Caractéristiques techniques du Razer Nari Ultimate:Caractéristiques du Razer Nari Ultimate

Vue d’ensemble

  • Razer HyperSense
  • THX Spatial Audio
  • Coussinets à gel refroidissant
  • Performance sans fil sans latence
  • Équilibre jeu/chat

Écouteurs

  • Réponse en fréquence : 20 Hz – 20 kHz
  • Impédance : 32Ω à 1 kHz
  • Sensibilité (@1 kHz) : 107 dB ± 3 dB
  • Puissance en entrée : 30 mW (max)
  • Haut-parleurs : 50 mm, avec aimants au néodyme
  • Diamètre intérieur de l’oreillette : Largeur 56 mm/Longueur 67 mm
  • Coussinets d’oreille ovales : conçus pour recouvrir entièrement les oreilles de gel rafraîchissant, pour un confort prolongé garanti
  • Type de connexion : émetteur-récepteur USB sans fil/3,5 mm analogique
  • Portée sans fil : 12 m / 40 ft
  • Fréquence sans fil : 2,4 GHz
  • Connexion analogique : 4 – pôle
  • Durée de vie de la batterie : 8 heures avec un éclairage Razer Chroma et HyperSense/20 heures sans éclairage Razer Chroma et HyperSense

Micro

  • Réponse en fréquence : 100 – 6,5 kHz
  • Rapport signal/bruit : > 50 dB
  • Sensibilité (@1 kHz) : -42 dB ± 3 dB
  • Mode de captation : unidirectionnel

Haut-parleurs haptiques L5 Lofelt

  • 1 dans chaque écouteur
  • Réponse en fréquence : 20 – 200 Hz
  • Force maximale générée : 4,3 G
  • Traitement intelligent des signaux numériques

Configuration de système nécessaire

  • PC avec port USB ; PlayStation™ 4*
  • Windows 10 / Windows 8 / Windows 7
  • Connexion Internet (pour l’installation du pilote)
  • Au moins 500 Mo d’espace disque dur libre* Seul l’effet d’éclairage de spectre et une sortie stéréo 2.0 sont disponibles.

Lors du CES 2019, Razer a présenté son nouvel écosystème HyperSense dont certains de ses périphériques en sont équipés. Technologie encore assez méconnue du grand public et développée par Lofelt, le Razer HyperSense équipe une petite gamme de claviers, souris et casques pour y intégrer des vibrations censées donner de meilleures sensations de jeu à son utilisateur. L’impact des balles, des explosions, les vibrations sonores de basses proéminentes dans des musiques de cinématiques intenses sont autant de moments durant lesquels le Razer HyperSense prendra tout son effet. Le casque Razer Nari, récemment atterri sur le marché, propose cette innovation sur sa version Ultimate.

Outre le son spatial THX déjà stipulé sur le modèle de base et symbolisant un véritable point fort pour le Nari, sa version Ultimate propose donc l’intégration de vibrations dans les deux oreillettes, un peu à la façon des manettes consoles équipées de ces dispositifs dans les poignées. Les sensations sont au départ très étranges. Lorsque le Razer HyperSense est réglé par défaut à une sensibilité assez haute, on a tout simplement l’impression de nous avoir scotché deux smartphones en mode vibreur sur les tempes. Bénéficiant de larges oreillettes de près de 65 mm, le Razer Nari Ultimate répercute ces vibrations HyperSense depuis le haut de l’oreille jusqu’à la partie supérieure de la mâchoire.

Le Razer HyperSense, atout ou défaut?

Dans certains cas, à condition que ces vibrations soient paramétrées à 50% d’intensité ou plus, elles s’avèrent assez désagréables. Chaque tir retentit alors comme une puissante notification SMS reçue sur le visage et les cinématiques sont un bon prétexte à un massage crânien. Étrange implantation qu’est le Razer HyperSense, et il faudra tout au mieux le mettre à 30% de son intensité pour trouver des sensations de jeu agréables. Dès lors, il est vrai que les impacts en jeu prennent une tout autre dimension, mais ce n’est clairement pas la technologie avec laquelle nous passerions la plupart de notre temps. D’autre part, le Razer HyperSense rend son utilisation non justifiée avec les films et la musique. Dans ces cas précis, les vibrations, très localisées, ne retranscrivent pas du tout celles que l’on pourrait ressentir avec de gros baffles ou barres-son. Cette technologie n’est donc conseillée qu’en jeu.

Nari Ultimate Razer HyperSenseHeureusement, l’interface Razer Synapse 3 permet un tas de paramétrages, dont la suppression totale du Razer HyperSense si toutefois l’utilisateur en avait marre et préférerait passer sur un casque THX traditionnel. Outre cette fonction que l’on imaginait bien primordiale, le casque comprend la plupart des paramètres offerts par les casques Razer 7.1 Chroma. Dans Razer Synapse 3, on y change l’éclairage RGB des oreillettes, le calibrage de la spatialisation du son THX, l’égalisation du son ou encore le boost de basses et la clarté du micro.

