Cela fait maintenant de très nombreuses années que la folie des Pokémons ne cesse de convertir des milliers de jeunes à travers la série de jeux, les cartes ou encore les applications mobiles. Aujourd’hui bien ancré dans la culture populaire, une chose manquait à l’appel: une adaptation cinéma qui en est digne. Détective Pikachu est une adaptation très osée du RPG initialement sorti sur Game Boy en 1996 par les développeurs de chez Game Freak (Nintendo). C’est le pari fou que s’est lancé Warner Bros. Entertainment en choisissant l’excentrique Ryan Reynolds comme acteur principal pour incarner la petite souris électrique.

Oui oui, vous avez bien lu, le personnage principal est donc Pikachu et il parle! Tout juste sorti de son costume de Deadpool, Ryan est littéralement devenu dingue lorsqu’il eut appris qu’il avait décroché le rôle pour doubler la petite créature, si bien qu’il s’est décidé à se mettre dans la peau d’un pokémon de cette taille pour en tirer toute l’essence et l’interpréter de la façon la plus naturelle possible, quitte à oublier d’aller chercher ses propres filles à l’école. Malheureusement pour nous, la version française n’en sera pas le reflet, ou du moins pas totalement, car il faut avouer que le doublage de Pikachu est de qualité.

Un Pikachu qui parle!?

Voir s’exprimer un Pokémon est une chose très inhabituelle lorsqu’il ne s’agit pas d’une créature exceptionnelle comme un Légendaire à l’instar de Mewtwo, Lugia ou encore Entei pour ne citer qu’eux. Les premières critiques de fans fusaient lors de la divulgation du titre. Pour beaucoup, faire parler Pikachu était une véritable insulte à la licence et le récent jeu éponyme sorti sur Nintendo 3DS fut bien vite oublié par la communauté.

Pourtant, c’est par fortes doses de mignonneries et d’humour que le film Detective Pikachu est tout de même parvenu à attiser la curiosité des fans. Tout en respectant l’art des Pokémon et sans aucun faux pas durant sa campagne marketing, le film est dès aujourd’hui disponible dans nos salles obscures. Nous avons pu le voir, et nous vous livrons enfin nos impressions sans langue de bois.

Ryan Reynolds incarne PikachuLe speech du film est relativement simple et en même temps différent de ce que nous avons pu rencontrer dans les jeux vidéo. Fini le protagoniste à la casquette rouge pour nous plonger dans un tout nouveau contexte inédit. Nous faisons ainsi la rencontre de Tim Goodman, fils d’un détective porté disparu après avoir subi un grave accident de voiture dont les circonstances sont très floues. Après avoir essayé de digérer la mauvaise nouvelle de la mort de son père, Tim fait la rencontre d’un adorable Pikachu Détective persuadé que le grand détective Harry Goodman est bien vivant, quelque part à Ryme City. Les deux protagonistes vont alors partir enquêter sur ce fameux accident en collectant toujours plus d’indices qui les mèneront même à une problématique menaçant l’équilibre entre les Pokémons et les humains.

La meilleure adaptation cinéma pour un jeu vidéo?

Le scénario se déroule donc de façon assez logique et laisse peu de place à la surprise. L’intrigue est assez linéaire, ne nécessite pas de grande réflexion et les indices laissés à nos héros paraissent assez flagrants. La trame de Detective Pikachu n’est donc pas spécialement des plus matures, mais laisse plutôt place à l’émerveillement visuel, un véritable atout pour ce titre de Warner Bros. Entertainment. Le film de Rob Letterman est à notre sens la meilleure adaptation d’un jeu vidéo à l’heure actuelle. Le rendu des pokémon est très bluffant. A chaque découverte de modèle 3D d’une de ces créatures, c’est une petite dose de nostalgie qui vient se greffer au tout pour rendre le moment inoubliable aux yeux des fans de la franchise. Après tout, quel fan de Pokémon n’a jamais rêvé dans sa tendre jeunesse de rencontrer de véritables petites bestioles dans la rue? Une tendance qu’ont par ailleurs enclenché Niantic en instaurant la réalité augmentée pour Pokémon à travers son jeu mobile. En bref, les pokémons n’auront jamais paru aussi réels. Il serait d’ailleurs très difficile voir impossible de faire mieux que ce que nous avons sous les yeux. Bien que les cris poussés par les espèces rencontrées ne soient pas toujours ce à quoi nous pouvions nous attendre après avoir passé des heures sur les jeux Nintendo, le tout reste cohérent. C’est alors un véritable balai de créatures qui défile sous nos yeux pendant plus d’une heure et demie. Issus de toutes générations confondues, nous avons tout de même constaté que l’accent a été mis sur la première, histoire de raviver les souvenirs d’un maximum de spectateurs avec Rondoudou, Excelangue, Carapuce, Dracaufeu, Mewtwo, Mr Mime, Caninos, Roucool et bien plus encore.

Il en va de même pour les diverses allusions faites aux jeux vidéo durant le film. La ville de Ryme est immense, très colorée et animée d’enseignes en néon, de petits marchés dans des rues très étroites. Cet espace urbain nous donne des sensations futuristes très présentes et reste assez bien en contraste avec les métropoles de la saga vidéoludique. Tout est joli, très vivant et surpeuplé de Pokémon. Les humains vivent ainsi en harmonie avec les créatures qui semblent s’activer pour construire un cadre de vie merveilleux. Malgré une trame qui n’inspire pas vraiment la gaieté, l’ambiance du film contre-balance ce ressenti pour ne jamais oppresser le spectateur.

Un film fan service pur jus

Malgré une conclusion un poil prévisible, chaque scène est un régal. Pikachu, par son humour subtil, pimente l’aventure et rend le tout très vivant. On reprochera peut-être un jeu d’acteur à parfaire et des antagonistes peu mémorables, mais on ressent nettement la tendance du réalisateur à s’appuyer sur les diverses apparitions de pokémons puisque les créatures sont au final l’attrait principal des joueurs. Une bonne stratégie en soi qui convaincra certainement des milliers de fans sans peine. Pour le reste du public, Detective Pikachu s’apparentera surement à un long métrage familial à regarder une fois en famille, sans plus.


SITE OFFICIEL DE DETECTIVE PIKACHU


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here