TEST – Black Clover : Quartet Knights

0

Fiche technique de Black Clover : Quartet Knights :

Black Clover : Quartet KnightsÉditeur : Bandai Namco
Développeur: ILINX
Date de sortie : 13 septembre 2018 sur PS4 et PC
Type : RPG
Multi : Oui
Langue : français

Bandai Namco a pris l’habitude d’adapter en jeu vidéo des licences de mangas et animés qui cartonnent dans le monde. Si parfois il arrive que la retranscription en jeu soit difficile, il arrive quelques fois que l’adaptation soit réussie. Aujourd’hui, nous nous attaquons à un gros mastodonte du shonen manga, Black Clover. Si le manga a réussi à conquérir le cœur des fans en proposant un style calqué sur les vieux dessins animés qui ont bercé notre enfance dans les années 80-90, nous allons voir si le jeu tient aussi la route.

Tout est une question de magie et de pouvoir

En effet, Black Clover a comme thème principal la magie et les personnes qui sont capables de la contrôler. Dans ce monde, presque tout le monde est capable de manipuler la magie sauf un bien sûr, le héros de l’histoire nommé Asta. Le jeune garçon est un orphelin dépourvu de magie tandis que son ami d’enfance Yuno est un magicien plein de talent. Malgré ce petit inconvénient, Asta a une capacité assez spéciale, l’anti-magie. Grâce à ce pouvoir qu’il canalise à l’aide de son épée, le jeune garçon annule la magie. Black Clover Quartet Knights se base sur l’animé. Et c’est tout là le problème.

Black Clover : Quartet KnightsSi certains jeux adaptés d’une oeuvre donnent quelques bases afin de faire connaître l’univers à celui qui découvre pour la première fois, Black Clover Quartet Knights fait totalement main basse dessus pour vous plonger directement dans le feu de l’action. Vous serez donc un peu perdu si vous n’avez pas quelques connaissances vis-à-vis du manga. Tandis que le véritable fan de Black Clover se sentira berné après y avoir joué tant le scénario est rapidement bouclé sans tourner autour de la richesse de l’univers de la saga. Le titre comporte énormément de cut-scènes qui font avancer l’histoire à la manière d’un visual novel, c’est-à-dire des dialogues sans mouvement. 

Les combats sont aussi vite expédiés que l’histoire

Si l’histoire est légèrement innovante sans pour être transcendante, nous aurions pensé que les combats auraient pu relever le niveau. Malheureusement, c’est un rêve éphémère. Les duels sont répétitifs durant toute votre aventure et très ennuyeux, le gameplay manque de nouveautés, d’innovations et de cohérences. Vous vous retrouverez à frapper et spamer les touches en espérant toucher votre adversaire.

Black Clover : Quartet KnightsPourtant, ce genre d’animé regorge de scènes d’actions et combats incroyables dont les développeurs auraient pu prendre comme exemple. Si ce fut le cas, il est clair que l’intention est bonne, cela se voit notamment avec l’ajout de combat à 4 contre 4, mais même avec une animation soignée, dans la technique, c’est clairement raté.

Un multi qui est égale au mode solo

Comme expliqué dans l’un des paragraphes précédents, l’histoire en solo est rapidement bouclée. Classé en dix petites missions avec Asta au début. Vous aurez l’occasion de refaire les 10 campagnes avec d’autres personnages ce qui semble être une bonne idée, sur le papier en tout cas puisque le manque d’intérêt est toujours autant présent.

C’est après que vient le multi, il semble avoir été incorporé afin de rallonger la durée de vie très courte du titre. Encore une fois, l’intention est bonne, mais ce n’est pas suffisant. Pour pouvoir jouer en multijoueur, vous devez attendre patiemment que 8 joueurs se connectent et c’est tout là le problèmeBlack Clover : Quartet Knights, le jeu est vide, vous risquez donc d’attendre vraiment très très longtemps. Si par chance, vous arrivez à trouver des compagnons, ou plutôt, si vous préférez les remplacer par des personnages contrôlés par une intelligence artificielle défaillante, bonne chance. Vous retrouverez les mêmes défauts et erreurs du mode solo au mode online, mais en pire.

Black Clover : Quartet Knights

En fin de compte, si Black Clover est un bon manga/animé, il est loin d’être un bon jeu. Ce qui revient le plus souvent dans ce titre est le manque de diversité, d’originalité et de technique. Les combats tout comme l’histoire sont rapidement expédiés et vous vous rendez compte que vous aurez rapidement fait le tour du jeu après une heure de jeu, ce qui correspond au temps que nous avons mis pour boucler la trame. Il ne donnera pas envie aux joueurs qui découvrent le titre ni à ceux qui idolâtrent l’animé. Le potentiel est pourtant présent, mais le manque de technique prime sur la bonne volonté. L’IA est à la ramasse, visuellement parlant, c’est loin de ce que nous nous attendons et les combats sont d’un véritable ennui. Seuls les personnages sont bien travaillés. C’est dommage.

Points positifs:

  • Les personnages sont bien développés
  • L’idée du 4 Vs 4
  • La bande-son

Points négatifs:

  • A la ramasse graphiquement parlant
  • L’IA
  • Impossible de rejoindre facilement une partie en multi
  • La durée de vie bien trop courte
  • Ennuyeux et répétitif

SITE OFFICIEL DE BLACK CLOVER : QUARTET KNIGHTS


 

APERÇU DE REVUE
NOTE GLOBALE
5
PARTAGER
Article précédentPREVIEW – HITMAN 2, l’agent 47 donne cours d’assassinat
Article suivantTEST – Divinity Original Sin 2: Definitive Edition
Immense fan de jeux vidéo, manga, cinéma et comics. Le jeu vidéo a pris une place importante dans ma vie plus qu'un simple passe-temps, une véritable passion c'est grâce à 4WAG que je peux enfin réaliser un rêve de gosse. Joueur sur Playstation 4, les meilleurs jeux à mes yeux sont Assassin's Creed, Last of us, God of war et uncharted.

LAISSER UN COMMENTAIRE