Le confort au-delà de l’innovation

En dehors de ça, le Razer Nari Ultimate à tout pour plaire. D’allure très robuste, il arbore un revêtement gris métallique foncé, ce qui rassure quant à l’allure globale de l’objet dont le cadre est déjà renforcé en aluminium. Une fois en main, on se rend compte que l’objet pèse son petit poids, mais, à notre plus grand étonnement, reste très confortable sur la tête. Il n’y a pas à dire, les matériaux utilisés sont costauds, il n’y a qu’à le manipuler une petite minute pour s’en rendre compte. Tout ceci se place sur la tête de façon optimale grâce à un bandeau à réglage automatique avec oreillettes pivotantes. Ce qui peut entacher l’expérience d’un utilisateur avec un casque aussi imposant, c’est en partie la chaleur autour des oreilles. Là aussi, le Razer Nari Ultimate frappe fort avec des oreillettes en mousse à haute densité et similicuir très moelleux. Celles-ci recèlent un gel refroidissant pour une réduction de l’accumulation de chaleur, garantissant un environnement relativement frais, mais aussi, et surtout, couverture optimale contre les bruits extérieurs, le casque ne possédant aucune suppression de bruits active à proprement parler. Notons également que les mousses possèdent canaux dentelés cachés pour les lunettes. Bref, le Razer a pensé au confort de ses utilisateurs avant même l’implantation d’une quelconque technologie, comme la première page du script de sa conception.

Au niveau des réglages présents sur le casque, Razer nous gratifie de la présence d’une petite molette permettant de régler directement la balance de son entre l’audio du jeu et du chat, ce qui est assez rare pour le souligner. A côté de ça, nous retrouvons le réglage du volume général (et donc de l’intensité du HyperSense lié), un bouton de coupure du micro ainsi que le bouton d’allumage. Le dongle USB permettant l’utilisation du casque sans fil est, comme sur la plupart des modèles sans-fil de la marque, clipsé sous l’oreillette droite.

A utiliser partout, sans modération

Sur console, le bousin s’en tire bien. Le Razer Nari Ultimate offre une totale compatibilité Xbox One, PS4, Nintendo Switch et appareils mobiles (par jack audio 3,5 mm fournis), mais fait d’office abstraction de quelques avantages comme le son THX ou le RBG ne permettant que l’effet « spectre ». Autrement, son utilisation est fortement recommandée pour son confort et, malgré tout, la précision de son qu’il offre. Sa compatibilité étendue est donc un gros point bonus à ajouter dans le positif de ce modèle.

Le razer nari ultimate, compagnon idéal pour tout gamerEn définitive, le Razer Nari Ultimate a tout pour plaire. Le confort est optimal à tous les niveaux, le son spatial THX garanti un son sphérique à 360° dont nous ne retrouverons les sensations que sur PC, une esthétique impeccable, du RGB, mais une technologie HyperSense qui nous fait néanmoins tiquer. Celle-ci est bien une innovation en soi, elle libère toute la puissance des impacts ou l’intensité des basses en jeu, mais ne représente pas du tout un ajout indispensable. Les effets de vibration sont effectivement très localisés et ne retranscrivent pas les mêmes effets que peuvent procurer de bons baffles. La plupart du temps, le Razer HyperSense reste chez nous paramétré à son minimum pour ajouter un léger effet aux sons précisés plus haut, sans pour autant rendre nos parties transcendantes. De plus, son utilisation est à déconseiller lors d’écoute de musique ou de films, ce qui en fait un ajout assez secondaire et se répercutant sur le prix du casque, vendu à environ 200€, ce qui n’est pas rien.

Points positifs:

  • Le Razer HyperSense compatible avec beaucoup d’appareils
  • L’interface Razer Synapse 3 permet de régler divers paramètres très intéressants
  • Un achat très intéressant pour le jeu sur PC
  • L’allure très robuste et l’esthétique du casque
  • Le confort optimal des oreillettes, on est sous le charme
  • Câble jack audio et USB fournis
  • Une molette pour régler la balance audio jeu/chat
  • Un bouton pour couper le micro instantanément
  • Le Razer HyperSense amplifie les effets en jeu, c’est sympa a découvrir

Points négatifs:

  • Selon son intensité et son utilisation, le Razer HyperSense peut devenir désagréable
  • Le prix du casque est assez élevé
  • Peu d’intérêt pour le joueur console


SITE OFFICIEL DU RAZER NARI ULTIMATE


 

APERÇU DE REVUE
NOTE GLOBALE
8,5
Article précédentAVIS – Origin Tome 3
Article suivantAnthem: un Steelbook collector Glow in the Dark
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here