Fiche technique de MXGP 2019:

Éditeur : Milestone
Développeur: Milestone
Date de sortie : 24 août 2019 sur PS4, Xbox One et PC
Type : Course motocross
Multi : oui
Langue : Français

Le build preview de MXGP 2019 a été testé sur Steam avec un ordinateur portable Acer Predator Helios 300.

A un mois à peine de sa sortie définitive, MXGP 2019 est récemment entré en phase de preview build afin que la presse puisse tester quelques heures de gameplay sur la selle de bolides officiels du championnat de motocross. Ce fut avant tout l’occasion pour nous d’essayer le Playground, un espace de jeu libre ayant opté pour diverses nouvelles expériences de jeu censées écarter le joueur des sentiers battus.

Outre les traditionnelles parties rapides disponibles dans cette version preview du jeu de Milestone, nous nous sommes donc lancés à corps perdu dans ce Playground dont l’étendue est assez remarquable. On compte des sauts par dizaines sur des terrains très variés comme des sentiers de boue, des pelouses sèches ou de petites collines boisées. Il y a de tout pour varier son entraînement et gérer au mieux la dynamique de chaque moto. D’ailleurs, pour que le joueur puisse maîtriser ce terrain a son aise puis prouver qu’il est effectivement bien le roi du Playground, Milestone nous avait présenté un mode de jeu qui lui est lié, le Waypoint.

Le Waypoint, nouvelle mécanique de créativité

Le concept du Waypoint est relativement simple et vient compléter l’éditeur de circuits faisant surface pour la première fois dans la série des MXGP. Le joueur place de 4 à 15 checkpoints répartis où bon lui semble à travers le grand terrain d’entraînement. Il est possible d’y placer des points de passage traditionnels, une ligne d’arrivée, mais aussi des points de réapparition. Sans placer ces derniers, le joueur tombant de sa selle devra recommencer le tour depuis la ligne de départ.

Le mode Waypoint du Playground de MXGP 2019Les possibilités de création de course dans le Playground sont donc infinies, mais à la fois limitées par l’espace de jeu prédéfini. Cette barrière sera cassée avec le fameux outil permettant de créer intégralement son circuit de motocross, mais, pour l’heure, la build ne nous permettait pas d’accéder à cette nouvelle fonctionnalité. Toutefois, le Waypoint accuse de la bonne connaissance du joueur quant aux tracés du terrain d’entraînement. Le joueur qui tirera au mieux avantage de ce terrain pourra sans problème remporter ces épreuves. D’ailleurs, un système permet à la communauté de s’échanger les tracés créés.

A côté de cet outil de création, le Playground s’offre plusieurs activités comme des courses ou contre-la-montre, mais aussi des défis variés qui permettront d’acquérir des pièces moto pour le mode championnat. Encore une fois, les défis demandent régulièrement d’accomplir un objectif dans un temps imparti. Une bonne connaissance du Playground est donc nécessaire ainsi qu’une maîtrise parfaite du bolide.

Des sensations toujours convaincantes

A ce sujet, deux physiques sont à disposition. La physique normale donne étonnamment des sensations très arcade. Difficile en effet de tomber de sa moto, il faudra de sérieuses collisions avec les opposants, des obstacles de circuit ou un très mauvais atterrissage pour être dans la faute fatale. L’autre, plus réaliste est bien moins permissive. Il faudra diriger au mieux la moto, doser ses freinages et négocier les atterrissages pour ne pas se planter. De ce côté, on se rapproche fortement des sensations de jeu qu’offrait MXGP Pro l’an passé, sans grandes innovations. Les motos réagissent bien aux conditions climatiques et de terrain pour une immersion aussi grande que possible, et c’est plutôt réussi.

Côté visuel, cette version d’essai nous en envoyait plein les yeux. Les différentes textures de revêtement de sol, les jeux de lumière en fonction de la période de la journée et de la météo rendent le tout très naturel. C’est agréable de se lancer à toute vitesse dans le Playground qui représente un bel éventail de paysages.

En bref, ce MXGP 2019 est très prometteur. Avec de nombreux modes de jeu présents dans la version définitive, le côté créatif poussant le joueur à user de son imagination et un système de personnalisation de moto très poussé, cet opus. Complet, accessible, mais pouvant également délivrer de bonnes sensations de simulation, le jeu saura sans aucun doute se faire sa place dans la série auprès d’un large public d’adepte de la discipline.


SITE OFFICIEL DE MXGP 2019


 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here