TEST – HyperX Alloy FPS RGB

0

Fiche technique de l’Alloy FPS RGB d’HyperX

JyperX Alloy FPS RGB

  • Switch : Kailh Speed Silver
  • Type: mécanique
  • Rétro-éclairage: RVB (16 777 216 couleurs)
  • Effets de lumière: par touche et 5 niveaux de luminosité
  • Mémoire embarquée: 3 profils
  • Type de connexion: USB 2.0 x2
  • USB 2.0 Pass-through: Oui
  • Taux de polling: 1000Hz
  • Anti-ghosting : 100% anti-ghosting
  • Key Rollover: mode N-key
  • Contrôle des médias: Oui
  • Mode de jeu: Oui
  • Compatibilité OS: Windows 10, 8.1, 8, 7
  • Force d’actionnement linéaire : 40 cN

Après les périphériques Razer, il est désormais temps de s’attaquer à une nouvelle marque : HyperX. Société découlant de la très renommée Kingston, connue pour ses systèmes de mémoires interne et externe, elle se centre, elle, sur les périphériques destinés aux PC. Plus précisément, c’est aujourd’hui un clavier qui nous intéresse : le tout dernier Alloy FPS RGB. Que vaut-il pour la gaming ? La réponse dans ce test !

Vue d’ensemble

L’Alloy FPS RGB se révèle être un clavier plutôt compact de taille « normale ». Comme l’Alloy FPS d’origine, il ne reste que très peu d’espace supplémentaire autour des touches, réduisant l’encombrement inutile. Il est aussi doté d’un cadre supérieur en acier et d’un câble USB détachable et tressé l’alimentant. L’arrière du clavier est en plastique, avec des pieds en caoutchouc aux coins et des pieds escamotables qui se déplient pour une surélévation éventuelle. Un port USB Passsthrough est également intégré, mais il est réservé au chargement des appareils portables et non à l’utilisation des données en tant que telles. Par ailleurs, il convient de signaler que l’Alloy FPS RGB est munit d’un câble d’alimentation qui se détache. Cela offre une meilleure ergonomie. De cette manière, le clavier devient un bon clavier de voyage pour ceux qui possèdent un ordinateur portable. La petitesse de celui-ci renforce également cette impression.

HyperX Alloy FPS RGBIl semble aussi solide et ne présente aucune flexion grâce au cadre supérieur en acier. Les touches sont, elles, concaves. Une sensation de douceur s’en dégage au toucher, ce qui n’est absolument pas désagréable. En raison de sa conception compacte, les touches multimédias reposent sur des fonctions secondaires (FN + F10 / F11 pour le contrôle du volume, etc.), mais sont bien présentes. Le contrôle de l’éclairage est également au clavier, mais pour un contrôle total, vous devrez télécharger le logiciel HyperX NGenuity. Retrouvez ci-dessous la vidéo de présentation du logiciel réalisée par HyperX. Cela sera plus explicite qu’un long discours. On peut toutefois noter qu’il permet une personnalisation extrême et variée de l’ensemble du clavier (couleurs, effets, etc.). C’est assez cool.

Un clavier ultra réactif…

Les sensations du Kailh Silver Speed ​​sont sensiblement différentes de celles des commutateurs Cherry MX Red que l’on retrouve dans les deux autres claviers Alloy FPS de la marque. La force d’actionnement est plus légère et la distance de parcours plus courte de 0,5 mm les rend un peu moins profondes. En clair, nous sommes faces à un clavier extrêmement réactif. Cependant, cet avantage possède aussi un défaut : les fautes de frappe sont très nombreuses avec ce clavier. Vous l’aurez compris, cela est dû à, la force d’actionnement très léger. En jeu, cela ne pose pas de problème. Mais, oubliez ce clavier pour faire de la bureautique.

Alloy FPS RGB…Et très silencieux

En outre, l’Alloy FPS RGB est également un clavier très silencieux et ce, malgré le fait qu’il s’agit d’un clavier full mécanique. Globalement, le nouveau clavier signé HyperX allie donc à merveille la rapidité et le bruit. Si la plupart des claviers font un bruit tonitruant, cela n’est pas le cas de celui-ci. Cela est probablement dû aux switchs choisis dans sa conception, mais aussi à la rapidité de la force d’action des touches. Puisqu’une simple et légère pression suffit à actionner le switch, on entend donc quasiment plus rien. Au début, force est de constater que la sensation est bizarre lorsque l’on a l’habitude d’utiliser des cherry. Néanmoins, on s’habitue très vite et on est plus dérangé par la suite.

Du full RGB

Alloy FPS RGBCôté lumière, les effets RVB sont d’une grande qualité et d’une grande beauté. La lumière et la couleur de chaque touche sont modifiables via le logiciel disponible gratuitement chez HyperX. L’éclairage est aussi réglable selon 5 niveaux d’intensité et chaque touche peut être réglée sur n’importe quelle couleur de la large palette proposée ou simplement être désactivée. Notez que le clavier propose directement sur son châssis trois touches permettant de contrôler l’éclairage. Celles-ci peuvent être actionnées en appuyant sur la touche FN + celle désirée. Mais vous serez vite limité sans ledit logiciel.

Points positifs

  • Ultra réactif et rapide.
  • Très silencieux.
  • Excellentes finitions.
  • Clavier solide.
  • Full RGB.
  • Clavier compact.
  • Présence d’un port pour recharger certains appareils USB.
  • Câble détachable pour plus de mobilités.
  • Extrêmement personnalisable dans les effets et les couleurs via le logiciel HyperX NGenuity.

Points négatifs

  • Absence de raccourcis à personnaliser directement sur le clavier.
  • Ne convient pas du tout pour de la bureautique.

SITE OFFICIEL


 

APERÇU DE REVUE
Note globale
9
PARTAGER
Article précédentTEST – Valkyria Chronicles 4
Article suivantPREVIEW – HITMAN 2, l’agent 47 donne cours d’assassinat
Historien belge de formation, je suis un passionné de jeux vidéos et de Star Wars depuis ma tendre enfance. J'ai commencé sur Megadrive avant de découvrir la PS1. Après avoir fait le tour de la Playstation (PS1-PS2-PS3), j'ai décidé de retourner ma veste et je joue actuellement sur Xbox One, Switch, et parfois sur 3DS. Mes jeux favoris sont les jeux action-aventure et les RPG. Pour me suivre : - Gamertag : rforce2 - Code ami Nintendo Switch : SW-6116-2258-9414

LAISSER UN COMMENTAIRE