Disponible le 12 juin prochain, Dragons 3 est l’ultime chapitre d’une trilogie qui aura fait rêver grands et petits et pour cause, le réalisateur québecois Dean DeBlois a su ficeler ses récits avec une certaine maturité et un humour subtile tout public. Dans Dragons 3: Le Monde Caché, la trame est cette fois plus personnelle, se concentrant davantage sur la relation entre Krokmou et son maître, Harold.

Synopsis:

Harold est maintenant le chef de Berk au côté d’Astrid et Krokmou, en tant que dragon, est devenu le leader de son espèce. Ils réalisent enfin leurs rêves de vivre en paix entre vikings et dragons. Mais lorsque l’apparition soudaine d’une Furie Eclair coïncide avec la plus grande menace que le village n’ait jamais connue, Harold et Krokmou sont forcés de quitter leur village pour un voyage dans un monde caché dont ils n’auraient jamais soupçonnés l’existence. Alors que leurs véritables destins se révèlent, dragons et vikings vont se battre ensemble jusqu’au bout du monde pour protéger tout ce qu’ils chérissent.
Comme dit plus haut, le scénario de ce troisième opus sent la maturité. Happy end ou non selon le spectateur, il traite avant tout des sacrifices à prendre pour le bien de chacun sur fond de combat contre un nouvel antagoniste, le chasseur de Furie Nocturne Grimmel, dont le doublage français vous ravivera certainement bon nombre de souvenirs. Le personnage a en effet le privilège d’être doublé par Féodor Atkine, la voix de Snooke dans la nouvelle trilogie Star Wars mais aussi (et surtout) la voix de Jafar dans le film animé de Disney Aladdin. Bien qu’assez peu charismatique comparé aux dangers qu’ont affronté nos héros dans les deux précédents films, il est néanmoins une menace constante tout au long du scénario. Spécialisé dans la  capture des semblables de Krokmou dont l’espèce est tout de même rusée et très rapide, Grimmel jette donc constamment le doute sur les actions entreprises par Harold et son Dragon pour échapper à sa menace.
Côté visuel, c’est encore une nouvelle fois la claque. Krokmou semble très naturel avec des mouvements vifs et extrêmement bien retranscrits. Le film nous fait aussi énormément voyager. Dès lors, c’est une panoplie de paysages très détaillés qui défile devant nos yeux. La version 4K UHD permet de mettre l’accent sur le sens du détail des équipes de tournage, que ce soit au niveau des jeux de lumière sur les écailles des dragons, sur la physique du sable ou la végétation. Le couleurs sont également très vives et donne droit à des plans assez impressionnants. On ne regrettera au final l’absence d’une version VF Dolby Atmos sur le Blu-ray 4K pour profiter d’un son dynamique.
Globalement, le film s’inscrit parfaitement dans la lignée des deux précédent. Très divertissant, le scénario n’est toutefois pas vraiment innovateur mais se sert de thématiques fortes pour immerger le spectateur afin qu’il se sente concerné par la problématique. Nous en sommes au final arrivés à nous demander les choix que nous prendrions face à une situation identique puisque le véritable problème, et il est évident dès le début du film, sera de laisser Krokmou, amoureux, retourner à une vie de Dragon ou opter pour une vie de monture de Viking pour Harold quel qu’en soit le prix. Nous pourrions appliquer ce choix de vie à de multiples situations dans notre propre quotidien, ce qui rend Dragons 3 assez palpitant.


SITE OFFICIEL DE DRAGONS 3: LE MONDE CACHÉ


 

APERÇU DE REVUE
NOTE GLOBALE
8
Article précédentDeath Stranding fera une grosse annonce le 29 mai
Article suivantAnthem: le silence prolongé des développeurs inquiète les fans
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here