Fiche technique de Dragon Quest Builders 2:Fiche technique de Dragon Quest Builders 2

Éditeur : Square Enix
Développeur : Square Enix
Date de sortie : 12 juin 2019 sur PS4 et Nintendo Switch
Type : RPG/Construction
Multi : oui
Langue : français

Si l’on ne peut reprocher le fait que Dragon Quest Builders s’adresse en particulier aux joueurs adeptes de l’esthétique Toriyama, nous devons tout de même reconnaitre le concept original de la série. Celle-ci tient énormément du concept de sandbox et s’appuie sur des mécaniques de constructions à base de petits blocs comme le titre à succès Minecraft. Dragon Quest Builders s’appuyant ainsi que le succès de ces jeux aux possibilités quasi-infinies, le jeu dirige tout de même le joueur avec une trame narrative l’incitant à effectuer des constructions bien précises pour progresser dans le mode histoire. Ne cachons pas que la série de jeux, dont ce deuxième opus fraîchement sorti, permet aux joueurs de jouer et construire librement sans être obligés de suivre à la lettre le script instauré par les développeurs. Un concept original qui délivre des centaines d’heures de jeu, d’aventures et d’action sous la bannière de la saga Dragon Quest qui prend décidément de l’ampleur en Europe.

Une rejouabilité infinie

L’intro du mode aventure tire le joueur en longueur avec un ensemble de missions lourdement chargées en texte afin d’apprendre les bases du gameplay. Bien que les néophytes de la série Builders y trouveront de quoi prendre leurs repaires à leur aise, les habitués du titre précédent auront vite terminé le tout et oublié ce début fastidieux. Nous nous éveillons ensuite sur l’île de l’éveil, une terre déserte où notre bateau a fait naufrage après ce tutoriel, et faisons la rencontre de Malroth qui malgré ses traits malveillants vous aidera drôlement bien pendant votre périple. Bien vite, nous ferons voile sur une nouvelle île où commencera réellement l’aventure.

Vous serez pris à parti par divers personnages qui vous demanderont petit à petit de construire un village équipé de ce qu’il faut pour subvenir aux besoins de sa population grandissante, comme des récoltes, une ferme et bien plus encore. Chaque PNJ rencontré pour l’avancement de l’histoire vous demandera d’accomplir certaines tâches et viendra par ailleurs grandir les rangs de vos alliés. Vous vous retrouverez ainsi à établir une véritable petite communauté avec laquelle vous élaborerez vos recettes de création pour débloquer de plus en plus de possibilités de fabrication à base de matières premières récoltées dans le décor du jeu ou sur les ennemis.

Une évolution naturelle et efficace

Bien qu’il ne révolutionne pas la recette mise en place par son prédécesseur, Dragon Quest Builders 2 apporte malgré tout quelques mises à jour très sympa. On soulignera avant tout la possibilité d’emporter une énorme diversité de produits et constructions dans sa sacoche, peu importe où nous allons, mais déplorerons tout de même l’absence d’éléments de tri. Le jeu nous donne d’abord un accès rapide à une dizaine d’éléments choisis sur une barre en bas de l’écran, alors que tout le reste pourra sans problème être stocké dans l’inventaire et ce, en grandes quantités. Cette sacoche se débloque après une grosse heure de jeu le système rend donc le jeu bien plus permissif qu’avant, favorisant ainsi la créativité des joueurs et l’anticipation quant aux besoins de ressources.

Ce qui est assez jouissif avec Dragon Quest Builders 2, c’est qu’il offre des possibilités de rejouabilité infinies. Lorsque les PNJ nous demandent par exemple de construire une ferme, il ne donne que les éléments de base qu’ils aimeraient y retrouver. Pour ce qui est de la forme, la taille, les autres éléments de décors ou tout simplement les matériaux utilisés, le joueur est en général très libre et il y a dès lors moyen de donner naissance à de jolies choses. Le voyage sera aussi au cœur de l’aventure et nous fera découvrir de nouvelles contrées avec des ressources spécifiques à chacune d’elles, mais également des ennemis uniques en leur genre. Le jeu ne reste donc pas cantonné à un seul petit pâté de sable et délivre une belle diversité de paysages à démolir et reconstruire à notre image. Côté action on déplorera par contre un système de combat qui n’a franchement pas évolué. Mis à part la fabrication d’armes toujours plus puissantes au fil de l’aventure, le martelage de la touche action et quelques prises de recul seront de mise pour battre n’importe quelle créature.

Le champion des builders

Dragon Quest Builders 2 est clairement une évolution naturelle du premier opus qui sent la maturité. Les développeurs ont pris plusieurs défauts du premier volet en compte pour nous donner une nouvelle aventure riche en dénouements, en objectifs passionnants et qui nous pousse à être toujours plus créatifs. Globalement, la sandbox du jeu nous permet de créer notre propre histoire en mettant dans nos mains les outils nécessaires pour construire de véritables petits paradis. Des centaines d’heures de jeu sont à compter, et un esprit communautaire plus que jamais présent grâce aux partages en ligne des créations via le mode photo.

Points positifs:

  • Des possibilités de création infinies
  • Une prise en mains facile
  • Un inventaire efficace
  • Des heures de jeu, on ne s’en lasse pas
  • Plusieurs destinations avec leurs propres ressources

Points négatifs:

  • Des temps de chargements parfois longs
  • Des ralentissements sur Nintendo Switch lorsque le décor est chargé
  • Le système de combats très primitif


SITE OFFICIEL DE DRAGON QUEST BUILDERS 2


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here