Dans le week-end du 1 au 2 décembre, se déroulait à Amsterdam le Tekken World Tour Finals. Pour ceux qui l’ignoreraient, cet événement regroupe les meilleurs joueurs du monde sur le mythique jeu de combat Tekken. C’est dans une ambiance de folie que des joueurs tout aussi talentueux les uns que les autres se disputaient la récompense finale, le titre de champion et la somme de 7.500 $.

Jour 1, The Last Chance Qualifier

Le premier jour, une centaine de joueurs disputaient des combats à tour de rôle pour progresser lentement vers la finale, celui qui réussirait à se hisser vers la première place aura la chance de rejoindre les 19 autres combattants pour tenter de remporter le tournoi. Chaque participant présent à passer des épreuves de sélection organiser un peu partout dans le monde pour avoir la chance unique de participer au Last Chance Qualifier. Beaucoup de pays étaient représentés dans le tournoi et plusieurs d’entre eux découvraient la scène de l’Esport pour la première fois. Certains joueurs déclaraient que finalement, ce monde est accessible à tous, il suffit juste de se donner les moyens. Au fur et à mesure que la journée avançait, des combattants se différenciaient de leurs concurrents par leurs techniques et leurs déterminations, c’est finalement dans un ultime combat que le joueurs italien Ghirlanda représenté par le personnage de Katarina qui remporte le Last Chance Qualifier et se hisse parmi les meilleurs.

Jour 2, The Tekken Word Tour Finals

Le deuxième jour commence, les 20 joueurs sont répartis en 4 groupes de 6 joueurs. Chaque joueur dispute 4 matchs, mais seulement deux de chaque groupe se verront recevoir un ticket pour le reste du championnat. Le premier de chaque poule se dirige vers le côté du Winner Brakcet tandis que les deuxièmes vont vers les Loser Bracket. Parmi eux sont représentés la Corée, le Japon, les USA, l’Italie, la France et la Thaïlande, mais très rapidement, les joueurs Coréen se démarquent de leurs adversaires, car sur les 8 finalistes, c’est 5 joueurs qui représentent la Corée qui se dirigent vers la finale.

L’ambiance devient folle et intense, les combats sont tout bonnement hallucinants, durant le tournoi, nous avons remarqué que plusieurs combattants revenaient souvent dans le tournoi, les plus joués étaient Katarina, Law, Asuka, Jack-7, Akuma, Tekken World Tour FinalsEddy, Steve et Devil Jin. Tous les regards étaient déposés sur 3 joueurs en particulier, le joueur Coréen Knee qui est à l’heure actuelle, toujours le numéro 1 mondial, Qudans qui est le numéro 2, mais qui terrasse ses concurrents sans trop de difficultés et Rangchu, 13e mondial, mais si ce dernier est dans le collimateur de la foule, ce n’est pas pour son rang, mais bien à cause du personnage avec lequel il joue. En effet, celui-ci a décidé de faire le tournoi avec Panda. Et alors que beaucoup le voyaient déjà sortir très rapidement, Rangchu et son panda gravissent lentement les échelons du tournoi et réussis même à vaincre le numéro 1, Knee.  C’est donc une finale entre le Devil Jin de Qudans et le panda de Rangchu qui clôturera le tournoi. C’est finalement après 8 rounds que Rangchu triomphe et devient le grand champion du Tekken World Tour Finals 2018 à Amsterdam.

Notre interview du champion

Peu de temps après avoir remporté le tournoi, nous avons réussi à rejoindre le champion Rangchu pour lui poser quelques questions sur son parcours et son ressenti lors du tournoi.

 

  • 4WAG : Qu’est-ce qui t’a motivé à jouer à Tekken ?

Rangchu : À l’école, je n’étais pas quelqu’un qui aimait beaucoup étudier, alors j’allais souvent dans des salles d’arcade et c’est là que j’ai vraiment commencé à me mettre sur Tekken.

 

  • 4WAG : As-tu directement trouvé qui seront tes personnages ?

Rangchu : Oui, j’ai très rapidement commencé à jouer Kuma et le panda, les autres ne me conviennent pas vraiment.

 

  • 4WAG : Quel est ton meilleur souvenir/moment avec Tekken ?

Rangchu : Aujourd’hui bien évidemment (Rire)

 

  • 4WAG : Tekken est-il ton seul jeu de prédilection ?

Rangchu : Non, il m’arrive aussi de jouer à League of Legend et PUBG, mais Tekken c’est quelque de chose de spécial, un peu comme un hobby.

 

  • 4WAG : Que ressens-tu maintenant que tu as gagné la final de Tekken World Tour Finals ?

Rangchu : Je n’arrive pas à croire que j’ai gagné, c’est un moment incroyable et unique. C’est juste génial.

La scène de l’Esport est un monde à part, mais qui prend une ampleur de plus en plus grande. Il suffit d’avoir un peu de volonté pour pouvoir y entrer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here