Fiche technique de Bestiarius Tome 1 :

bestiariusPublic : 14+
Éditeur : Kaze Manga
Date de sortie : 7 octobre 2015
Date de sortie du prochain tome : (Tome 7) 18 septembre 2019
Pagination : 208 pages
Genre : Shonen
Auteur : Masasumi Kakizaki
Prix : 7,15 €
Nombre de volumes VO : 7
Nombre de volumes VF : 6
Situation de la série : Terminé

Synopsis de la série

Ier siècle après Jésus-Christ, l’Empire romain est à son apogée et ses légions soumettent une à une les dernières contrées où monstres et humains vivent encore en paix. Criminels, innocents, orphelins, demi-humains, wyvernes… Tous constituent les rangs d’esclaves guerriers jetés dans l’arène et forcés de s’entretuer pour divertir l’empereur Domitien et les Romains avides de sang. Parmi ces combattants se trouvent des gladiateurs qui affrontent fauves et créatures légendaires : on les appelle les “Bestiari”. Or, certains d’entre eux, comme Finn ou Zénon, ont été élevés aux côtés de ceux qui, aux yeux de Rome, ne sont que de simples bêtes, et ils comptent bien retourner leurs armes contre leurs geôliers… et même contre l’Empire tout entier !

Bestiarius bestiariusvous plonge dans la terrible période où les Romains régnaient en maîtres un peu partout sur l’Europe et les pays voisins, le tout saupoudré d’heroic-fantasy avec des créatures en tout genre. Ce premier tome se scinde en deux parties distinctes, la première nous raconte les aventures de Finn le gladiateur et Durandal la Wyverne qui est également l’un des derniers de son espèce. Nous découvrons leur amitié improbable et leur lutte acharnée pour s’affranchir du statut d’esclave de l’arène. Le scénario s’attarde finalement assez peu sur leur histoire. Nous avons une brève présentation de qui ils sont, et quelles sont leurs motivations. Ensuite, ils sont envoyés dans l’arène pour livrer un combat sanglant et divertir la foule. Ils viendront rapidement à connaître la vérité l’un sur l’autre et ce sera pour eux le signal d’alarme de se révolter contre la tyrannie romaine.

La seconde partie quant à elle présente l’humain Zénon et le Minotaure Talos. Ainsi, à l’image de Durandal et Finn, une amitié particulière va naître de ces deux personnages. L’un est fort et déterminé tandis que l’autre est craintif et faible et pourtant, ils vont eux aussi se rebeller contre l’armée romaine. Durant la lecture, l’on viendra à se demander comment le cheminement de certains éléments se fait, mais c’est uniquement vers la fin du tome que toutes les pièces s’assemblent une par une. Malgré leur différence, l’auteur arrive à nous faire ressentir de la compassion pour ces héros et leur lien fraternel qui dépasse toute amitié. Leurs histoires sont touchantes et laissent difficilement insensibles. 

L’ensemble de ce premier tome se passe donc dans l’arène de gladiateur, là ou il sang est versé afin de divertir la foule et l’empereur. Plusieurs créatures mythologiques font une apparition dans l’oeuvre et l’on peut affirmer que le mangaka Masasumi Kakizaki arrive parfaitement bien à retranscrire toute la violence à travers de somptueux dessins. Les monstres, soldats et gladiateurs très bien représentés et ils disposent d’un niveau de détails tout simplement incroyable.

Pour conclure, ce premier tome laisse place à un monde vaste et aux nombreuses possibilités. Si nous nous doutons que la majorité de l’histoire se passera dans l’arène ou aura un rapport direct avec celle-ci. Nous sommes également curieux de voir si l’auteur va continuer de développer les personnages déjà présents dans ce tome ou si de nouveaux esclaves feront irruption contre l’Empire romain. Ainsi, si le scénario n’est pas encore transcendant, il reste néanmoins incontournable grâce à la période ou il se situe, des personnages charismatiques et des dessins incroyables.


SITE OFFICIEL DE BESTIARIUS TOME 1


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here