Fiche technique de The Sinking City :

Éditeur : Big Ben
Développeur : Frogwares
Date de sortie : 27 juin 2019 sur PS4
Type : Action-Aventure
Multi : Non
Langue : Français

Les jeux s’inspirant des livres de l’auteur H.P Lovecraft continuent de pleuvoir sur le monde du jeu vidéo. Nous repartons donc de nouveau dans un univers glauque ou folie et raison ne sont séparées que par un mince fil.

Une ambiance fidèle à la littérature

Comme dans beaucoup de jeux tirés des œuvres de l’auteur torturé, nous suivons un personnage qui a été marqué et traumatisé par la guerre. Néanmoins, il décide de se reprendre et d’enfiler le manteau de détective privé. Malgré sa nouvelle profession, le jeune homme est en proie à des cauchemars ignobles. Il va décider d’en parler et trouvera un expert dans l’explication de ses rêves étranges sur la petite île isolée de Oakmont. Il va se rendre compte que les habitants de l’île sont soumis à une folie collective et que de nombreux citoyens partagent les mêmes visions cauchemardesques que lui. Il va donc enquêter et tenter de déterminer ce qui se passe par là.

Pour commencer, il faut admettre que le titre transpire la perversité et la folie que nous inspire les œuvres de Lovecraft, la ville d’Oakmond est dérangeante, s’y promener est presque plaisant, mais c’est l’ambiance qu’elle donne qui vous met mal à l’aise et c’est d’ailleurs plutôt réussi. Le côté sombre et dark étant bien présent, nous sentons même que notre présence en tant qu’étranger dans la ville dérange les habitants. Il règne aussi ce sentiment d’incompréhension et d’inconnus que nous avons vis a vis de ou nous nous trouvons. Alors que les citoyens savent certaines choses ignobles qu’il se passe à Oakmont, nous qui sommes dans le doute et l’ignorance savons que quelque chose de mauvais arrive, mais impossible de savoir ce que c’est.

the sinking cityChose intéressante, la ville dans laquelle vous allez évoluer est ouverte, bien qu’ayant une taille moyennement raisonnable, il est intéressant de s’y promener comme bon nous semble. À cause d’inondations soudaines, les rues étant inondées, vous devrez utiliser fréquemment une barque pour vous déplacer dans la ville d’Oakmont.

Encore et toujours la folie

Bien qu’étant un jeu d’enquête, votre personnage devra résoudre des énigmes en interrogeant des témoins, mais également de manière moins conventionnelle. En effet, le héros de l’histoire dispose d’un don très spécial qui va lui permettre de visualiser des indices qui ne sont pas visibles à l’œil nu et qui vont ouvrir une sorte de dimensions parallèle. Pour cela, vous disposerez d’une jauge de santé mentale, au fur et à mesure que vous l’utiliserez, celle-ci diminuera et en fonction de la position de votre jauge, votre personnage commencera à avoir des hallucinations, veillez à ne jamais la vider de pouvoir pleinement terminer votre mission.

En termes de missions, n’espérez pas en avoir pour des centaines d’heures et heureusement. Comptez approximativement une dizaine d’heures le temps le temps de comprendre le système de quête, de déplacement dans la ville et de réaliser toutes les missions à accomplir.

Vous devrez combattre la folie, la peur et surtout le jeu

Techniquement et graphiquement parlant, nous sommes clairement en deçà de ce qui est faisable en 2019. Heureusement The Sinking City arrive à être dans le ton Lovecraftien avec son ambiance macabre, mais il est compliqué de faire abstraction de ses capacités sur le plan technique et graphique. Cela est principalement dû au fait que le titre est une production à petit budget, et même si cela justifie beaucoup de choses, il est difficile de faire abstraction des nombreux ralentissements, du cliping, des freezes et bugs en tout genre.

Mais ce n’est pas tout, car si le jeu est très loin d’être parfait techniquement parlant, le gameplay souffre aussi de nombreux ratés. Nous ne citerons que certains d’entre eux comme les phases de shoot lentes, ennuyeuses et mal gérées, une hitbox aux fraises pour les ennemis, une personnalisation quasi inexistante, un kraft mal optimisé…

the sinking cityAlors st-ce que finalement le faible budget du jeu peu expliqué les nombreux bugs cités précédemment, à moitié, car il est indéniable que le titre souffre de beaucoup d’erreurs, peut-être que s’il avait été de nouveau retardé, les développeurs auraient pu palier aux défauts énumérés dans notre test. En fin de compte, nous dirons simplement que pour un jeu vendu au même prix que certains mastodontes du jeu vidéo, c’est peut-être légèrement exagéré. Preuve encore une fois que même si les développeurs disposent d’un univers déjà créé, il est compliqué d’en faire un bon jeu.

Points positifs:

  • Un univers assez fidèle aux œuvres de Lovecraft
  • Une durée de vie convenable
  • Un système d’enquêtes réussies

Points négatifs:

  • Des temps de chargements longs
  • Techniquement dépassé
  • Une IA aux fraises
  • Un manque cruel d’intérêt pour le scénario
  • La raideur des PNJ et des conversations
  • Des bugs en tout genre (cliping, freeze…)


SITE OFFICIEL DE THE SINKING CITY


APERÇU DE REVUE
NOTE GLOBALE
5
Article précédentDESTINY 2: La Bannière de Fer revient aujourd’hui
Article suivantDying Light: Un nouveau DLC à venir pour le premier jeu
Immense fan de jeux vidéo, manga, cinéma et comics. Le jeu vidéo a pris une place importante dans ma vie plus qu'un simple passe-temps, une véritable passion c'est grâce à 4WAG que je peux enfin réaliser un rêve de gosse. Joueur sur Playstation 4, les meilleurs jeux à mes yeux sont Assassin's Creed, Last of us, God of war et uncharted.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here