TEST – Sekiro : Shadow Die Twice sur PS4

0

Fiche technique de Shadow Die Twice :

Shadow Die TwiceÉditeur : Activision
Développeur: From Software
Date de sortie : 22 mars 2019 sur PS4, Xbox One et PC
Type : Action-Aventure
Multi : non
Langue : français, anglais, japonais…

Si vous faites partie de ceux qui répètent sans arrêt  » c’était mieux avant, car les jeux étaient un peu plus difficile quand même «  sachez alors que le studio From Software a décidé de relever le défi. Les papas des Dark Souls et de Bloodborne reviennent à la charge avec un titre très différent de ce qu’ils ont fait précédemment, il s’agit de Sekiro : Shadow Die Twice. Mérite-t-il vraiment la mention de « jeu le plus dur du monde «  ? Nous allons tenter d’y répondre dans ce test.

Le sang coule au pays du soleil levant

Vous êtes un grand habitué des jeux die & retry et des softs Darks Souls et Bloodborne ? Tant mieux, alors vous serez au même niveau que ceux qui n’y connaissent rien. Tout d’abord, oubliez tout ce que vous pensez savoir, votre plus grande erreur serait de croire que les deux titres cités précédemment sont du même gabarit que Sekiro : Shadow Die Twice.

En premier lieu, Sekiro a un peu de l’ADN des souls, mais sans plus. Ici, aucune personnalisation ou création de personnages, vous êtes Sekiro (ou loup en VF), un shinobi qui est passé maître dans l’art du maniement de sabre. Votre unique mission est de protéger un jeune garçon qui se révèle être le seigneur héritier du sang du Dragon. Vous allez donc parcourir un Japon comme vous ne l’avez jamais vu et où même un petit chien pourrait vous tuer.

Sekiro: Shadows Die Twice gameplay TrailerHajime !!!

Le point primordial à parler est sans nul doute le combat qui est le nerf de Sekiro : Shadow Die Twice. Il est possible qu’au début de votre aventure, vous terrassiez sans trop de difficultés les quelques premiers soldats que vous voyez avant de revenir à la triste réalité après avoir lamentablement échoué contre le premier boss. À ce moment-là, vous l’aurez compris, Sekiro est jeu ou mouliner voir spammer les touches de frappes sont totalement suicidaire. Le titre se base sur l’art de la maîtrise du katana, les contres, les esquives et surtout la patience du joueur. Si pour certains petits soldats, vous pouvez les vaincre en à peine 4 à 5 frappes, sachez qu’il s’agit quand même des adversaires les moins redoutables. Sekiro dispose d’un grand nombre de catégories de combattant allant des simples mobs au sous-boss pour finir avec les boss. Mais tous vos adversaires ont un point commun, ils peuvent vous terrasser en à peine un seul coup.

C’est pour cela qu’il est vivement recommandé de prendre le temps de connaître son adversaire, l’observer, analyser chacune de ses attaques, être patient et surtout, avoir des réflexes de shinobi, car bien évidemment, la difficulté augmentera au fur et à mesure que vous progresserez. Notez également, que vous aurez la possibilité d’aller vous entraîner auprès d’un soldat qui veut bien vous servir de sac de frappes, celui-ci vous donne de précieux conseils et est un véritable atout, car le jeu ne vous explique pas  comment gagner tous vos duels, il ne faut pas rêver.

Pour terminer,Sekiro : Shadow Die Twice il est vrai que Sekiro peut revenir d’entre les morts après être tombé au combat, mais ne pensez pas que mourir est sans conséquence. Par exemple, contrairement aux Souls, votre personnage est doté de la parole. Alors certes, il n’est pas très loquace, mais il parlera afin de prendre des renseignements auprès des PNJ pour remplir diverses missions. Sauf que plus vous mourrez, plus vos alliés seront touchés par La Peste du Dragon. Un mal qui grandit et touche vos amis au fur et à mesure que vous mourrez. Cela aura pour effet qu’ils tomberont terriblement malades et seront incapables de vous répondre si vous voulez avoir des renseignements sur une quête annexe. Mais avant de totalement déprimer, sachez que l’histoire vous offre un moyen de contrer cette maladie, tout n’est donc pas perdu, courage.

Attend tu n’as pas encore tout vu

Une fois que vous aurez maîtrisé le savoir du katana et de la patience, sachez que vous n’êtes toujours pas prêts, vous oubliez que c’est From Software qui a développé le jeu et que mourir face à de simples petits soldats ou boss qui vous tuent en un seul coup est encore bien trop facile. Durant votre voyage, vous trouverez des petits bouddhas qui vous permettent d’acheter des comestibles, vous reposer, recouvrir votre santé et même voyager. Ne vous réjouissez pas trop vite. À chaque fois que vous irez récupérer de la vie où vous téléporter, tous les ennemis excepté les boss et sous-boss reviendront à la vie et cela, même si vous les aviez tués avant.

