Fiche technique de Judgment :

Éditeur : SEGA
Développeur : Ryu Ga Gotoku Studio
Date de sortie : 25 juin 2019 sur PS4
Type : Aventure
Multi : Non
Langue : Anglais/Japonais avec sous-titres français

Les jeux Yakuza n’ont plus aucun secret pour vous, vous avez fait le tour de tous les épisodes et vous cherchez désespérément un titre afin de compenser votre manque de Japon et de baston avec des voyous ? Alors peut-être que vous trouverez votre bonheur dans ce nouveau titre de chez SEGA et développé par le studio Ryu Ga Gotoku. Embarqué dans le train de la justice et de la vérité avec Jugdment.

Avocat ou détective

Judgment nous raconte l’histoire du jeune avocat Takayuki Yagami. Destiné à devenir un très grand avocat, il voit son nom prendre une soudaine renommée après qu’il ait réussi à faire acquitter son client alors que 99% des procès au Japon finissent en condamnation. Malheureusement, il apprendra que son client n’était pas si innocent que ce qu’il pensait, le jeune homme qu’il a défendu sera arrêté quelques heures plus tard après qu’il ait poignardé sa compagne puis mis le feu à son habitation. Takayuki va s’en vouloir et va décider de quitter définitivement le métier d’avocat pour se reconvertir quelques années plus tard en détective privé avec sa propre agence. Il garde néanmoins contact avec ses anciens employeurs qui lui donnent de temps à autre des affaires à régler. Et alors que Takayuki cherche un énième travail, il va être embauché pour enquêter sur une affaire de meurtre sur un Yakuza. Il devra par la même occasion prouver l’innocence d’un autre membre du milieu qui est accusé à tort.

Un air de déjà vu

Il est indéniable que les fans des jeux Yakuza y verront de nombreuses références, clins d’œil et similarités. Le premier est bien entendu le quartier où votre personnage évoluera, il s’agit de Kamurocho qui se calque sur le véritable quartier de Tokyo, Kabukicho qui est un vrai repère pour les Yakuza. Par ailleurs, il s’agit bel et bien du même quartier que dans les jeux Yakuza, mais n’ayez aucune crainte, l’histoire n’est pas liée même si Judgment est finalement un spin-off. L’on retrouve tout de même le côté vivant et dynamique de la ville avec des habitants qui parle à haute voix et dévoile leurs envies et secrets les plus sombres, même s’il semblerait que plusieurs d’entre eux partagent les mêmes désirs. Visiter Kamurocho nous plonge dans les quartiers chaud de Tokyo et l’immersion est bien réussite.

La ville de Kamurocho possède un côté sombre digne d’un bon vieux polar. Les rues étroites avec un homme qui finit de passer sa soirée avec de l’alcool en main, les rabatteuses qui vous accostent pour vous faire rentrer dans leur boîte, la musique dans la rue et les éclairages qui vacillent lorsque vous pénétrez dans une ruelle. Tout est fait pour vous immerger dans le rôle d’enquêteur dans un quartier malfamé.

Graphiquement parlant, le jeu est très soigné, les textures sont correctes même si par moment il y a quelques ratés. La ville quant à elle possède son petit charme malgré qu’on ne souhaiterait peut-être pas s’y aventurer seul la nuit. Le titre possède un cycle jour/nuit ce qui nous permet de bénéficier de certains plans très jolis. Côté technique il n’y a pas grand-chose à redire hormis le fait que le titre tourne à 30 fps et qu’il perd en framerate lorsqu’il faut afficher de nombreux ennemis à l’écran.

La prise du tigre et de la grue

Un autre point commun que le titre partage avec Yakuza est son système de combat. Tout d’abord, votre personnage, malgré qu’il fut avocat un jour, est un expert en art martial. Il vous sera donc possible de maîtriser diverses techniques contre vos adversaires. Vous disposez de coups faibles et forts que vous utiliserez en fonction de la taille de l’ennemi, mais surtout par rapport au nombre. Ainsi, vous serez plus tenté d’utiliser les attaques liées au tigre contre quelques ennemis que celui de la grue qui correspond à défaire des ennemis en grand groupe. Vous pourrez bien évidemment améliorer votre personnage par le biais de son téléphone et de capacité. Certaines compétences vous permettront de faire des mouvements et attaques parfois basiques et parfois spéciales.

Si les combats sont un peu lourdauds par moment et répétitifs, il reste néanmoins très agréable et fun à faire. Frapper un loubard en l’enchaînant de coup pour le terminer avec un combo badass à l’aide d’une poubelle ou d’un vélo est simplement magique. Nous remarquerons seulement que lorsque nous avons utilisé un objet pour achever un adversaire, celui-ci se casse de manière cubique et non naturelle, en soi, ce n’est pas grave, mais c’est le genre de chose que remarquent facilement les joueurs.

