utilisateur si le micro est actif ou non. L’atout principal de celui-ci est le fait qu’il possède une diminution des bruits parasites. Bien qu’il soit difficile d’éliminer complètement les bruits de fond, les voix et autres, le micro du SteelSeries Arctis 7 offre des résultats convaincants dans des pièces avec une TV au son actif en arrière-plan, par exemple.

En marge du micro et des connecteurs, un bouton de coupure de micro et une molette de réglage du volume global est accessible. Néanmoins, il est dommage que cette dernière ne soit pas crantée ou moins réactive car le réglage se fait dès lors de manière peu précise et il arrive de pousser le volume au maximum, ce qui peut surprendre l’utilisateur. De l’autre côté, une seconde molette permet le réglage de la balance entre les voix du chat et le son du jeu sur PC. Très pratique et fonctionnant parfaitement avec Discord, on regrette tout de même que cette fonction ne soit pas compatible avec la PlayStation 4, ce qui aurait ajouté une touche de polyvalence sur le terrain du multi-plateforme.

Côté son c’est la où le casque divisera sûrement. Nous avons noté un petit manque de présence dans les basses ainsi que des aigus un peu trop scintillants. Ceci dit, le son est relativement clair, cristallin et nous permet de détecter beaucoup de détails en jeu. Sur PC, le SteelSeries Engine permet l’application de presets qui, bien souvent, amplifie de trop certains paramètres. Nous préfèrerons dès lors le son signature de l’Arctis 7 ou un réglage fait maison. Encore une fois, tout comme nous l’avions noté pour l’Arctis Pro Wireless, on regrette tout de même le manque de polyvalence du côté musical.

Le SteelSeries Artics 7 est globalement un très bon casque. Très confortable pour les moyennes et petites têtes, les plus grosses auront peut-être plus de mal à ajuster l’arceau et ressentiront plus facilement une gêne sur la partie supérieure du crâne. Mis à part ça, le modèle offre un parfait confort d’oreillettes avec un tissu bien aéré et délivre un son pure, cristallin manquant légèrement de présence dans les basses pour des explosions plus intenses. Ce modèle haut de gamme au design sobre mais efficace est donc un parfait compagnon pour les shooters ou tout autre jeu nécessitant un avantage stratégique sonore.

Points positifs:

  • La portée de la fonction sans fil
  • Un son détaillé et bien balancé
  • Un casque esthétiquement très joli, assez sobre et très robuste
  • Les paramètres disponibles sur le SteelSeries Engine
  • Aucune latence de son perçue en jeu
  • L’isolation acoustique du casque est irréprochable

Points négatifs:

  • L’émetteur sans fil peu discret
  • Le câble audio propriétaire
  • Un peu plus de polyvalence pour l’écoute de musiques n’aurait pas été de refus
  • On aurait souhaité des molettes crantées et le réglage chat/jeu sur PS4

SITE OFFICIEL DU STEELSERIES ARCTIS 7


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here