Sekiro : Shadow Die TwiceMais ce n’est pas tout. Afin de rendre Sekiro plus puissant, vous pourrez acquérir diverses compétences qui se débloquent en obtenant des niveaux. Ces fameux niveaux s’obtiennent en tuant vos adversaires. Ainsi, plus vous tuez des ennemis, plus votre jauge de niveau augmente. Le souci est le suivant, certaines compétences demandent que vous ayez parfois 3,4,5 voir 6 niveaux et là ou From Software excelle brillamment, c’est lorsque vous mourrez, tout se divise par deux, votre argent et bien sûr, votre XP.

Un monde techniquement bien maîtrisé

Vous vous trouvez dans les terres moyenâgeuses du Japon à l’époque Sengoku. À vous s’offrent de nombreux décors allant de petits villages typiquement japonais à d’immenses plaines, aux montagnes enneigées… Mais ce qui regroupe tout ce monde est sa liberté. À l’image d’un Dark Souls, le monde présent dans Sekiro est dense et vaste. Vous pouvez vous balader sans véritables frontières, si l’on fait abstraction des ravins, etc. Comme nous, vous serez souvent même un peu perdu, car vous hésiterez sur la direction que vous devrez prendre pour continuer votre aventure puisque vous n’avez aucune indication.

Un autre point où Sekiro rompt avec les souls est sans nul doute son level design et sa verticalité. Le titre met à disposition de votre Shinobi un grappin qui vous permettra de vous accrocher à tout ou tout du moins presque tout. Vous vous retrouverez souvent à sauter, bondir, vous accrocher à des branches d’arbres à des murets et même sur des ennemis. Vous serez néanmoins souvent agacés par son aptitude à ne pas bien réagir aux commandes d’accroche lorsque vous sautez sur un mur pour essayer de le traverser.

Pour terminer avec ce chapitre, nous ferons un petit point sur un léger point noir du jeu, c’est son IA. Sekiro : Shadow Die TwiceCette dernière à de nombreuses casquettes, il n’est pas anodin de voir un ennemi qui marche tranquillement à côté d’un de ses collègues que vous avez assassinés sans pour autant donner l’alerte. Alors que dans d’autres cas, votre tête dépassera à peine d’un coin du mur qu’une cloche retentira et que 6 soldats viendront vous assaillirent de tous les côtés ce qui peut être frustrant à la longue. Néanmoins, l’intelligence artificielle n’est pas autant à la ramasse qu’on voudrait le faire croire, loin de là. À comparaison avec d’autres jeux, même si vous êtes à une cinquantaine de mètres d’un soldat adversaire, les ennemis ne réagiront même pas tandis que dans Sekiro, même s’ils vous aperçoivent un court instant, ils se méfieront et iront jeter un coup d’œil pour voir ce qu’il en est.

Le mot de la fin

Alors est-ce véritablement le jeu le plus dur du monde ? À vrai dire, c’est une question assez difficile à répondre, le jeu possède son lot d’obstacle qui va vous faire devenir fou et vous devrez très certainement recommencer plusieurs fois avant de vaincre des soldats ou des sous-boss. Du côté technique, Sekiro : Shadow Die Twice est une grande réussite concernant son level design, ses graphismes et même sa bande-son qui vous plonge dans l’époque ténébreuse du Japon qui vous est présenté. Mais ce qui fait toute la réussite du jeu est sans nul doute ses mécaniques de combats exceptionnelles. L’art du maniement du Katana et la patience dont doit faire preuve le joueur sont sans arrêt mis à l’épreuve avec des combattants aussi redoutables que vous. C’est donc après avoir souffert le martyre pendant des heures et des heures que le titre de From Software nous a poignardés pour être l’un de nos coups de cœur de ce début d’année.

Points positifs:

  • Des mécaniques de combats maîtrisé, tactique et sensationnel
  • Un japon charismatique qui transpire le savoir de From Software
  • Un bestiaire de soldat varié
  • La verticalité qui offre d’autres manières de jouer aux joueurs
  • Des combos très impressionnants
  • Une difficulté qui ne régresse jamais
  • Le sentiment d’insécurité durant toute l’aventure
  • Disponible en de nombreuses langues
  • Comptez environ entre 20 et 40 heures de jeu en fonction de vos skills

Points négatifs:

  • Quelques soucis avec la caméra
  • Une VOSTFR pas à la hauteur à comparaison de la VO anglaise ou japonaise
  • Le grappin et la verticalité pourraient être améliorés
  • Une IA parfois juste, mais aussi parfois à la ramasse quand elle est pas divine et omnisciente
  • Quelques bugs de collision

SITE OFFICIEL DE SEKIRO : SHADOW DIE TWICE


APERÇU DE REVUE
NOTE GLOBALE
9
Article précédentAvis – Le dilemme de Toki Tome 1
Article suivantDeux nouvelles Nintendo Switch pourraient arriver cet été
Immense fan de jeux vidéo, manga, cinéma et comics. Le jeu vidéo a pris une place importante dans ma vie plus qu'un simple passe-temps, une véritable passion c'est grâce à 4WAG que je peux enfin réaliser un rêve de gosse. Joueur sur Playstation 4, les meilleurs jeux à mes yeux sont Assassin's Creed, Last of us, God of war et uncharted.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here