Fiche technique de Dead or Alive 6:Éditeur : Koei tecmo
Développeur: Team Ninja
Date de sortie : 1 mars 2019 sur PS4, Xbox One et PC
Type : combat
Multi : oui
Langue : anglais sous-titré français

Début du mois de mars, Dead or Alive 6 débarquer dans les rayons des revendeurs spécialisés pour proposer une formule qui n’a au final pas fort changé. En effet, le principal objectif de ce nouvel opus, Sept ans après le précédent, mais visiblement de proposer une version plus aboutie du jeu de combat de la Team Ninja mais également de le rendre plus accessible.

Un gameplay plus accessible

Tout en gardant un gameplay intuitif pour les habitués de la licence, Dead or Alive 6 accueille cette fois une jauge permettant d’effectuer un coup spécial et dévastateur par la simple pression d’une seule et unique touche sur la manette (R1/RB). À l’instar de ce que nous avons pu voir dans d’autres jeux de combat comme Tekken 7, les joueurs ont maintenant la possibilité de voler les matchs a l’aide de cette mécanique simple d’utilisation pouvant s’enchaîner jusqu’à quatre fois au cours d’un seul même affrontement. Outre les bases du combat de DOA représentées par un système de « Pierre-papier-ciseaux », le toupet cette fois simplifiée à l’aide de touches auto-combo qui permettent d’effectuer des coups spéciaux avec beaucoup moins de pressions de boutons. Les puristes jugeront là un gameplay devenu beaucoup trop accessible, mais il est important de souligner ô combien les mécaniques du jeu restent jouissives. Que ce soit au niveau de la fluidité des mouvements, de la prestance de personnages mais aussi et surtout de leur plastique naturelle (bande de petits coquins!), Dead or Alive 6 des livre globalement tout ce qu’on attend d’un titre de la série à ce niveau.

Une belle garde-robe, ça se paye!

Le roster du jeu est complet avec une grosse vingtaine de personnages dont quelques nouveaux arrivants. Chacun d’entre eux est très bien modélisé dans l’ensemble, même si nous pouvons encore reprocher un petit côté « bonhomme de cire » et des animations faciales bâclées. Chaque combattant imposera son style, ces mouvements et une physique qui lui est propre. Il faudra par conséquent apprendre à tous les maîtriser puisqu’ils délivrent chacun un gameplay unique qui ne demandera qu’à être apprivoisé. Mais alors qu’on prend notre pied à découvrir tous les personnages du jeu, force est de constater que la personnalisation de ceux-ci, élément essentiel à la franchise, reste très limité et semble uniquement réservé aux détenteurs des versions Deluxe ou du season pass vendu à un prix exorbitant. En effet, les tenues les plus excentriques et intéressantes sont bloquées dans le menu par un petit cadenas et la mention des DLC. Pour le reste, il ne nous restera plus qu’à débloquer des tenues peu mémorables à travers les différents modes de jeu, du mode histoire en mode Quête DOA.

Concernant ce dernier mode de jeu, les Quêtes DOA mettent en avant un système de leveling pour le joueur mais aussi pour chaque personnage. Ce système de niveau augmente au fil des combats et l’expérience engrangée est dépendante des objectifs mis en avant par chaque mission du mode. C’est précisément ici que les joueurs pourront facilement débloquer des tenues et accessoires pour les combattants. Par ailleurs, chaque combat sera aussi l’occasion d’apprendre ou se remémorer les techniques de combat puisqu’en cas d’échec pour l’un ou l’autre objectif, le jeu proposera systématiquement au joueur de revivre le tutoriel qui lui est lié. Non scénarisé, ce mode Quête DOA fera particulièrement l’affaire pourle mode histoire de Dead or Alive 6 très oubliable remplacer un mode histoire beaucoup trop pauvre en attendant le bon vouloir de développeurs pour nous livrer une campagne digne de ce nom. En effet, le mode histoire mais sur le tapis une série de petits chapitres brièvement scénarisés avec deux mises en situation très basiques, rechercher et sans aucun intérêt pour les fans. Dans le scénario de Dead or Alive 6, les prétextes pour se taper dessus frôlent le ridicule. On passera donc rapidement au-dessus de celui-ci pour se tourner vers les habituels Versus, Contre-la-montre ou entraînement.

Des stages évolutifs pour des affrontements dynamiques

Côté level-design, le jeu est ici très satisfaisant. Dead or Alive 6 délivre 14 arènes, dont une entièrement dédiée au mode entrainement. Chacune d’entre-elles présente un décor unique interagissant au fil des combats. Chaque affrontement peut effectivement être une surprise puisqu’on se surprend parfois à tomber dans une section inconnue de la map ou à activer une petite interaction sympa. D’un simple ring de boxe futuriste en passant par des petites ruelles de village asiatique ou encore une base secrète du M.I.S.T, les décors valent le coup d’oeil et nous aident à apprécier les combats dont les animations sont un vrai régal pour les yeux.  On soulignera principalement le stage « Unforgettable » qui représente un concentré d’easter eggs adressés aux fans de DOA.

Dead or Alive 6 propose des stages dynamiquesDead or Alive 6 est au final la preuve que les développeurs de Team Ninja se creusent la tête pour tenter de proposer un jeu de combat a l’identité forte tout en proposant des nouveautés destinées à donner un nouveau souffle à la franchise. Les différents stages au level-design soigné, le roster de combattant complet et un gameplay aux petits oignons font de cet opus un incontournable pour les adeptes de combats en mini-jupe. Toutefois, les innovations apportées au soft sont encore loin de délivrer à DOA une identité forte et démarquée par rapport à la concurrence. Seules les formes généreuses de ses combattantes semblent être l’atout principal qui forcera le joueur à décrocher le jeu de son étagère commerciale. De plus, on ne peut s’empêcher de grincer des dents à la vue du prix du Season Pass frôlant la centaine d’euros et bloquant par la même occasion une pléthore d’accessoires visuels, ne laissant que des miettes aux acheteurs du jeu de base.

Points positifs:

  • Des combats fluides et un gameplay plus accessible mais toujours aussi appréciable
  • Des stages variés et plein de surprises
  • Des personnages bien modélisés
  • Une bande-son motivante`
  • Le mode Quête DOA pousse au farm pour le peu d’éléments de customisation présents

Points négatifs:

  • Un mode histoire très pauvre, pas du tout intéressant
  • Les animations faciales peuvent être améliorées
  • Le prix du Season Pass
  • Les éléments de personnalisations du jeu de base sont peu nombreux et/ou peu intéressants

SITE OFFICIEL DE DEAD OR ALIVE 6


APERÇU DE REVUE
NOTE GLOBALE
7
Article précédentGoogle annonce Stadia, une plateforme de jeu accessible à tous
Article suivantNindies Showcase 2019: récapitulatif des annonces de Nintendo
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here