Alors que le marché de la réalité virtuelle s’étend de plus en plus et devient très prometteur, de nombreuses entreprises tentent l’expérience en lançant leur propre casque de réalité virtuelle. Trois d’entre eux vont pourtant se démarquer des autres : l’Oculus Rift racheté par Facebook, le HTC Vive et le PlaySation VR. Nous avons eu l’opportunité des tester ces 3 casques de réalité virtuelle, après le test de l’Occulus Rift et du PlayStation VR, nous avons testé le HTC Vive. Nous vous proposons donc notre avis concernant le casque de HTC, tout en le comparant à ses concurrents.

Le HTC Vive n’est pas qu’un casque de réalité virtuelle !

En plus de proposer un casque de réalité virtuelle, comme ses concurrents, HTC va au bout des choses en prodiguant à son casque VR tout un lot d’accessoire supplémentaire pour améliorer grandement l’immersion dans un jeu. Ainsi, nous allons retrouver en plus du casque VR, un kit comportant deux stations qui vous servirons à délimiter un espace de jeu dans lequel vous pourrez vous immerger. Accompagné de deux manettes, très bien conçues et très bien pensées, vous serez en mesure d’interagir avec vos mains dans un jeu, plutôt que d’avoir une manette. Vous pourriez penser que ce n’est pas pratique du tout, étant donné que porter un casque vous bloque la vue, de ce fait vous ne pourrez pas voir les manettes dans vos mains réelles. Néanmoins, le système de détections des manettes, couplée avec la puissance du casque et des stations vous permettra de voir ces manettes à travers le casque. Pour faire simple, les manettes flotteront à l’endroit exact où vos mains et donc les manettes seront. Vous les verrez virtuellement, mais cela amplifie grandement l’immersion dans un jeu en réalité virtuelle. Les boutons, la charge de la batterie, ainsi que vos pouces seront « visibles » sur la manette. Vous pourrez donc savoir exactement ou se trouve vos pouces sur les pads des manettes du HTC Vive, puisque qu’un système de tracking symbolise avec des points, indique l’emplacement exact et le mouvement de vos pouces. C’est assez bluffant, car les manettes sembles tellement conçus pour faire en sorte que vos mains deviennent véritablement des mains virtuelles voire des outils virtuelles.

Avant toute chose, il faut tout installer !

Si vous pensez qu’il vous suffira de brancher votre casque HTC Vive à votre ordinateur pour jouer, vous vous mettez le doigts dans l’œil. Il faudra tout d’abord entièrement configurer votre aire de jeu, en utilisant une zone sans obstacles d’une de vos pièce de vie. Pour cela rien de plus simple, il suffira de placer correctement vos stations en face l’une de l’autre en respectant une distance maximum de 5 mètres. Par la suite, une fois votre logiciel installé et configuré, vous devrez faire détecter vos périphériques virtuelles par celui-ci. Différents calibrages seront à respecter pour que les manettes et le casque HTC Vive soient correctement reconnus et synchronisés. Le plus amusant arrive, car avec l’une des manette, vous devrez tracer votre zone de jeu, en rejoignant les 2 stations. Vous serez alors en mesure de créer un carré ou un rectangle symbolisant votre zone de jeu virtuelle. Il est important de prendre le temps de tout bien configurer, pour avoir une expérience de jeu optimale, certains jeux nécessiteront une zone de jeu minimale et parfois très précise.

C’est parti pour la VR !

Une fois les calibrages et la zone de jeu tracée, nous pouvons nous équiper du casque de réalité virtuelle et des contrôleurs. Contrairement aux autres casques, vous serez debout pour jouer, mais certains jeux peuvent très bien vous faire jouer assis. Une fois le casque sur nos yeux, c’est à couper le souffle, nous plongeons tellement dans un monde virtuelle ouù nous pouvons interagir avec nos mains grâce aux contrôleurs du HTC Vive ! Avec des dalles en 1080p, la qualité est là et l’immersion se fait rapidement et sans problème. C’est parti pour se déplacer à la fois dans le monde réel et dans le monde virtuelle puisque les stations vont vous suivre grâce à la liaison avec le casque et les manettes. Impossible de vous faire mal, puisque la zone de jeu préalablement tracée vous empêchera d’aller trop loin, et donc vous arrêtera avant de vous prendre un mur ou un meuble. En effet, arrivé à la limite de votre zone de jeu, un mur virtuel se matérialisera pour vous informer que vous sortez de la zone et qu’après celle-ci vous ne serez plus en sécurité. En plus des mouvements du corps reconnus, vous pouvez évidemment bouger la tête dans tous les sens pour observer le ciel, le sol et les alentours c’est jouissif.

