Depuis des titres à succès comme StarCraft of Age of Empires, la formule du jeu de stratégie n’a pas vraiment évolué. Les récits narratifs ont beau être réinventés et remis au goût du jour… les fondements même de ce genre vidéoludique sont restés les mêmes. Et pour cause : les ordinateurs et autres supports, ne disposaient pas des ressources nécessaires pour implémenter des intelligences artificielles qui puissent aller au-delà des quelques scénarios prédéfinis par les développeurs. Et c’est cette frontière, cet obstacle matériel qui a été franchi avec le modèle innovant de jeu de stratégie de StormFall.

Réduire la formule à sa plus simple expression

StormFall, Age of War se veut être un jeu de stratégie par excellence. Un vœu particulièrement ambitieux, qui impose au jeu de répondre à des critères rigoureux. D’une part, le jeu se doit de respecter les principes universels des jeux des stratégie. Ce n’est donc que la compréhension des règles et mécanismes, de même que l’expérience acquise par les joueurs et leur intellect, qui sont les facteurs déterminants entre la victoire et la défaite.

En tant que jeu via, tous les utilisateurs de la plateforme jouissent d’une expérience uniforme et harmonisée, sans se laisser prendre de vitesse par les nouvelles tendances. Et ce, quels que soient les supports dont ils se servent pour jouer. C’est cette formule du jeu de stratégie par navigateur qui a ensuite été portée sur les appareils mobiles où l’on peut aujourd’hui trouver StormFall.

Le jeu n’impose donc pas aux joueurs de faire preuve de dextérité, de vitesse ou d’une coordination impressionnante des mouvements. Le jeu est le même, que l’on joue sur mobile, sur une tablette, ou sur un ordinateur quantique… Et cette égalité des chances, elle est également présente lorsqu’il s’agit de dépenser de l’argent. Certes, vous pouvez investir de l’argent dans le jeu, mais ce ne sera jamais qu’un moyen de renforcer vos aptitudes. Tout au long de notre test, il est paru évident que Stormfall n’avait rien du Pay-2-Win. Seule la stratégie, la vraie ! permet aux joueurs de s’y faire un nom !

La nouvelle frontière d’un monde très peuplé !

Le problème majeur des jeux de stratégie sur internet, est qu’ils deviennent rapidement la chasse-gardée des premiers arrivés. Ces joueurs qui parviennent très vite à comprendre les mécanismes du jeu et à en tirer profit au maximum. Des joueurs qui prennent une telle avance sur les autres, qu’ils se hissent, par défaut, au rang de divinités. StormFall parvient à contourner ce problème en n’apportant aucun « antagoniste désigné » aux joueurs. Placés dans cet univers les joueurs n’ont qu’une obligation : faire prospérer leurs cités. Et assurer leur domination sur les territoires environnants. Et c’est là que ce jeu crée quelque chose d’unique.

D’autres jeux plaçaient déjà les joueurs dans des rapports antagonistes. Mais StormFall ne fait jamais de la confrontation, la seule solution. Les joueurs sont entièrement libres d’arriver aux solutions qui leurs conviennent, par les moyens qui les intéressent.

Peut-être qu’il y a trop peu de ressources pour développer une nouvelle garnison ? Pourquoi ne pas commercer avec les royaumes à proximité ? Peut-être qu’il est nécessaire d’avoir une armée particulièrement grande pour se lancer dans la conquête d’un nouveau territoire ou pour réaliser un exploit précis ? Ne serait-il pas plus intéressant d’entrer dans une alliance temporaire ou de créer une coalition de joueurs capable d’atteindre cet objectif ? Pourquoi raider un nouveau joueur et piller ses ressources, s’il est tout aussi possible de demander un tribut en échange d’une protection militaire ?

StormFall ne prévoit pas de scénario rigide auquel les joueurs sont confrontés. Ce jeu prend des airs de parc. Et c’est aux joueurs d’assumer la pleine responsabilité de ce qu’ils en font. A eux d’en faire un nouveau monde enrichissant et prospère, ou une terre hostile de guerre et de désolation.

Plusieurs niveaux de compréhension et de complexité

Un des aspects intéressants de StormFall : Age of War, est la stratification des concepts stratégiques. C’est d’ailleurs ce qui permet une prise en main facile pour les nouveaux joueurs. Que vous ayez déjà touché à des jeux de stratégie ou qu’il s’agisse de votre première incursion dans l’univers du pugilat intellectuel, vous y trouverez votre compte.

Les joueurs débutants prennent d’abord conscience des choix qu’ils doivent opérer pour faire évoluer leurs cités respectives. Les bâtiments qui leur donnent accès aux troupes, aux héros ; qui leur permettent d’accéder à de nouvelles quêtes, et ainsi de suite. Le jeu devient une sorte de parcours avec des objectifs toujours plus ambitieux, qu’il faut atteindre.

Pour de nombreux joueurs, le jeu se résumera à cela. Mais, pour ceux qui iront plus loin, la dimension stratégique transparait à nouveau dans le choix des troupes, les aptitudes des héros, le positionnement de la cité, les ressources que l’on recueille et même les « arts perdus » que l’on développe.

En somme, StormFall Age of War peut être un jeu très complexe. Avec des interactions en temps-réel, des centaines de facteurs insoupçonnés introduits par d’autres joueurs et des solutions toujours plus innovantes pour arriver à ses objectifs. Mais, malgré cette complexité affichée, le jeu n’est jamais trop complexe pour aucun joueur. Il reste à la portée de tous.

LAISSER UN COMMENTAIRE