TEST – Monster Energy Supercross 2

0

Fiche technique de Monster Energy Supercross 2 :

Éditeur : Milestone
Développeur: Milestone
Date de sortie : 8 février 2019 sur PS4, Xbox One, PC
Type : Course
Multi : oui
Langue : Français

Fortement axé dans les jeux de sports mécaniques, le studio Milestone revient une nouvelle fois avec un second épisode de Monster Energy Supercross. Si le premier opus ne nous avait pas particulièrement marqué, nous espérons que ce deuxième jeu saura apprendre de ses erreurs.

Ma vie, mon emploi du temps

Si le premier opus ne possédait pas vraiment un mode carrière intéressant, ce deuxième jeu offre une campagne très réaliste au championnat officiel américain. Une fois votre personnage crée, votre numéro choisi et votre sponsor sélectionné, vous devrez organiser votre agenda sur toute une semaine en y prévoyant des jours de repos, des défis, des entraînements, des journées publicités avec vos fans ou les médias pour finalement arriver au jour de la course.

Les entraînements vous permettent de parfaire vos compétences de conduite sur plusieurs types de terrain. Elles sont importantes à maîtriser puisque vous pourrez utiliser ses compétences en pleine course, vous pourrez entres autre essayer d’apprendre les scrubs, freiner et accélérer dans un virage, faire des figures en plein vol et d’autres manœuvres . Les défis quant à eux sont en général des 1 contre 1 ou des contre la montre. Les journées dédiées aux fans ou aux médias, malheureusement, les cut-scenes sont toutes identiques et non aucun réel intérêt pour votre aventure.

Un gameplay presque solide

Même si le jeu se révèle être très arcade et ne trouvera qu’un public très limité, il faut tout de même avouer que Monster Energy Supercross 2 respecte de nombreuses choses. Nous retrouvons par exemple les différentes cylindrés  ( 250cc et 450cc ), mais également 17 pistes de courses et différentes compétitions du monde du moto-cross. En parlant de piste, il est important de mentionner que l’éditeur de pistes est toujours présent, néanmoins, si vous allez lire notre test du premier opus, vous aurez rapidement compris le système du second épisode. Monster Energy Supercross 2 n’offre rien de nouveau à ce niveau hormis quelques ajouts comme des pistes montantes, des virages spéciaux… Même si l’intention y est, ce ne sera pas quelque chose que nous ferons tous les jours.

Au niveau du gameplay et du réalisme du pilotage, le studio permet toujours beaucoup de liberté et offre aux joueurs la possibilité d’activer ou non certaines assistances comme le freinage couplé, une aide à la physique ou autre. Néanmoins, dès que l’on s’octroie beaucoup plus de réalisme manette en mains, on se rend vite compte que Monster Energy Supercross 2 n’ose pas beaucoup. Bien au contraire, le côté « promo pour boisson énergisante » peut même nous donner l’impression que Milestone aurait plutôt ciblé le côté spectaculaire des courses de motocross, quitte à frôler de près le domaine de l’arcade. De ce côté, l’opus ne délivre hélas pas ce que beaucoup attendaient. Outre le dosage des accélérations dans les tournants, il semble que le seul défi de ce jeu reste le maniement du bolide lors des sauts. Mais une fois encore, le manque de liberté de mouvement dans les airs forcera le joueur à prendre connaissance des différents tracés pour s’en sortir au mieux parmi les nombreux autres pilotes qui collent à l’arrière-train.

Dépasse-moi si tu peux

En termes d’IA, celle-ci s’adapte à la difficulté choisie par le joueur. Néanmoins, que ce soit en mode facile ou extrême, on se rend encore vite compte que celle-ci souffre du même syndrome touchant la quasi-totalité des jeux de motocross, à savoir une agressivité coûtant cher au chrono du joueur qui se fera rentrer dedans s’il ne prête pas attention à ce point. La difficulté la plus élevée du jeu renforcera ce petit côté dérangeant, d’autant plus lors des départs où il ne sera pas rare de voir de nombreux pilotes se foncer dedans. À ce moment, il vaut alors mieux prendre du recul pour remonter de plus belle.

Matte mon bolide

Pour ce qui est du rendu visuel, Monster Energy Supercross affiche à nouveau des motos assez bien modélisées. Dans les aperçus, les reflets et jeux de lumière sur celles-ci sont assez bien travaillés, mais c’est au niveau de la modélisation du visage des pilotes qu’une fois de plus, ça cloche. Bien que nous nous trouvons dans un jeu ou le bolide importe plus que les personnages jouables, le rendu des pilotes officiels laisse à désirer et nous donne des sensations de jeu de génération précédente. Loin d’être méconnaissables pour autant, les pilotes auraient pu avoir le mérite d’être un peu moins robotiques dans leurs expressions, et les textures de peau ainsi que l’aliasing aurait dû être peaufiné par les développeurs. Pour ce qui est des personnalisations, nous pourrons à nouveau prendre un malin plaisir à changer l’apparence des motos, les stickers, mais aussi l’identité de notre pilote et sa combinaison histoire que le joueur se sente un peu plus concerné et intégré dans ces licences AMA Supercross.

Et le Online alors ?

Si Monster Energy Supercross 2 est réussi sur différents aspects, son multi ne l’est pas, il n’est pas étonnant de subir de nombreux bugs de collision, des erreurs de connexion à la pelle… Il a d’ailleurs été assez difficile de jouer des parties entières tellement ces dernières étaient tout bonnement injouables. Finalement, nous nous sommes rapidement rabattus sur le local et son mode campagne.

Au final, Monster Energy Supercross 2 propose globalement tout ce que la franchise avait déjà offert dans l’épisode précédent. Sans pour autant marquer nos esprits et se différencier de son prédécesseur, le jeu s’offre tout de même quelques petites nouveautés  originales et reprend bien sûr l’ensemble des licences officielles. Nous regrettons toutefois le manque d’application dans les graphismes, le mode en ligne et un manque de réalisme dans la conduite et le comportement des bolides lors des sauts qui nous rapproche davantage des jeux d’arcade.

Points positifs:

  • Un éditeur de circuits toujours fun mêmes si peu de nouveautés
  • Des marques de motos iconiques
  • Des terrains adaptés pour tous les véhicules
  • Un mode carrière sympa
  • Une personnalisation du personnage en cours d’amélioration

Points négatifs:

  • Des contrôles hasardeux
  • Une IA toujours un peu faiblarde
  • Un mode en ligne qui ne nous captive pas
  • Aucune présence d’écran scindé

SITE OFFICIEL DE MONSTER ENERGY SUPERCROSS 2 


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here