11135997-7414317940031709

Fiche technique :

Développeur : EA Sports
Editeur : Electronic Arts
Date de sortie : 29 septembre sur PS4 et Xbox One
Genre : Sport | Basketball
Multijoueur : 1 à 10 joueurs en ligne
Langues : Voix anglaises | Texte français
Version testée : PS4

NBA Live, ayant toujours été concurrent direct de NBA 2K, marque son retour pour la troisième fois sur les consoles de nouvelle génération avec un passé de jeu de basket bâclé qui lui colle aux semelles. À côté de nombreuses licences de sport se faisant concurrence chez divers éditeurs, NBA Live et NBA 2K ne mettaient jamais d’accord les fans de basket sur l’égalité des mécaniques de gameplay, tant NBA Live était souvent à la ramasse. Cette année, l’histoire se répète en laissant toujours croire aux joueurs qu’un jour, oh oui! un jour, NBA Live soulèvera la poussière pour marquer un retour faramineux, plongeant les fans dans un monde de sport ultra-compétitif avec des mécaniques de jeux précises à souhait, au cœur d’une raquette ou tout se joue selon les skills du joueur contre une IA prête à tout pour déjouer vos tirs. Du moins, c’est ce que l’on aurait voulu pour NBA Live 16

L’ESTHÉTIQUE A NOUVEAU RENOUVELÉE

Sur ce point, NBA Live 16 n’est certainement pas mauvais. Nous avons eu beaucoup de plaisir à jouer sur les différents terrains du jeu, dans des décors maîtrisant assez bien les jeux d’ombres et de lumières sans non plus atteindre la perfection. Pour les joueurs, les textures de peau sont bien travaillées, surtout lors de gros plans. Une nouvelle fois, on remarquera tout de même un travail bien plus soigné sur les joueurs les plus connus, avec des traits de  visage mieux retranscrits, des expressions de visage bien mieux présentées ainsi qu’une couleur de peau au plus proche du naturel ou encore des effets de sueurs grandioses. NBA Live 16 nous donne presque un rendu de match de basket à la TV, durant lequel nous vibrons à chaque dispute dans la Key entre la défense et les attaquants. Le dernier né d’Electronic Arts est beau et il nous plaît de regarder les actions des joueurs au ralenti ou de voir leurs réactions après un panier ou une victoire.

live16_ratings_chris_paul

UNE IA BRIDÉE, AU DÉTRIMENT D’UNE DÉFENSE POTABLE

Lors de nos matchs, la plupart de l’action sur le terrain ne se fera malheureusement pas entre deux joueurs adversaires. NBA Live 16 ne propose en effet pas d’équipes adverses soudées, puisque le moindre passage libre dans la raquette (chose qui arrive bien trop souvent) servira à vous faufiler jusqu’au panier pour marquer vos points sans grande difficulté. Contrairement à 2K où le champ d’action des défenseurs se fait ressentir, et dans lequel nba_live_16_demo_tips_offles passes deviennent alors hasardeuses, NBA Live 16 propose lui aussi ce mode défensif, mais ne fait pas ressentir au joueur cet effet de blocage massif contre toute passe, laissant donc derrière lui une défense adverse des plus passives. Il suffira alors de bien vite jouer sur un jeu de passes avec vos coéquipiers pour libérer un peu le basketteur pour ensuite dunker  à nouveau sans difficulté ( le jeu proposant aussi une jauge mesurant votre taux de réussite de votre tir en cours. L’IA de NBA Live a toujours été la bête noire de la franchise – ce qui lui a d’ailleurs toujours coûté la seconde place dans cette bataille avec 2K-, et les développeurs n’ont visiblement toujours pas réglé ce problème. A l’inverse de NBA 2K16 proposant une compétitivité au point et une précision de jeu rodée à bloc, le nouveau Live est à nouveau déséquilibré lors des différents matchs, laissant ainsi pour seule marche vers un pied d’estal les nouveaux modes multijoueurs qu’il propose ainsi que son mode carrière.

APPRENEZ A JOUER COMME UN CHAMPION

NBA Live marque des points sur le mode carrière qu’il propose. En commençant avec votre propre personnage avec lequel vous gravirez les échelons de manière bien dirigée, simple et efficace, vous apprendrez toutes les subtilités du ballon que vous aurez entre vos mains. NBA Live propose aussi unelive16_ratings_lebron_james fonction permettant une immersion accrue, en offrant la possibilité aux joueurs de passer par l’application smartphone du jeu pour scanner leur visage et ainsi créer leur propre avatar pour l’entraînement ou même le mode multijoueur en co-op, par exemple. Alors que l’application de scan de visage reste assez difficile à utiliser tant elle requiert une finesse de mouvement de votre part avec le téléphone, le résultat, lorsqu’il est bien cadré, rend moyennement bien, mais cela reste tout de même intéressant de voir votre joueur portant votre identité auprès des grands champions du basketball. Après s’en suit une personnalisation vestimentaire intégrale de votre joueur, ainsi qu’une palette de retouches corporelles pour façonner le joueur qui vous conviendra le mieux. Enfin, le choix de votre poste sur le terrain et de votre style de jeu par rapport à une star de la NBA vous sera demandé pour coller le mieux possible à votre propre personnalité et bien sûr progresser avec les techniques de jeu qui vous rendent le plus à l’aise. Marchez ainsi sur les traces de Dwight Howard, Russel Westbrook ou encore Kevin Durant avec un entraînement au top niveau pour être prêt à affronter les plus grandes équipes du championnat.

NBA Live 16 fait à nouveau un flop grandiose face à son concurrent, n’ayant visiblement toujours pas retravaillé ses mécaniques depuis la racine. IA à la ramasse, défense passive, percée facile sur le terrain, cet épisode ne sera à nouveau pas l’épisode de la maîtrise pour EA. Cependant, nous pouvons toutefois garder espoir à la vue d’un mode carrière toujours aussi intéressant, des modes multijoueurs en équipes de 1 à 5 pour défier les plus grandes équipes de la NBA, ou en 5v5 contre d’autres joueurs du monde entier. Beau à l’extérieur et à plusieurs, mais toujours aussi vieillot en solo, NBA Live 16 ne marquera pas nos esprits cette année non plus, laissant encore et toujours 2K sur la première marche du podium.

POINTS POSITIFS :

  • Les graphismes
  • La customisation intégrale de votre propre joueur
  • Les différents modes multijoueurs en co-op ou en 5v5
  • Le Live Ultimate Team toujours présent et intéressant
  • Un mode carrière très sympa et utile

POINTS NÉGATIFS :

  • Une défense nulle
  • Les modélisations des joueurs moins connus bâclées
  • Déséquilibre flagrant entre équipes lors des compétitions solo
  • Une physique irréaliste pour les joueurs et le ballon

NOTE :

14

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here