Fiche technique de Warhammer Chaosbane:

Warhammer ChaosbaneÉditeur : Bigben Interactive et Games Workshop
Développeur: Eko Software
Date de sortie : 31 mai 2019 sur Playstation 4, Xbox One et PC
Type : Action-RPG / hack’n slash
Multi : Oui
Langue : anglais sous-titré français

Eko Software a dévoilé  officiellement son nouveau jeu inspiré de l’univers de dark fantasy, créée par  Games Workshop dans les années 80 et édité par Big Ben Interactive. Warhammer Chaosbane vient donc se rajouter à la longue liste de jeux existants sur cette franchise, pour le plus grand bonheur des fans.

Sus à l’ennemi

L’empire des hommes est divisé par une guerre civile, la famine et la peste. Profitant de ce chaos, certains impies se sont tournés vers les dieux sombres provocants une guerre ouverte dans le vieux monde. Magnus un jeune général impérial, lève une armée de fiers combattants afin de réduire  le chaos au néant. Une bataille épique et d’une violence jamais vue fit rage dans le nord durant des jours et des nuits. Finalement, les hordes démoniaques furent vaincues par Magnus et son armée et la paix fut instaurée. Cependant, juste après les festivités de la victoire, un maléfice mystérieux touche le sauveur du vieux monde, jeté par les forces ennemis désespérées et rend inévitable son sauvetage.

Dans ce nouveau jeu Warhammer, vous incarnerez l’un des mercenaires ayant participé à la chute de l’armée du Chaos et à la survie de Magnus. il faudra faire un choix parmi l’un des quatre personnages proposés: Vollen le Soldat de l’Empire, Elontir le mage Haut-Elf, Bragi Axebiter un tueur nain ou Elessa l’Elfe sylvain.  La trame narrative principale se veut la même pour toutes les classes de personnages et se trouve être très linaire. Divisé en quatre chapitres il faudra compter entre 8 et 10 heures pour clôturer la quête principale. Ce qui semble assez court en soit. Cependant après quelques heures de jeu on aura l’impression de refaire inlassablement les mêmes actions. Ce côté très répétitif sera en grande partie la cause de l’abandon par les joueurs étant novices des types de jeu hack’n’slash.

Les joueurs seront tout de même surpris par le travail de recherche, consistant à  rendre le jeu le plus immersif possible. Les créateurs se sont documentés, afin d’offrir des décors, des infrastructures et des personnages très fidèles à l’univers dont le jeu est tiré. On y verra par exemple, les bâtiments de Nuln très proches des visuels des livres du jeu de plateau. On pourra également reconnaître des signes magiques ou encore des artefacts connus, dissimulés dans le jeu et rencontrer certains personnages célèbres tel que Teclis, l’Archimage Haut Elfe.

Warhammer Chaosbane visuel

Chaosbane un Diablo dans l’âme

Etant que Diablo like, Chaosbane propose un gameplay quasiment identique, si ce n’est quelques améliorations et touches personnelles apportées par Eko Software. Contrairement au jeu de Blizzard, on peut ici consulter à tout moment son inventaire, celui-ci se trouvant réduit sur le côté de l’écran. Et cela sans pour autant mettre le jeu en pause et couper la progression de son ou sa partenaire.  Vous pourrez donc équiper sans attendre vos nouvelles trouvailles, tout en continuant de suivre automatiquement votre coéquipier. En parlant de loot, chaque pièce trouvée lors d’une avancée à deux ou plus, sera directement répertoriée dans l’inventaire de celui qui a la capacité de le porter ou à l’utiliser. Par exemple: si vous ramassez un arc à flèche de type Elfique, celui-ci sera directement envoyé dans l’inventaire de la classe concernée.

Warhammer ChaosbaneChaque coup de base porté aux ennemis remplira une jauge d’énergie, qui permettra d’utiliser les capacités spéciales. Une fois ces dernières vidées, il faudra tout simplement attendre quelle se recharge automatiquement. Chaosbane propose un large choix de compétences à débloquer: des compétences de combats, de fans, passives, de guilde, basique, avancées et de dieu. Toutes ces compétences auront pour conséquence par exemple: d’augmenter vos gains, chance de trouver des fragments, bonus de vitesse, bonus de recharge d’énergie, etc. Chaque type de compétence sera affectée à une touche prédestinée. Il suffira de sélection la compétence de votre choix pour quelle soit activée.

Warhammer ChaosbaneLes ennemis laisseront derrière eux des armes, des pièces d’armures et des fragments, mais certains d’entre eux laisseront après leur trépas un orbe de sang. Ramassez-les sans tarder et remplissez votre jauge de Soif de Sang. Activer avec L2/LT et transformer une attaque basique, attaque dévastatrice pour un certain labs de temps.

Au même moment, trois jauges de Fièvre de Sang se rempliront au fur et à mesure des combats. Ces jauges une fois remplies permettent d’utiliser les capacités divines octroyées par le deuxième arbre de compétence. Videz-en une première et vous disposerez de coups dévastateurs. Utilisez les trois, et détruisez tout sur votre passage.

Tabassons des Nurgles entre amis

Quel que soit le support choisi (jeu de rôle ou jeu de plateau….) , la licence Warhammer a été créée pour être partagée. Il en va de même pour Chasobane. Partez à l’aventure seul ou de deux à quatre joueurs, en écran local ou online. Une fois le combat à quatre lancé, la zone de combat devient vite un gros bordel. Il suffit d’avoir le même personnage qu’un autre joueur et on ne sait plus qui a lancé un sort ou une boule de feu. Cependant comparé à d’autres jeux de ce type, chaque personnage sera désigné par un prisme de couleur différent, de quoi améliorer légèrement la visibilité sur-le-champ de bataille.

 

Warhammer Chaosbane est un digne successeur à Diablo III dont nous attendons une suite depuis plusieurs années. Avec son lot de nouveautés, il offre une bouchée d’air frais au genre hack’n’slash et propose un gameplay des plus agréable. Le tout dans un univers parfaitement exploité. Reste cependant à savoir ce qu’Eko Software a prévu pour la suite. Y aurait-il autant de contenu à venir que pour Diablo? L’avenir nous en dira plus.

Points positifs:

  • Un mode histoire inédit,
  • Un gameplay riche, instinctif et très réactif,
  • Des décors méticuleusement modélisés,
  • Un Diablo like parfaitement réalisé,
  • multijoueurs en local et online.

 Points négatifs:

  • Un plus large choix de personnage aurait été apprécié,
  • Des combats à la longue assez répétitifs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here