Fiche technique de Divinity Original Sin 2 :Divinity Original Sin 2 disponible sur PS4 et Xbox One

Éditeur : Bandai Namco Entertainment
Développeur: Larian Studios
Date de sortie : 14 septembre 2018 sur PS4, Xbox One et PC
Type : RPG
Multi : oui
Langue : français

Initialement créé en 2017 sur PC, Divinity Original Sin 2 était un projet en partie financé sur Kickstarter. Il n’aura pas fallu plus de 12 heures au studio belge Larian Studios pour obtenir un soutien incroyable pour le développement de cette suite de Divinity Original Sin, en empochant près de 4 fois la somme demandée. Aujourd’hui, alors que le jeu a quitté son état d’accès anticipé depuis des mois, le jeu débarque même sur PS4 et Xbox One sous le nom de Divinity Original Sin 2: Definitive Edition.

Soyez « Original »

Vous commencez l’aventure, comme tout bon RPG, par la sélection/création de votre personnage. D’entrée de jeu, il est tout à fait possible de sélectionner l’un des personnages d' »Origine » comme Le Prince Rouge, Sébille, Ifan ben-Mezd, Le Fauve, Lohse ou encore Fane, un mort-vivant plein d’ingéniosité. Précisons toutefois que sélectionner un personnage mort-vivant implique une façon de jouer très différente. Le joueur devra effectivement se cacher des vivants sans quoi ils se fera attaquer par ceux-ci. Mais cette caractéristique offre également ses avantages. Les morts-vivants se soignent à l’aide de poison, peuvent crocheter les serrures avec leurs doigts osseux et peuvent aussi résister aux zones remplies de brouillard mortel.

Si aucun de ces personnages n’était à votre goût, Divinity Original Sin 2 vous donne la possibilité de créer votre propre héros. Cela commence par la sélection de sa personnalité.  Bien au-delà d’une simple présélection d’attributs liée au choix de votre classe, il est possible de les personnaliser ainsi que les différentes capacités de notre personnage, qu’elles soient liées au combat ou a votre façon de gérer un conflit autrement que par la violence. Dans ce cas, les capacités civiles interviendront. Ces talents et capacités sont très importants pour le déroulement de l’histoire de Divinity Original Sin 2, et influenceront de bien des manières la réaction des PNJ à votre égard ou les dialogues entre personnages. Enfin, créer son propre personnage permet de s’offrir une expérience de jeu unique par l’ajout de mots-clés. Ceux-ci, au nombre de trois, déterminent également la façon de votre personnage à dialoguer avec les autres. Ils sont définis par rapport à la race du personnage, son sexe et sa profession.

Les morts-vivants, une classe particulière dans Divinity Original Sin 2

Une suite pleine de surprises et rebondissements

Vous voilà donc embarqué dans une aventure entièrement RPG. S’il est certain que la franchise ne plait pas à tout le monde au vu de son style taillé pour les adeptes de jeux de rôles sur PC, on ne peut néanmoins lui enlever cette qualité flagrante d’être très complet dans son contenu et précis dans sa direction artistique ainsi que son level design. Pour ce qui est de l’aventure, le studio s’est tout de même offert les services de  Chris Avellone, scénariste ayant travaillé, excusez du peu, sur Fallout 2, Baldur’s Gate, Torment: Tides of Numenera ou encore Prey, le shooter de Bethesda Softworks. Épaule par toute une équipe d’autres scénaristes, il aura instauré dans Divinity Original Sin 2 une trame extrêmement 

Divinity Original Sin 2 des pouvoirs infinistentaculaire et aux dialogues drôlement bien écrits, accompagnés d’une touche d’humour subtile. Le tout aura été doublé dans un anglais britannique parfait et aura bénéficié d’une totale traduction française appliquée à plus de 1 200 personnages pour 74 000 textes doublés par 80 acteurs. Un boulot titanesque pour Larian Studios, une équipe de Belges voulant continuer l’excellente lancée instaurée par le premier titre de la série. Vous voilà donc prévenus, si vous n’êtes pas du genre à lire des dialogues à tout va, passez votre chemin, car c’est l’un des éléments qui rend ce jeu si particulier et riche.

