AVIS – Hell’s Paradise Tome 1

0

Fiche technique de Hell’s Paradise Tome 1 :

hell's paradisePublic : 12+
Éditeur : Kaze Manga
Date de sortie : 13 mars 2018
Date de sortie du prochain tome : 9 mai 2019
Pagination : 192 pages
Genre : Shonen
Auteur : Yûji Kaku
Prix : 6,33 €
Nombre de volumes VO : 4
Nombre de volumes VF : 1
Situation de la série : En cours

Synopsis de la série

 

Japon, époque d’Edo. Gabimaru, le plus puissant des shinobi, croupit en prison. Malgré sa condamnation à mort, aucun bourreau ne parvient à lui ôter la vie. En effet, son initiation au ninjutsu lui permet de résister aux plus atroces des tortures. C’est alors qu’il reçoit la visite d’une singulière exécutrice : Sagiri de la famille Yamada Asaemon. Celle-ci lui offre la possibilité d’être innocenté et relâché, mais à une condition : se rendre sur l’île mystérieuse de Sukhavati et en ramener l’élixir d’immortalité !

La publicité autours de Hell’s Paradise bat son plein grâce à l’éditeur Kazé Manga. Ce dernier nous promet un récit incroyable avec de l’action et du fantastique à foison. Nous avons eu la chance d’avoir le titre quelques jours avant sa sortie et voici ce que nous avons pensé de cette nouveauté signée Kazé.

Tout d’abord, l’histoire se place à l’ère d’Edo, grande période pour le Japon. Nous y découvrons un personnage assez banal à première allure, Gabimaru. Ce dernier est un shinobi venant d’un clan redouté dans tout le pays, mais ce qui fait la réputation de notre homme, c’est ses techniques d’assassin et son incapacité à mourir. En effet, son entraînement fait de lui un être qui peut résister à toute forme de tuerie ou de torture que ce soit la décapitation, l’écartèlement, l’empalement, le bûcher…

Et alors que celui-ci s’ennuie, il reçoit un jour la visite d’une jeune fille possédant un sabre. Il apprend qu’elle appartient à une tribu de maître exécuteur, les Asaemon. Ceux-ci sont réputés pour trancher n’importe qui et n’importe quoi en un seul mouvement propre et sans bavure. C’est donc pour éviter de mourir que notre jeune antihéros va accepter un contrat, allez sur une île où personne n’en est jamais revenu vivant pour aller chercher un élixir d’immortalité, mais ce que le shinobi ignore, c’est les horreurs qui l’attendent sur l’île des dieux.

C’est donc avec un résumé entraînant qu’Hell’s Paradise nous incite à commencer la lecture et une fois terminer, qu’est-ce que c’était bon. Tout dans le manga est réussi, les dessins qui font transpirer les personnages de badassitude, leurs expressions de détresse et de soifs de meurtres, les techniques, les attaques meurtrières et son histoire qui pour le moment, nous captive entièrement. Le dessin est sans nul doute le plus bluffant dans toute la réalisation graphique, même si son écriture est tout aussi puissante. Pour le moment, l’histoire se focalise avant tout sur Gabimaru et son exécutrice, nous savons qu’un lien va les rapprocher et que les deux protagonistes se compléteront dans leurs quêtes personnelles, ils sont loin des clichés habituels des mangas et ils n’hésiteront pas à se débarrasser de l’autre si le besoin se ressent.

Hell’s Paradise frappe un grand coup grâce à sa réalisation, son exécution, ses dessins et son histoire qui ont un réel potentiel. Il est d’ailleurs fort probable qu’il devienne avec le temps, un manga incontournable s’il continu sur sa bonne lancée. Si au début de la lecture, nous n’en attendions rien, nous sommes déjà impatients d’arriver en mai pour connaître la suite de cette histoire épique et incontournable.


SITE OFFICIEL DE HELL’S PARADISE TOME 1


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here