Depuis février la tornade NiOh ne cesse d’enfler. Le titre exclusif PS4 de Team Ninja rencontre en effet un beau succès tant il est prenant. L’univers original et le grand nombre de missions rendent l’expérience particulièrement agréable et, il faut bien l’avouer, l’enjeu est de taille puisque votre mission est loin d’être simple. Aussi, NiOh a encore de belles choses à nous offrir puisque le premier DLC, Dragon Of the North, est arrivé. Celui-ci est le premier d’une série de trois, et vous offre un contenu assez intéressant qui vous occupera quelques heures.

Contexte de Dragon Of The North

Dans ce DLC, votre adversaire principal se nomme Date Masamune, qui vous invite non amicalement sur ses terres enneigées de la région de Tohoku.  Monsieur Masamune a pour objectif de rassembler les pierres d’esprits et par conséquent gâcher le travail qu’a accompli William tout au long du jeu… Il faut donc reprendre du service et empêcher le pire d’arriver. Ainsi, la région Tohoku vous sera accessible seulement si vous avez terminé les autres. Dragon of the North se situe donc dans la prolongation du titre et vous offre une suite à l’histoire de base. Aussi, le niveau de ce DLC tourne autour des 150, si cela peut vous apporter une indication sur ce qui vous attend. Dans cette nouvelle zone, vous découvrirez un nouveau décor sans pour autant être dépaysé puisque vous trouverez par-ci par-là des éléments présents dans les terres que vous avez déjà foulées. Ainsi, ce DLC reste visuellement et narrativement dans la lignée du titre. Cependant, si vous êtes amateur d’histoire bien nourrie, Dragon Of The North peut vous laisser sur votre faim. En effet, le nombre de missions directement lié à l’intrigue est assez faible et se compte aisément sur les doigts d’une main.

Des combats toujours intenses

Côté combat, rien à signaler, vous en aurez pour votre compte. Aussi, devant vous vous trouverez de nouveaux adversaires, qui vous donneront par moment du fil à retordre. La mécanique qui fait le succès du titre est toujours là et le plaisir des luttes parfois longues et douloureuses reste inchangé ! On apprécie vraiment de trouver de nouvelles têtes, même si ces dernières sont parfois très féroces: les créatures mi-homme mi-yokai sont un bel exemple. De plus, certains de vos adversaires vous seront familiers, mis à part leurs capacités légèrement améliorées qui pourraient vous surprendre. Aussi, si les ennemis plutôt basiques sont assez coriaces (enchaîner les vagues d’adversaires lors d’une mission frôle le calvaire), les boss eux sont d’une extrême puissance. Dragon Of The North monte indéniablement d’un cran la difficulté, niveau ennemi supérieur.  Aux nombres de quatre, ils se montrent complexes et particulièrement violents. Par exemple, sans trop en dévoiler pour ceux qui hésiteraient encore à s’offrir le DLC, Date Masamune se montrera face à vous accompagné… de ses deux esprits gardiens. Bien que vous-même en ayez deux à présent, le combat se montre éprouvant et vous devez gérer entre l’esquive et l’attaque bien placée. Par ailleurs, la satisfaction qui en résulte en cas de victoire est intense, comme à chaque fois !

Et les cadeaux alors ?

Dragon Of The North apporte bien évidemment son lot de nouveauté. Sans surprise, une fois un boss vaincu, vous obtiendrez son esprit gardien, exclusif à ce DLC. Côté arme, on note surtout l’Odachi, sorte de Katana géant, qui vous donnera accès à ses propres missions dans le dojo, afin de devenir un expert de cette lame. Vous trouverez également nombreuses capacités à débloquer par la même occasion. Autre exemple de nouveauté, l’Hallebarde, qui malheureusement reste techniquement similaire à la lance. Par ailleurs, vous trouverez des armures inédites, de différents niveaux, comme vous pouvez l’imaginer. S’il y a un petit quelque chose à reprocher, c’est le manque de pièce unique à développer, comme l’est l’Odachi. Mais peut-être sommes-nous trop gourmands.

La mise à jour gratuite

Comme vous le savez, le DLC Dragon Of The North était accompagné d’une mise à jour gratuite. Cette dernière comprenait outre, une augmentation des niveaux de certaines missions et divers ajustement (la version féminine de William que vous avez déjà dû rencontrer partout), le mode PvP, tant attendu.  En deux contre deux ou un contre un, vous pouvez affronter d’autres joueurs, et on peut dire qu’il y a du niveau. Globalement, vous trouverez plus facilement de matchs en un vs un, la plupart des grands samouraïs étant sans doute d’éternels solitaires. Par ailleurs, les matchs ne sont pas vraiment équilibrés, ce qui peut parfois être très agaçant. En revanche, cela ne veut pas dire que vous allez perdre, puisque tout rentre en compte, de votre stuff à la maîtrise de votre personnage, l’esquive sera votre plus bel atout. Bien sûr, gagner contre un adversaire plus faible que vous ne vous rapportera pas grand-chose, si ce n’est juste le plaisir de la victoire.

Dragon Of The North est donc un très un bon DLC qui garde tout ce qui fait le succès de NiOh. L’univers et l’ambiance du folklore japonais sont toujours présents, tout en apportant de nouveaux ennemis et décor. L’arrivée d’équipements inédits est un vrai bonheur, tant pour vos activités en cours que pour reprendre vos missions préférées sous un nouveau jour. En revanche, s’il y a un petit point qui peut être reproché, c’est globalement la légèreté du contenu. Certes les missions sont complexes et peuvent prendre du temps, mais leur nombre est limité. Par ailleurs, le prix accessible de Dragon Of The North donne une certaine cohérence avec ce qu’il propose.

Points Positifs

  • L’ambiance fidèle au titre
  • La difficulté accrue qui ne gâche rien au plaisir
  • Le visuel très agréable
  • Les combats encore et toujours
  • Le petit prix

Points Négatifs

  • Une intrigue peu alimentée
  • Une contenu un brin léger

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here