Détective Yagami au rapport

Tout l’intérêt du jeu se trouve évidemment dans son côté enquête et énigme. Étant détective, vous devrez faire des missions en rapport avec votre profession et cela que ce soit en quête principales ou secondaires. Une fois sur une scène d’enquête, vous devrez analyser votre environnement à la recherche de preuves. Pour cela, vous pourrez utiliser divers moyens, votre personnage possède un drone pour espionner les cibles qui sont isolées, une application sur votre téléphone pour traquer la position de la cible, visionner les caméras de surveillance…

Durant votre aventure, vous aurez la possibilité de réaliser plusieurs missions, parfois importantes, et d’autres anecdotiques, mais toute ont un point commun, elles sont drôles et nous nous impliquons dans leur réalisation. Nous nous prenons facilement au jeu d’être un détective. Néanmoins, à l’image des combats, certaines affaires seront également répétitives, cela touche particulièrement les filatures qui sont quasiment toutes les mêmes et dont l’IA laisse parfois vraiment à désirer tant notre présence dans une ruelle n’est pas du tout bizarre.

Afin d’avancer également dans vos enquêtes, vous aurez un choix de réponses à faire. Cela étant dans le but d’obtenir des infos pour le bien de votre enquête et si Judgment nous vend ses phases comme primordiales et influentes pour la suite de l’aventure, la réalité est légèrement différentes. Les choix que vous ferez n’auront pas de réelles circonstances sur le long terme. Il est également dommage que le jeu nous dirige trop facilement vers la résolution de l’affaire. Il aurait été plus intéressant de laisser le joueur recueillir les indices et de faire en fonction de ce qu’il a obtenu et de ce qu’il n’a pas décelé, ce choix aurait pu rendre le titre moins dirigé que ce qu’il est.

Welcome Japan

Contrairement au Yakuza qui nous a habitués à parcourir deux villes afin de rendre le jeu peu redondant, Judgment lui vous laisse seulement le quartier hyponyme comme seul terrain de jeu. S’il est vrai que nous avons rapidement fait le tour de l’endroit, il faut avouer que les choses à faire sont nombreuses. Entre deux missions, vous pourrez aller dans un restaurant manger des nouilles, allez fumer une cigarette dans un bâtiment, écouter et interagir avec les conversations personnelles des autres, jouer à des jeux dans un Club SEGA et tout plein d’autres mini-jeux.

Judgment s’occidentalise beaucoup plus à nos contrées grâce à l’implant de différentes langues pour les sous-titres. Il est vrai que tout comme les titres Yakuza, les seules voix disponibles sont le japonais et l’anglais. Mais cette fois-ci SEGA permet à ceux qui ne maîtrisent par totalement bien la langue de Shakespeare de jouer au titre sans le moindre souci de compréhension. En termes de bande-son, celle-ci est excellente, le bruit environnant de la rue, les musiques qui nous accompagnent durant toute notre aventure et sans parlé de l’implication des acteurs dans leurs personnages qui est intenses.

Au final, non, Judgment n’est pas une simple copie de Yakuza, il possède sa propre identité et un côté parfois plus sombre malgré certaines mécaniques un peu trop similaires. Pour ne garder que le meilleur, nous mentionnerons avant tout l’ajout de sous-titres dans plusieurs langues ce qui rend le jeu plus accessible. Le dynamisme du quartier et l’implication dans l’histoire et avec les personnages, mais quelques points noirs nous empêche de profiter pleinement de l’expérience offerte par le jeu. Quoi qu’il en soit, Judgment saura plaire à fans de Yakuza et à intéressé d’autres joueurs par la même occasion.

Points positifs:

  • Fluide et dynamique
  • Un scénario qui accroche
  • Des personnages intéressant
  • Toujours aussi fun d’éclater du voyou
  • La présence de mini-jeux
  • Graphiquement joli
  • Des sous-titres en fr

Points négatifs:

  • Quelques pertes de framerates par moment
  • Un jeu bien trop dirigé dans l’accomplissement d’énigmes et de résolution d’affaire
  • Les combats et les enquêtes trop répétitives
  • Une IA parfois à la ramasse
  • Des choix à faire, mais sans de réelles répercussions.


SITE OFFICIEL DE JUDGMENT


APERÇU DE REVUE
NOTE GLOBALE
7.5
Article précédentThe Sinking City se lance en vidéo
Article suivantNoblechairs dévoile son modèle limité Mercedes-AMG Petronas Motorsport
Immense fan de jeux vidéo, manga, cinéma et comics. Le jeu vidéo a pris une place importante dans ma vie plus qu'un simple passe-temps, une véritable passion c'est grâce à 4WAG que je peux enfin réaliser un rêve de gosse. Joueur sur Playstation 4, les meilleurs jeux à mes yeux sont Assassin's Creed, Last of us, God of war et uncharted.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here