Caractéristiques techniques du Ferrari 458 Spider Racing Wheel:

Thrustmaster Ferrari 458 Spider Racing Wheel Xbox One

  • 28 cm de diamètre (réplique 7/10e)
  • Volant avec grip texture gomme
  • 2 palettes de vitesses séquentielles Up & Down 100% métal
  • 9 boutons sur le volant
  • Un bouton Xbox One Guide
  • Pédalier à deux pédales et repose-pieds
  • 4 présets de sensibilité
  • Système de fixation centrale
  • Retour central automatique à résistance linéaire
  • Angle de rotation: 240°
  • Retour de force: non
  • Vibrations: non

La Xbox One est typiquement une console entièrement dévouée à la simulation automobile. C’est sur la dernière console de Microsoft que nous retrouvons actuellement le plus grand choix de simulateurs auto dont font partie les Forza Motorsport. Thrustmaster possède pour le moment quelques volants très intéressants pour le joueur désirant passer au stade supérieur à celui de la manette traditionnelle.

Le Thrustmaster Ferrari 458 Spider Racing s’inscrit dans les volants d’entrée de gamme et propose un design très particulier reprenant les courbes et options du volant des Ferrari 458 Spider. Si le modèle ne se trouve pas dans le récent Forza Motorsport 7, nous n’avons toutefois pas pu résister à l’envie de le comparer et de le tester sur une Ferrari 458 Italia proposée dans les menus du jeu.

Forza 7 et le volant Ferrari 458 Thrustmaster

Une esthétique très soignée

Ce volant est donc une réplique 7/10e assez fidèle. On y retrouve approximativement tous les boutons de l’original, adapté en fonction de la retranscription des touches de la manette Xbox One. Tout y est, y compris les deux palettes de vitesse séquentielles. Sur ce point, le fabricant nous fait l’honneur de deux boutons entièrement fait de métal là où la concurrence propose généralement des palettes en plastique de qualité très moyenne. On neLe Ferrari 458 Spider Racing Wheel, réplique 7/10e de l'original peut toutefois pas reprocher à ces palettes de ne revenir que vers le dessous du volant et non le dessous, ce qui nous oblige à adapter la position des mains pour les activer, puisqu’il s’agit de leur forme originale, mais légèrement raccourcie. Pour les activer, le geste est simple, quoiqu’un peu rigide, mais assez bruyant. En même temps, difficile de demander à un volant d’une centaine d’euros d’être totalement silencieux et souple néanmoins, le passage des vitesses semble se réaliser sans latence et le métal donne effectivement les sensations de robustesse recherchées lors de l’utilisation de ces palettes.

Sur le devant on retrouve deux boutons assez particuliers. Le bouton « Engine Start » est en réalité une croix directionnelle drôlement bien camouflée. Elle se dissimule donc sous la réplique du bouton servant à démarrer le moteur. Étant donné que son utilisation ne reste qu’occasionnelle, principalement lors de la navigation dans les menus, le marquage de la direction est peu évident, mais permet d’effacer cette croix pour plus de réalisme sur l’accessoire.

En marge de cette particularité, le sélecteur rotatif n’opte ici que pour deux positions contre 5 dans la Ferrari. Ces deux options permettent, dans Forza Motorsport, de changer de vue ou de mettre le jeu en pause. Une fois l’une des deux options enclenchée, le sélecteur revient en position centrale grâce à un système de ressort. L’utilisation de ce sélecteur relève de l’esthétique pure puisque les deux boutons se situent ailleurs sur le volant, certainement à un emplacement plus facile à atteindre en pleine course. C’est donc un ajout purement esthétique et assez anecdotique dans la pratique.

Avis Ferrari 458 Spider RacingEnfin, les autres boutons de la manette Xbox One sont répartis de façon ergonomique sur le volant. Nous n’avons durant toute la durée du test éprouvé aucune difficulté à atteindre l’une ou l’autre option, ce qui rend le volant globalement très agréable à utiliser.

