1434119856-9983-jaquette-avantFiche technique:

Éditeur : Konami
Développeur : Havok
Date de sortie : 17 septembre 2015 sur PS3/PS4 Xbox 360/One et PC
Version testée : Xbox One

PES 2016 est probablement LE jeu de football de cette fin d’année, car d’une part il s’appuie sur ce qu‘il a de mieux dans les anciens titres, mais également parce qu’il propose de nouvelles améliorations qui le rendent encore plus réaliste et plus agréable à jouer. Dès la première prise en main, le joueur peut immédiatement se rendre compte que ses heures passées sur les anciens PES se font ressentir, mais avec une touche de nouveauté par exemple une nouvelle conduite de balle ou encore un nouveau touché, Konami nous propose un PES qui suit parfaitement la ligne de conduite de la saga et qui arrive a se faufiler et se faire sa place sur les consoles New Gen sans le moindre problème.

maxresdefault

GAMEPLAY SIMPLE ET EFFICACE 

Commençons par mentionner le véritable point fort du jeu, son gameplay. Cette année Konami met la barre très haut avec un gameplay des plus fluides et des plus maitrisés. Le joueur devra principalement s’axer autour d’un jeu plus collectif et plus construit, car même s’il est toujours possible d’effectuer un dribble, ce n’est pas la meilleure façon de progresser sur le terrain pour aller marquer un but. Le jeu est vraiment orienté vers un côté plus collectif et forcera donc les joueurs à utiliser davantage les passes courtes et le jeu au sol plutôt que de se la jouer personnels et courir tout droit vers le goal. PES 2016 prône le beau jeu avant tout !  Pour ce qui est de l’IA elle aussi a été revue pour offrir une meilleure cohérence dans ses déplacements et ainsi pouvoir même par moment anticiper vos passes en se redirigent d’elle même vers les espaces oubliés par la défense adverse.

pes2016_6

Bien entendu si l’attaque est revue à la hausse, la défense est elle aussi optimisée et est plus compacte et d’autant plus difficile à tromper. La grosse nouveauté défensive réside dans les tacles, ils sont beaucoup plus physiques et donne presque automatiquement le ballon au tableur pour peu que celui-ci effectue son geste à la régulière. Les contacts sont retravaillés et donne un rendu très réaliste sur le terrain. Faites donc preuve d’une intelligence de jeu et d’un sens de la balle pour vous faufiler devant les cages adverses et tromper le gardien pour inscrire un but d’anthologie !

pes2015-2014-12-30-17-23

Pour en finir avec les améliorations de gameplay, il est primordial de parler du moteur graphique Fox Engine qui propose un meilleur équilibre dans les déplacements de vos joueurs et une nouvelle dimension dans les contacts physiques. Glissages, contre-pieds, joueurs qui trébuchent, voilà quelques exemples des nouveautés qui rendent le jeu beaucoup plus réaliste et plus agréable à prendre en main.

FAUTE MONSIEUR L’ARBITRE !

Lorsque l’on parle de nouveauté de gameplay, il est souvent difficile de mettre tout le monde d’accord, car chacun a bien souvent son petit commentaire à faire. C’est donc bien entendu le cas avec ce jeu. La seule vraie ombre au tableau se trouve dans son système défensif, plus particulièrement au niveau de ses tacles. Si d’une part les améliorations facilitent les systèmes de jeux, d’autre part elle ne met pas en avant le côté réaliste, car l’arbitre n’est pas au rendez-vous. Dès lors vous assistez à un véritable carnage défensif sans qu’il ne siffle la moindre faute ou ne sorte un carton. À côté de ça, une fois devant la cage il est maintenant beaucoup trop facile de tromper le gardien d’une frappe enroulée, de quoi en décourager plus d’un !

maxresdefault2

DU CONTENU À N’EN PLUS FINIR !

De ce côté rien à dire, le jeu est fourni, et même très bien fourni. L’année dernière dans PES 2015, le mode de jeu my club fait son apparition pour tenter de rivaliser avec le très connu mode FUT d’un certain FIFA, la nouveauté est immédiatement adoptée par ses joueurs et est même très convoitée. Konami a donc trouvé judicieux de mettre le paquet sur ce mode de jeu en y apportant un grand nombre de modifications. Interface retravaillée, catalogue de joueurs revu à la hausse ou encore le mode création qui permet aux joueurs de créer leur équipe et de se défier en ligue est lui aussi revu pour proposé une meilleure stabilité de jeu et un meilleur matchmaking équilibrant ainsi la différence de niveau d’un joueur à l’autre.

Cette année encore PES propose un mode intitulé « vers une légende », cela consiste à vous créer un joueur a  votre image (ou non), et d’ensuite tenter de le faire évoluer en remplissant différents objectifs au niveau personnel et au niveau du club dans lequel il joue. Ce mode est très apprécié, car il vous donne l’impression de vous retrouver sur le terrain et de vivre l’action à 100 %. Pour sa deuxième édition, peu d’améliorations sont pressantes, si ce n’est qu’on ressent malgré tout le petit plus de réalisme qui reste la véritable ligne de conduite de la saga PES.

 

Du côté du mode ligue des masters, quelques améliorations sont également à noter. Tout d’abord,c’est d’un point de vue visuel que les choses changent, le menu est modifié et est plus intuitifs, l’interface est elle aussi repensée pour un meilleur confort visuel. Ensuite, le système de transfert est quant à lui rendu plus simple et plus compréhensif notamment dans le choix ou les caractéristiques des joueurs. On ne décèle donc pas de changement majeur, mais cela dit ces quelques améliorations apportent malgré tout un côté nouveau au jeu qui n’est bien entendu pas négligeable.

PES PASSE SUR LE BILLARD

Ce n’est évidemment pas une surprise de mentionner les énormes progrès visuels offerts par PES, dotés d’un moteur graphique puissant nous sommes face à une qualité d’image époustouflante et bluffant de réalisme. Le visage des joueurs est retravaillé pour que les expressions du visage soient plus vraies et plus authentiques. Elles sont donc en relation avec la physionomie du match, en d’autres termes vous pourrez déceler le moindre signe de fatigue ou d’énervement de votre joueur. L’environnement se voit quant à lui aussi modifié, nouveautés dans le climat ou dans le public. Il est à présent beaucoup plus vivant et fait véritablement son travail de 12e homme !

images

LA BATAILLE POUR LA TERRE DU MILIEU !

Cette année donc le choix sera difficile entre les deux géants du football FIFA et PES. Cela dit au vu de ses prouesses techniques et de son contenu bien présent, une grande partie des joueurs se laisseront tenter par l’excellent PES. Des modes de jeux attrayants, des musiques d’ambiance entrainantes, une IA intelligente et un réalisme des plus crédibles, PES se placent comme la valeur sûre de cette fin d’année 2015. Reste à voir si vous êtes friand de licences officielles ou de beau jeu !

POINTS POSITIFS 

  • Très fourni en contenu
  • Le Fox Engine offrant une réalisme de très haut niveau
  • My club, pour les graines d’entraineurs
  • Fluidité du jeu améliorée pour un meilleur gameplay

POINTS NEGATIFS 

  • Pas de licences officielles, donc pas de maillots ni emblèmes de club
  • Arbitrage parfois trop laxiste
  • Trop de facilité pour marquer un but

12077218_10208511069361153_661694022_n

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here