Caractéristiques du Wavemaster STAX BT 2.1

  • Alimentation : secteur.
  • Puissance des satellites : 10W.
  • Puissance du caisson : 25 W.
  • Télécommande : filaire.
  • Connectique : 2 entrées mini-jack et une sortie mini-jack casque.

Après la sortie du STAX en 2011, Wavemaster revient avec une nouvelle version. Celle-ci se distingue par l’instauration du Bluetooth. Dès lors lors, notre équipe s’est penchée sur la « nouvelle » enceinte STAX BT 2.1. Révolution ou simple évolution ? La réponse dans ce test.

Une ergonomie globalement satisfaisante

Question ergonomie, le STAX BT 2.1 est satisfaisant, mais sans plus. Le design se distingue peu des kits PC traditionnels. Par contre, on peut noter l’excellente qualité de fabrication de l’enceinte. Protégés par une coque en plastique, les satellites reposent sur des pieds métallisés inclinables à souhait. Le caisson est, lui, très classique puisqu’il est constitué d’un châssis en bois de forme tout à fait banal. Au niveau de l’endurance, nous n’avons rien à redire. En effet, sous chaque élément, on retrouvera des petits patins discrets, mais efficaces. Quant à la télécommande, celle-ci semble d’assez bonne qualité, même si le potentiomètre semble fragile à première vue.

En outre, Wavemaster semble avoir pensé à tout en matière de facilité de disposition de l’ensemble du kit. Ainsi, les satellites trouvent facilement leur place. Ils peuvent être positionnés partout grâce à un câble très long (4 mètres). La commande possède, elle aussi, un câble d’une bonne longueur. Vous l’aurez compris, placer l’enceinte 2.1 sur le bureau devient un jeu d’enfant. On apprécie aussi la possibilité d’orienter les satellites horizontalement ou verticalement.  Le kit est également facile à configurer et à brancher. Une fois les satellites reliés au subwoofer et la prise d’alimentation branchée, il vous suffira de donner un léger coup de poignet au potentiomètre pour activer la bête. D’ailleurs, il faut préciser que la course de ce dernier est assez précise  et qu’il est possible de régler les basses et les aigus. On regrettera seulement la sensibilité assez pointue des deux potentiomètres.

Classiquement, c’est bien le subwoofer qui regroupe toute la connectique du kit. En plus des sorties prévues pour les deux satellites, on retrouve une entrée mini-jack 3,5 mm ainsi qu’un connecteur DIN pour brancher la commande filaire. Cette dernière comprend une entrée mini-jack et une sortie casque. On est donc très bien fourni en matière de connectique. Notons que Wavemaster fournit un câble mini-jack vers mini-jack ainsi qu’un adaptateur Y mini-jack femelle vers un double RCA mâle. Côté sans fil, le STAX BT 2.1 embarque le Bluetooth, activable via un commutateur sur la commande.

Des performances audio décevantes ?

C’est en effet la question que l’on peut se poser après quelques heures passées en compagnie du Stax BT 2.1. Et une chose est certaine, Wavemaster nous a déjà habitués à mieux. En realité, le STAX BT n’est qu’une simple évolution de son prédécesseur de 2011 et le Bluetooth n’apporte pas grand chose, en bien ou en mal. Par ailleurs, ce kit PC souffre de nombreux problèmes tels qu’un corss-over mal géré entre le subwoofer et les satellites, une imprécision du caisson de graves, des satellites en difficulté dans le bas médium. Pire, l’ensemble manque d’un peu de puissance. Le Bluetooth ne solutionne pas ces problèmes, qui paraissent bien insolubles.

En revanche, il convient de noter que le STAX 2.1 descend assez bas et qu’il offre une très bonne diffusion. Le point négatif principal réside dans le subwoofer qui peine dans les basses. Le rendu général manque clairement de chaleur, affectant pas mal de sources musicales comme les voix masculines, les violoncelles ou encore certaines guitares. Dès lors, ce sont les hauts médiums et aigus qui s’en tirent le mieux.  Mais on ne pourra certainement rien reprocher aux satellites qui se montre très précis dans cette zone. Enfin, ils sont dotés d’une bonne intelligibilité au niveau des voix et de la manière dont la scène sonore se déploie en largeur. Concernant la puissance globale, on aurait aimé une enceinte plus puissante. Enfin, le Bluetooth produit une latence relativement importante culminant à 460 ms. Il en résulte un décalage important entre le son et l’image. Dérangeant lorsque l’on regarde un film…

Points positifs

  • La scène sonore se déploie très bien en largeur.
  • Facilité de la configuration et de l’installation.
  • La longueur des câbles proposés.
  • Le nombre de connectique plus que satisfaisant.
  • Un design propre, mais efficace.
  • La qualité de la finition.
  • La précision des satellites.

Points négatifs

  • Cross-over mal géré entre le subwoofer et les satellites.
  • Peu performant vu le prix.
  • Latence élevée du Bluetooth, créant un décalage important.
  • Distorsion remarquée dans les bas médium.
  • Problèmes constatés dans les graves.

SITE OFFICIEL


 

APERÇU DE REVUE
Note globale
7
PARTAGER
Article précédentTEST – NBA 2K19 sur Playstation 4
Article suivantPREVIEW: Star Trek online Age of Discovery
Historien belge de formation, je suis un passionné de jeux vidéos et de Star Wars depuis ma tendre enfance. J'ai commencé sur Megadrive avant de découvrir la PS1. Après avoir fait le tour de la Playstation (PS1-PS2-PS3), j'ai décidé de retourner ma veste et je joue actuellement sur Xbox One, Switch, et parfois sur 3DS. Mes jeux favoris sont les jeux action-aventure et les RPG. Pour me suivre : - Gamertag : rforce2 - Code ami Nintendo Switch : SW-6116-2258-9414

LAISSER UN COMMENTAIRE