Preview : Warhammer 40.000 : Mechanicus

0

Prévu pour le 15 novembre prochain, Warhammer 40.000 : Mechanicus se déroule dans le foisonnant et sanglant Warhammer 40k de Games Workshop. Se présentant comme un Tactical RPG, 4WeAreGamers a réussi à mettre la main sur ce bijou dans le but de vous en donner un petit aperçu. Prêt ? Let’s go !

L’Adeptus Mechanicus en lumière

Tout d’abord, arrêtons-nous sur la principale originalité de ce type d’un point de vue strictement scénaristique de ce jeu développé par Bulwark Studios et édité par Kasedo Games : la faction mise en avant. Cette fois-ci, adieu les Space Marines, les Orks ou encore les redoutables Nérons. Ici, ce sont les guerriers surentraînés et surarmés de l’Adeptus Mechanicus qui sont mis en avant plan. Plus précisément, il s’agit d’une importante branche de l’Imperium. Elle est spécialisée dans la recherche d’artefacts et le développement de technologies dans le seul et unique but de servir les desseins de l’Empereur.

Warhammer 40k MechanicusTant qu’on est dans l’histoire, celle-ci se centre sur un groupe de guerrier, d’une escouade composée majoritairement de Techno-Prêtres. Ces derniers sont en mission sur un monde des plus énigmatiques. C’est au grès de leurs multiples recherches sur ce monde hostile et mystérieux que nous allons découvrir que ce monde n’est autre qu’un ancien tombeau des Nécrons. La chanson, vous l’entendez ? Très vite, ces très hospitaliers Nécrons vont se réveiller afin de tenter de vous étriper. Rien que cela. A vous d’éviter la mort et d’arriver à vos fins.

Quelques mots sur le gameplay

Le gameplay du jeu s’articule autour de plusieurs phases distinctes. Tout d’abord, il faudra déplacer en premier son escouade sur une carte tactique et holographique. Cette dernière constitue également votre avancée, les dédales du tombeau se révélant au fil de votre avancement.  Le principe est assez simple : on se baladera de pièce en pièce. Tactical oblige, vous serez parfois amené à faire des choix de route, vous amenant à une pièce dans laquelle un événement qui impactera la suite de votre parcours se produira. Évidemment, l’apparition d’événements est le fruit du hasard. Voilà une idée de mécanisme de gameplay plutôt sympathique à souligner.

Warhammer 40k MechanicusOn notera plusieurs types d’événements aléatoires dans Warhammer 40.000 Mechanicus : combats contre les Nécrons, zone de soin de nos équipiers, renforcement de la puissance des prochains adversaires. Ce dernier aspect est à souligner puisque, implicitement, cela nous amène à essayer de ne pas être trop gourmand. En effet, plus on fouille un tombeau, plus on récolte de ressources. Mais plus la puissance de nos ennemis risque d’augmenter. Cela reste un autre choix à faire, plus implicite que le dernier, et qui ajoute encore plus un esprit tactique au jeu.

Quant aux combats, la première phase sera, évidemment, celle qui consistera à positionner ses pions dans des cases préalablement sélectionnées. Mais, à la différence d’autres jeux du genre, on peut ici voir le positionnement de nos adversaires dès le début du combat. Il en ressort une stratégie de positionnement forte, qui n’est pas désagréable. Au contraire, bien placer dès le départ vos unités dans la « pièce » du tombeau est essentiel pour la survie du groupe. Oui, mais cela n’est pas aussi simple…De fait, les ennemis peuvent à tout moment du combat recevoir des renforts. De quoi corser les choses ! L’inverse est également vrai puisqu’on peut aussi appeler des renforts alliés à la fin de chaque tour.

Une interaction équipements et actions forte

Lors des combats, on sera amené à utiliser sans cesse diverses actions. Intéressons-nous là-dessus. Si l’on excepte les déplacements et les prises de points de cognition, les autres actions de vos soldats dépendront de leur équipement. Attaque à distance, corps à cours, format hybride, les panoplie est assez variée. Outre l’attaque, Warhammer 40.000 intègre également des éléments de ruse puisqu’on pourra, par exemple, envoyer un servo-crâne pour nous révéler des informations vitales comme les points de vie restantes de la cible. Des cantiques pourront également être employées pour donner quelques bonus sur le terrain.

Warhammer 40k MechanicusQuant aux points de cognition, mentionnés ci-dessus, ils se révèlent être d’une grande utilité. En effet, ceux-ci peuvent être utilisés pour réaliser des actions supplémentaires, comme nous déplacer plus loin que la limite autorisée. Une sorte de « Blitz » quoi. Pour les récupérer, il suffira soit de s’approcher d’éléments de décor, soit de les récupérer directement sur le cadavre d’un Nécron. Notez qu’on peut aussi les voler, au choix.

Une évolution bien présente dans le gameplay

Mais le point le plus intéressant réside sans doute dans l’amélioration de son escouade. Disponible entre chaque mission, l’amélioration s’effectue via des arbres de talents. Nombreux et assez variés, il s »agit d’une feature du jeu à ne pas sous estimer, car elle permet tout simplement la spécialisation de chacun de nos guerriers. Warhammer oblige, la personnalisation des équipements est aussi de la partie, pour le plus grand bonheur des fans ! Toutefois, pas question de personnaliser à tout va puisqu’il faudra au préalable acquérir les plans au combat. Il n’en reste pas moins que les combinaisons sont nombreuses et variées, au sein même des profils de nos soldats. On remarque donc que l’évolution de son escouade en fonction des menaces est un point extrêmement important du jeu Warhammer 40.000 Mechanicus.

Warhammer 40k MechanicusPoints positifs :

  • Une carte tactique ET immersive, c’est cool.
  • Personnalisation de l’escouade bien présente.
  • Arbres de talents variés et complets.
  • Combats tactiques et dynamiques.
  • Les Adeptus Mechanicus. C’est original
  • IA bien équilibrée pour les amateurs du genre…

Points négatifs :

  • Comme souvent, les dialogues sont très (trop) longs.
  • Bugs nombreux et handicapants.
  • Mais mal dosée pour les novices.

SITE OFFICIEL


 

Configuration du PC de test

  • Intel Core I7 8700K
  • Radeon RX 570 go
  • ASUS Rog Strix Z370-H
  • Ballistix Tactical Tracer 2 x 8 go 3000 mhz
  • Be Quiet Silent Loop 360 mm
  • Be Quiet Dark Base 700 Noir
APERÇU DE REVUE
Un jeu prometteur ?
7.5
PARTAGER
Article précédentResident Evil 2 : Le steelbook pour l’Europe est révélé
Article suivantVampyr sortira prochainement sur Nintendo Switch
Historien belge de formation, je suis un passionné de jeux vidéos et de Star Wars depuis ma tendre enfance. J'ai commencé sur Megadrive avant de découvrir la PS1. Après avoir fait le tour de la Playstation (PS1-PS2-PS3), j'ai décidé de retourner ma veste et je joue actuellement sur Xbox One, Switch, et parfois sur 3DS. Mes jeux favoris sont les jeux action-aventure et les RPG. Pour me suivre : - Gamertag : rforce2 - Code ami Nintendo Switch : SW-6116-2258-9414

LAISSER UN COMMENTAIRE