Est-ce que ça rend malade ?

Contrairement à l’Oculus Rift qui a rendu deux de nos rédacteurs malades après une quinzaines de minutes de jeu, le HTC Vive n’apporte aucun symptôme maladif (testé justement sur nos deux rédacteurs sensibles). Nous avons joué toute une après-midi sans aucune gènes ce qui est très agréable. Le fait de pouvoir se déplacer dans les deux mondes en même temps doit jouer là dessus. Au niveau du confort toujours, le casque est très confortable. Contrairement à l’Oculus Rift ou le PlayStation VR, on ne se sent pas du tout oppressé. Le casque est totalement réglable pour notre plus grand bonheur.

La qualité de l’immersion.

Le HTC Vive offre la plus grande qualité d’immersion non seulement grâce à ses périphériques en plus mais offre aussi de très bon graphisme en FULLHD. Malheureusement, il ne s’agit pas encore de 4k, mais c’est largement suffisant. Nous regretterons cependant pouvoir discerner des points, sans doutes les leds des écrans du casque HTC Vive, mais nous ne les voyons uniquement que si nous nous concentrons attentivement dessus. En jeu il n’y a aucun problème.

Un casque qui justifie son prix !

Même si le HTC Vive semble hors de prix, car il vous faudra débourser pas loin de 900 euros pour vous le procurer, celui-ci se justifie rapidement. Comme dit plus haut, ce casque est livré avec deux stations, deux manettes, et quelques accessoires en plus du logiciel. Pour 700 euros nous allons pouvoir trouver un Oculus Rift qui ne proposera que son casque. En revanche, le PlayStation VR est bien moins cher, 400 euros sans accessoires et 500 avec les accessoires PlayStation Move. Cependant, notons que le HTC Vive dépasse largement le PlayStation VR pour son immersion et la qualité et la fluidité en jeu jeu qu’il offre. Ce qui est normal finalement pour le prix proposé.

De nombreux mini-jeux VR, et des jeux en approches.

Malheureusement pour le moment il n’existe pas énormément de jeu en VR. Nous avons pu utiliser le casque sur des mini-jeux pour la plupart, qui nous donne un aperçu de ce que peut nous proposer le HTC Vive et nous n’avons pas été déçus ! Au programme, du tir à l’arc, du dressage de chien, une transformation en fée, de nombreuses visites dans de nombreux pays, être un Jedi, chasser des monstres gigantesque, opérer un personnage dans Surgeon Simulator, incarner un aventurier dans un véritable RPG, nous avons tout fait et tout exploré et c’était une expérience très intéressante ! Nous relancerons sans doutes de nouveaux tests de jeux en réalité virtuelle grâce au HTC Vive, un casque VR qui tient toutes des promesses !

Points Positifs :

  • La zone de jeu totalement personnalisable
  • Un logiciel qui nous guide pas à pas pour configurer notre environnement de jeu facilement et de façon ludique
  • La parfaite reconnaissance des périphériques
  • L’autonomie des manettes sans fil (4 bonnes heures)
  • La qualité d’immersion
  • De beaux graphismes
  • Une fluidité sans failles
  • La qualité des périphériques VR du HTC Vive
  • Pas de nausées ni d’état désagréable suite au port du casque
  • Le HTC Vive est très confortable

Points négatifs :

  • Le fait de pouvoir discerner les LED en se concentrant
  • Le câble du casque parfois handicapant
  • Le prix ?

SITE OFFICIEL DE HTC VIVE


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here