Fiche technique de Blood & Truth:

Éditeur : Sony
Développeur : SCE London Studio
Date de sortie : 29 mai 2019 sur PS4 (VR)
Type : Action-Shooter
Multi : non
Langue : français

Présent dès le lancement du casque de réalité virtuelle de Sony, SCE London Studio, à qui nous devons l’excellente compilation VR Worlds, n’aura pas chômé et nous propose dès aujourd’hui une grosse expérience VR dont les fondements du gameplay reposent sur un certain London Heist, un jeu de tir présent dès l’arrivée du casque sur le marché, soit par le biais d’un CD démo soit inclus dans cette fameuse compilation d’expériences VR Worlds. Si cette première prise de contact avec un jeu de tir en VR sur PS4 était déjà impressionnante et franchement soignée, nous attendions beaucoup de ce Blood & Truth qui se veut dès lors plus complet.

Si d’un côté London Heist nous garantissait deux séances de tir rythmées par un interrogatoire et la présence de personnages avec une véritable « gueule », Blood & Truth semble faire de même tout en arrondissant les angles d’un scénario digne d’un film d’action hollywoodien.

Les Marks contre-attaquent

Blood & Truth vous plonge littéralement dans la peau de Rayan Marks, un militaire anglais revenu de mission en apprenant la mort tragique de son père, foudroyé d’une crise cardiaque. Du coup, une réunion de famille s’impose pour discuter du business familial de ce que vous découvrez comme un véritable syndicat du crime et nous faisons ainsi la connaissance du jeune frère, de la sœur et de la mère de Rayan. Ces personnages ne resteront pas anodins dans le paysage du jeu. Forts d’une personnalité très marquée et des traits de personnages singuliers, vous serez amenés à les côtoyer de près alors que vous tenterez de faire payer un certain Tony Sharp, apparu de façon violente lorsque vous étiez en pleine discussion avec vos proches. L’homme surgit en effet de nulle part pour tenter de prendre le dessus sur la famille Marks, mais le scénario vous apprendra bien vite que toute cette affaire est louche et que les ambitions de Tony elles seules ne constituent pas la raison de cette attaque.

24 heures chrono

Le speech de base de Blood & Truth est franchement classique. On assiste en effet à un scénario classique d’un bon film d’action, mais délivre assez d’immersion que pour inciter les joueurs à progresser. L’intrigue principale n’en est donc pas moins intéressante, mais on se surprend à penser que les développeurs de SCE London Studio ont plutôt mis du cœur à l’ouvrage dans la réalisation du gameplay, des différentes interactions avec le décor et les armes pour que le joueur puisse avant tout se sentir dans la peau d’un homme que rien n’arrête. On retrouvera par ailleurs quelques petites allusions aux mécaniques de jeu de London Heist proposé il y a quelques années. On pense notamment à la possibilité d’interagir avec un cigare ou une cigarette électronique grâce au micro intégré du casque qui capte le son que l’on fait lorsqu’on recrache la fumée. C’est typiquement l’accumulation de ces petits détails qui font de Blood & Truth une véritable immersion dans le monde du crime.

Les terrains de jeux proposent eux aussi différentes façons de jouer. Le concept de base reste le même bien sûr. Il suffit de se planquer et de tirer sur tout ce qui bouge, mais les différents chapitres de la trame narrative nous met en place dans des décors urbains au level design soigné et dans lesquels il faudra fouiller, se déplacer astucieusement par palier (impossible en effet de revenir sur ses pas), tirer sur des bidons explosifs, crocheter des serrures, couper un courant électrique à l’aide d’une petite trousse d’outils… Au niveau des déplacements, c’est la même histoire. Blood & Truth ne se contente pas de nous faire marcher à droite et à gauche et n’hésites jamais à nous mettre en équilibre sur des échafaudages, à nous faire grimper aux gouttières et il arrive même que le jeu nous fasse sauter d’un building en train de s’effondrer, le tout en slow motion pour éviter tout motion sickness. En parlant de ça, il est possible dans les menus d’opter pour un mode confort appliquant des œillères au joueur lorsqu’il se déplace. Cela permet ainsi de réduire le champ de vision lorsque le joueur est en mouvement et éviter d’être malade. N’ayez crainte toutefois puisque les habitués du casque pourront jouer librement avec une vue large, car le jeu n’est pas spécialement enclin à nous rendre malade pour un rien, ce qui est un gros point positif.

Un arsenal complet et jouissif

Histoire de dynamiser le tout, il arrivera que le joueur se retrouve à assister à des séances de rail shooter. Le personnage se déplacera tout seul et il ne suffira que de viser les ennemis alentours. Cela se traduit sous la forme de courses poursuites en voiture ou simplement d’une percée dans les défenses ennemies dans un bâtiment abandonné. Du côté des armes, c’est à nouveau avec plaisir que nous manipulons des fusils de précision, des mitraillettes, des fusils à pompe, des revolvers… et certaines armes pourront être personnalisées. C’est( notamment le cas des pistolets, pouvant être utilisés par deux, auxquels nous pourrons y greffer un viseur laser ou un silencieux. Petit bémol seulement, les ressources nécessaires pour déverrouiller certaines pièces se cachent dans le décor du jeu sous forme de cibles blanches à abattre, mais il en faudra énormément avant de se payer l’ultime amélioration qui fera de votre arme une machine à tuer. Enfin, précisons également qu’il est possible de repeindre son arme au même atelier d’amélioration, se situant dans le stand de tir des Marks avant chaque chapitre.

Le jeu VR Blood & Truth est au final une franche réussite. Le scénario est prenant sans être très élaboré, mais parvient à plonger le joueur dans des situations totalement délirantes dignes des plus grosses productions cinéma du genre action. Ça explose dans tous les sens, ça tire des milliers de balles sur une tonne d’ennemis prêts à en découdre avec nous et les personnages principaux sont plutôt charismatiques. On se prend très vite au jeu et seuls quelques rares soucis de calibrage viendront entacher légèrement l’immersion, sans plus. Si vous avez apprécié l’expérience London Heist, nous vous conseillons de vous ruer sur ce shooter d’exception qui annonce déjà une suite scénaristique flagrante, on ne vous en dit pas plus.

Points positifs:

  • Ça explose de partout
  • Le maniement des armes est aux petits oignons
  • Les personnages sont bien développés
  • Le scénario est prenant
  • Le sound design et la BO entrainante
  • Les décors variés
  • Peu de motion sickness, le déplacement se fait intelligemment

Points négatifs:

  • Quelques soucis de calibrage des mains mènent à des soucis de maniement
  • Les décors d’arrière-plan ne sont parfois pas des plus soignés
  • Les phases d’interrogatoire au calme viennent fragmenter le rythme du jeu


SITE OFFICIEL DE BLOOD & TRUTH


APERÇU DE REVUE
NOTE GLOBALE
8
Article précédentTales of Arise sortira en 2020
Article suivantZombie Army 4: Dead War confirmé par les créateurs de Sniper Elite
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here