Rappelons que la texture de la roue est faite de gomme afin que le volant ne glisse pas entre les mains de l’utilisateur. Cela peut paraître simple comme ajout, mais néanmoins nécessaire. Le volant utilise en effet un retour central automatique à résistance linéaire. Cela veut dire qu’après un braquage à 145° à droite ou à gauche, le volant revient instantanément en position centrale. Pas de mouvement progressif et les caoutchoucs évitent donc un retour brutal de la roue pour que le joueur puisse garder le contrôle en toutes circonstances, même en cas de transpiration importante des mains. On soulignera le fait que la couleur rouge de la matière ajoute un joli côté design au tout et éviter la proéminence du noir qui serait visuellement ennuyeux.

Quelle sensibilité pour le volant?

Au niveau de l’ajustement de la sensibilité, le volant comporte 4 présets. Pour les changer sans devoir passer par des menus de configuration, rien de plus simple. Il suffit de presser les deux palettes de vitesse, la touche B et la touche Y simultanément. La LED située à côté du bouton Xbox derrière le volant sur le côté clignote un nombre de fois correspondant au présent. Le premier est le plus sensible alors que le quatrième est au plus bas niveau. Dans le jeu Forza, nous conseillons vivement l’utilisation des sensibilités réduites 3 et 4 pour que le tout reste gérable. Les deux premiers paliers sont en effet très incontrôlables au vu de la précision de rotation de la roue et de la flexibilité du pédalier qui ne permet pas un dosage chirurgical des accélérations/freinages comme un volant haut de gamme.

Là où ça coince…

Là où le Thrustmaster Ferrari 458 Spider Racing Wheel frappe moins fort, c’est sans doute au niveau de son pédalier. S’il est possible d’interchanger l’inclinaison des pédales d’accélération et de freinage, leur angle d’inclinaison ne facilite pas la tâche et la position des pieds pourrait occasionner une petite gêne au niveau de la cheville en cas d’utilisation prolongée. En dessous, nous retrouvons plusieurs gommes posées afin d’éviter au pédalier de glisser. Dans cette optique, cela fonctionne, mais les utilisateurs les plus brusques, ou simplement le joueur surpris par un virage plus serré que prévu, pourront voir leur pédalier se soulever en actionnant l’une des deux pédales de façon brusque. Cela oblige donc le joueur à remettre le tout en place pour continuer la course. Mais soulignons encore une fois qu’il ne s’agit que d’un pédalier d’entrée de gamme dont la coque est 100% plastique et donc très légère. Il est évident qu’il ne faut pas espérer des finitions métal ou une meilleur stabilité mais sachez que le volant reste compatible avec d’autres pédaliers de la marque, supérieurs à tout point de vue, comme les T3PA et T3PA Pro.

En définitive, le volant délivre donc une ergonomie irréprochable pour un volant de cette gamme. Pour une petite centaine d’euros, nous obtenons une roue très design tenant de camoufler subtilement certaines fonctions du pad Xbox One et dispose d’un revêtement anti-dérapant proprement travaillé. Même si le volant montre par divers bruits d’activation de boutons et petits craquements de plastique qu’il n’est pas construit à l’aide des matériaux les plus fin, il propose une réactivité plus que suffisante pour se lancer dans l’expérience des volants. Parfait pour un premier contact avec le véritable monde de la simulation automobile, il est évidemment à éviter si l’on recherche des sensations des plus réalistes.

Thrustmaster se contente ici d’un maximum possible avec les moyens mis en place pour la réalisation d’un « accessoire découverte ». Joli, ergonomique et réactif, il plaira sans aucun doute au public auquel il est destiné, les curieux.

Points positifs:

  • Une roue globalement très jolie
  • Le caoutchouc pour une bonne maîtrise
  • Une bonne réactivité en jeu
  • La réplique est soignée
  • Le prix très correct
  • Un aspect de la roue très chaleureux

Points négatifs:

  • Un pédalier peu stable
  • L’inclinaison des pédales et leur flexibilité
  • Deux niveaux de sensibilité sur quatre trop difficiles à maîtriser

SITE OFFICIEL DU THRUSTMASTER F458 SPIDER


APERÇU DE REVUE
NOTE GLOBALE
8
Article précédentMortal Kombat 11 se lance en vidéo
Article suivantTEST – Anno 1800 sur PC
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here