Du côté de l’histoire à proprement parler, cet épisode est lié à son prédécesseur, mais ne nécessite pas sa connaissance pour une bonne compréhension. Précisons tout de même que l’histoire se déroule des années après les événements de Divinity Original Sin. Les personnages bénéficiant des pouvoirs appelés la Source (dont fait partie votre avatar) sont pourchassés par l’Ordre Divin dirigé par l’Évêque Alexandar, prétendant pouvoir succéder à la précédente divinité et ainsi concentrer la bénédiction des sept dieux. Vous, petit ensorceleur, serez amené à quitter la prison de Fort Joie dans laquelle vous avez été emmené pour soigner votre Source. C’est à partir de la fin de ce premier chapitre que vous commencerez à voyager dans le vaste monde créé par les belges de Larian Studios.

Un jeu plus appréciable en multijoueur

Il n’y a pas à dire, Divinity Original Sin 2 est un des RPG les plus vastes en ce qui concerne la diversité des décors, mais aussi les possibilités scénaristiques qui s’offrent au joueur. À titre d’exemple, tous les dialogues seront influencés par vos réponses ainsi que les réactions de vos accompagnateurs, qu’ils soient dirigés par la console ou vos amis. Oui, il est possible de jouer à Divinity Original Sin 2 en multijoueur, comme c’était le cas pour le Divinity Original Sin 2, un jeu très vastepremier opus. Dans cette optique, le jeu devient d’autant plus intéressant puisque chaque ami pourra tâcher de rattraper d’éventuelles erreurs commises par ses camarades. À titre d’exemple, si un choix de dialogue envers un PNJ implique que celui-ci ne veut plus vous vendre une ressource nécessaire à la progression de votre quête, l’un de vos partenaires pourra tenter de l’amadouer avec un discours bien plus flatteur et ainsi obtenir cet artéfact. Le jeu instaure donc un véritable jeu de rôle au gameplay subtil qui dévoile ses surprises au compte-goutte et ne cesse de surprendre le joueur. N’y allons pas par quatre chemins, Divinity Original Sin 2 est un des meilleurs RPG actuels puisqu’il offre à la fois une jouabilité hors du commun, fluide et transporte le joueur dans un univers diversifié, très bien introduit et immersif si bien entendu les jeux aux multiples dialogues n’effraient pas.

Même si Divinity Original Sin 2 est à la base un jeu pensé pour les joueurs PC, on reste malgré tout admirablement surpris par sa jouabilité sur consoles. Bien que les textes soient assez fastidieux à lire pour un public de joueur censé être avachis dans le canapé, on ne peut que rester admiratifs devant le travail titanesque effectué par Larian Studio. Tout aussi bon voir meilleur que le premier opus, cet épisode transporte les joueurs dans un univers riche dans lequel le seul dieu est la personne à la manette en mains. Le joueur, en fonction de ses propres choix, peut en effet influencer le scénario de bien des manières, ce qui rend le soft des belges de Larian Studios très personnel. Jouable en solo, on ne peut que le recommander aux aficionados du multijoueur. Toutefois, il ne reste pas accessible à tous. Étant donné les énormes possibilités qu’offre le jeu, cela implique des menus assez indigestes pour les communs des mortels et énormément de paramètres à gérer. C’est pourquoi, même pour le fan de jeux de rôles, Divinity Original Sin 2 demandera un certain temps d’adaptation avant de pouvoir profiter de toutes les ressources du soft. Ceci dit, il reste l’un des RPG les plus marquants sortis sur consoles et sur PC.

Points positifs:

  • D’infinies possibilités scénaristiques en fonction des choix des joueurs
  • Un univers assez bien modélisé
  • Un système personnalisation d’avatar très complet
  • Des dialogues très diversifiés et originaux
  • Un scénario très dense
  • Des centaines d’heures de jeu au rendez-vous
  • La bande-son, épique

Points négatifs:

  • On aurait souhaité un peu plus de cinématiques
  • Un jeu qui nécessite plusieurs heures d’adaptation
  • Des textes assez fastidieux à lire pour un joueur console
  • Pas de doublage français

SITE OFFICIEL DE DIVINITY ORIGINAL SIN 2


APERÇU DE REVUE
NOTE GLOBALE
9
PARTAGER
Article précédentTEST – Black Clover : Quartet Knights
Article suivantNintendo 64 Mini: des photo confirmeraient son existence
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

LAISSER UN COMMENTAIRE