Fiche technique de Egregor Tome 1 :

Public : 14+
Éditeur : Meian
Date de sortie : 2 janvier 2019
Date de sortie du prochain tome :  avril 2019
Pagination : 212 pages
Genre : Shonen
Scénariste : Jay Skwar
Dessinateur : Kim Jae Hwan
Prix : 6,95 €
Nombre de volumes VF : 1
Situation de la série : En cours

Synopsis de la série

Depuis près d’un siècle, les chevaliers Égides protègent le peuple de Soteria contre les sanguinaires Faucheurs qui surgissent au crépuscule avant chaque pleine lune. La menace pèse sur tous les habitants d’une ville ou d’un village, pris pour cible au hasard.
Après une livraison d’épées à la capitale baronniale, Foa, jeune forgeron de Lightyard, va voir son destin basculer.
Des braises rouges apparaissent, le premier signe annonciateur d’un massacre et en même temps, la toute première Moisson nocturne…

Les éditions Meian nous présente un nouveau titre qui transpire l’héroïc et le dark fantasy. Egregor nous promet de voyager dans un monde riche avec une histoire hors du commun et des personnages grandioses, mais est-ce réellement le cas ? Nous l’avons lu et voici ce que nous pouvons dire dessus.

Egregor commence en nous comptant une légende concernant les faux, des êtres terriblement puissants et avides de meurtres. Ils arrivent au coucher du soleil dans un village totalement aléatoire et font un véritable carnage, pour quelle raison ? Cela nous l’ignorons encore. Ainsi, le manga commence avec des antagonistes dont leurs renommées ne sont plus à démontrer et qui donne dès le début le ton du livre.

Par la suite, egregornous faisons la connaissance du jeune forgeron Foa, ce dernier n’aspire qu’à une seule chose, devenir le plus talentueux des forgerons. Par la suite, nous sommes présentés à l’ensemble du village et c’est là que ça le manga patauge. Pour commencer, beaucoup de visages se ressemblent ce qui rend la chose difficile pour les différencier.

Malgré ce souci, les dessins sont très beaux, les combats sont dynamiques et les pouvoirs des personnages sont si bien détaillés que nous réalisons la puissance qu’ils dégagent. Mais peut-être comme nous, vous serez obligé de lire une seconde fois Egregor pour la simple et bonne raison que vous n’aurez pas compris certaines choses. L’action se déroule beaucoup trop rapidement ce qui rend la compréhension du moment difficile. Par moment, vous risquez d’être complètement largué durant votre lecture, mais pas de panique, il faut d’ailleurs continuer de parcourir les pages afin de comprendre ce qu’il s’est passé précédemment, c’est le cas par exemple lorsqu’un soldat s’est fait découper en morceaux, puis repart de nouveau au combat. C’est plusieurs pages après qu’on vous informe que ledit soldat peut avoir un regard dans le temps.

Le final reste pour nous, bien trop expédié. Nous gardons un sentiment d’incompréhension totale et donne l’impression que l’auteur devait vite boucler son tome dans les pages restantes. Une multitude de détails, d’informations et de combat vous sont brutalement balancés sans vous expliquer ce qu’il en retourne. Nous espérons avoir un peu plus d’explications dans le volume deux et que le titre prenne un rythme moins soutenu pour faire avancer son histoire.

Finalement Egregor est un manga avec un haut potentiel, néanmoins, ce premier tome ne nous permet pas de savoir concrètement ce qu’il en est. Il pose les bases, mais de manière bien trop abrupte, nous craignons que son rythme soit constamment le même pour les prochains volumes ce qui gâche sa lecture.


SITE OFFICIEL DE EGREGOR TOME 1


 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here