Fiche technique de Ares Le Soldat Errant Tome 7 & 8 :

Public : 14+
Éditeur : Meian
Date de sortie : 7 février 2019
Pagination : 212 pages
Genre : Shonen
Auteur : Ryu Geum-Chul
Prix : 6,95 €
Nombre de volumes VO : 26
Nombre de volumes VF : 12
Situation de la série : Terminé
Critique du tome précédent : Ares Le Soldat Errant Tome 5 & 6

Synopsis de la série

Nous sommes dans une époque médiévale et c’est la Guerre ! De nombreux royaumes ne cessent de s’affronter et au milieu : le royaume de Chronos. Ce dernier, dévasté par les affrontements des nations voisines, ne sert que de vivier pour recruter de nouveaux mercenaires, véritable chair à canon pour les royaumes dominants.
C’est dans ce contexte que notre héros, Ares, se fait s’engage chez les Mercenaires du Temple, une troupe armée réservant ses services au plus offrant. D’autres jeunes épéistes et guerriers l’y rejoignent, certains pour y gagner de quoi vivre, d’autres uniquement pour le prestige.
Après quelques missions de routine, la troupe va rapidement se retrouver au milieu d’un énorme conflit et les champs de bataille vont devenir leur quotidien.
Face aux plus grands soldats des royaumes adverses, nos jeunes héros devront montrer toute l’étendue de leur talent et ne reculer devant aucune stratégie pour survivre et prendre le dessus sur des guerriers très expérimentés.Heureusement pour Ares, il est l’élève d’un héros légendaire et sa maîtrise du combat à l’épée va lui permettre de rapidement se confronter aux plus grands des adversaires et en sortir gagnant.

Synopsis du tome 7

Les chevaliers noirs commencent leur danse macabre et les souvenirs rejaillissent dans le cœur d’Ares lorsqu’il se retrouve face à son pire cauchemar. La douleur d’une mère, d’un maître, d’une blessure… Autant de tragédies que l’on ne peut oublier dans un destin voilé par la souffrance et le sang.

Synopsis du tome 8

Entre tristesse, injustice et épreuves, le passé se dévoile, les souvenirs se racontent et se partagent pour former une quête de vengeance insatiable. Ares dévoile son histoire à ses amis qui acceptent de lui prêter main-forte pour retrouver et vaincre le terrible épéiste aux yeux rouges.

Le tome 6 nous laissait avec le nouveau personnage, Cygnus qui rejoignait le camp des Chevalier Noirs. Quelque temps après, nous retrouvons nos héros qui ont à peine le temps de respirer de leur dernier combat qu’ils doivent repartir en urgence. Les chevaliers noirs et la 7e division ont attaqué la ville de Conrinthe et l’ont conquise. Le général Icarus est envoyé là-bas avec nos héros afin de parler d’un éventuel traité afin de récupérer la ville conquise. Arès va faire une rencontre imprévue et qui va littéralement faire avancer le scénario concernant son passé.

La première grosse partie du tome 7 est d’abord consacré à l’invasion de Conrinthe puis aux enjeux politiques qui en découlent. Quelques scènes de batailles montrent l’exploit des envahisseurs pour capturer la ville, mais c’est leur cruauté qui va sans nul doute marquer le lecteur. Leur haine pour les Cronosiens est si haute qu’aucun prisonnier ne sera fait, ce qui diminue le champ d’action pour d’éventuelles négociations. Et lorsque les pourparlers sont engagés, la tension est palpable, l’auteur arrive parfaitement bien à captiver le lecteur avec les enjeux que pourraient mener les négociations si elles venaient à échouer. 

La seconde partie quant à elle est un flash-back dédié à Ares et à son passé. Nous y découvrons son enfance et sa rencontre avec celui qui sera son futur maître, le légendaire Kyron. Il fera également la connaissance de l’homme qui sera responsable de son calvaire des années plus tard, le terrible et puissant épéiste aux yeux rouges.

Le tome 8 continu directement le flash-back d’Ares, il explique par la suite l’entraînement difficile que lui soumettait son maître afin d’accroître sa force et de le renforcer pour faire de lui un épéiste hors du commun. Le manga décrit aussi la condition pénible d’Ares puisqu’il était rejeté par les autres enfants à cause de son statut. Il se crée donc une armure psychologique et émotionnelle afin de ne jamais avoir besoin d’autrui mis à part son maître Kyron. Par la suite, il viendra à expliquer la motivation de sa haine et de sa vengeance envers l’épéiste aux yeux rouges.

Le combat qui met en scène l’ennemi d’Ares face à son maître brille de techniques et de talents. Le combat et l’action sont fluides et dynamiques, la transition entre chaque case se fait de manière simple et efficace avec un certain panache. Ainsi, il nous aura fallu attendre 8 tomes afin de découvrir réellement qui est Ares et l’attente en valait le coup. Le duel qui opposera Ares à l’épéiste aux yeux rouges sera très certainement épique et badass.

Au final, il s’agit sans conteste des 2 meilleurs tomes que nous avons jusqu’à présent. L’émotion, la gravité des enjeux politiques et le passé d’Ares font d’eux d’excellents tomes. Nous noterons juste quelques bulles encore placées dans la reliure centrale ce qui empêche encore une fois le lecteur de savourer son volume sans devoir l’éventrer pour comprendre ce qui est dit. Ares étant enfin dévoilé, il nous tarde de connaître le passé et la motivation de Barouna et Mikaël.


SITE OFFICIEL D’ARES LE SOLDAT ERRANT


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here