Fiche technique de F1 2018 :F1 2018 box art

Développeur : Codemasters
Éditeur :
Koch Media
Date de sortie : 24 août 2018 sur PS4, Xbox One et PC
Type : Course
Langue : Français
Multijoueur: oui

Cela fait maintenant deux bonnes années que le studio Codemasters nous délivre de très bons titres de la série officielle de jeux de Formule 1. Avec F1 2018, les développeurs ont la ferme intention de reprendre tous les bons éléments des deux précédents volets et y apporter les innovations nécessaires et souhaitées par les fans.

Une carrière deux temps

Cette année, F1 2018 comprend à nouveau un mode Carrière qui s’avère bien plus étoffé qu’en 2017. Une fois passée l’étape de la création de pilote, se reposant sur une personnalisation très sommaire suivant des visages prédéfinis puis un choix de nom/nationalité, le jeu vous propose de rejoindre une écurie. A ce moment, le joueur peut tout à fait faire la fine bouche en choisissant celle de son choix puis qu’aucune restriction n’est implantée. Il remplacera donc l’un des deux pilotes de l’écurie, un point qui peut être gênant pour les fans qui rêvent de réaliser une saison aux côtés des plus grands pilotes de chez Mercedes, Ferrari ou encore Red Bull. Toutefois, ces différentes écuries nécessiteront l’accomplissement de certains objectifs, plus ou moins importants. A titre d’exemple, les écuries en tête de classement comme les trois citées précédemment demanderont au joueur d’essayer de terminer sur le podium. En revanche, les plus petits concurrent, ayant des bolides fatalement un peu moins performants, se contenteront de terminer dans les points à chaque course.

La Carrière est animée par des contrats et des interviews, ce qui constitue la réelle nouveauté de cette année. Les contrats sont gérés par votre agent, une femme répondant au nom de Susan. Ceux-ci délivrent des différents bonus dont de nouvelles opportunités de se faire bien voir par son écurie, engranger toujours plus de contrats et ainsi bénéficier de points d’amélioration pour la branche Recherche et Développement de l’écurie. Celle-ci Gérer la section Recherche et Développement dans F1 2018vient, comme son nom l’indique, octroyer des améliorations intéressantes pour la voiture ou des réductions sur le prix de certaines pièces. Déjà présente auparavant dans la série, les développeurs auront cette fois-ci rendu le tout plus lisible dans les menus et plus facile à gérer. Plus d’options sont également ajoutées. Dès lors, le joueur peut décider de dépenser ses points sur différents aspects de la voiture et offre ainsi la possibilité à n’importe quelle écurie, moyennant un financement plus ou moins conséquent, d’atteindre les premières positions sur la grille de départ.

Les interviews, quant à elles, sont gérées par la journaliste officielle de la F1. C’est avec cet atout que la Carrière de ce F1 2018 est assez immersive. Cette journaliste va en effet permettre au joueur de forger l’identité de son pilote. Par exemple, répondre de manière arrogante fera de vous un vrai compétiteur. Toutefois, cela peut se répercuter sur les autres écuries qui vous fermeront leurs portes pour de futures opportunités d’embauche. A contrario, la jouer fair-play et répondre de manière rationnelle aux questions de la présentatrice fera de vous un pilote assez respectable, ce qui peut correspondre à l’éthique de votre écurie et ainsi rendre vos employés fier de vous et l’image de la marque que vous diffusez au grand public. Cette facette plus personnelle de la Carrière immerge donc encore plus le joueur et évite ainsi une certaine linéarité redondante vécue dans les précédents jeux de la série.

Le respect des joueurs avant-tout

A côté de ça, nous retrouvons les éternels modes Grand-Prix, le mode Contre-la-montre offrant de nombreux défis et poussant les joueurs à dépasser leurs limites ainsi qu’une mode en ligne. Ce dernier aura cette fois fait l’acquisition d’une fonctionnalité très sympa. Appelé « Niveau de sécurité« , celui-ci donnera une cote au fair-play du joueur. Lors de mauvais dépassements, accrochages ou coupures de virages, la cote baissera. Par la suite, Codemasters souhaite implanter un matchmaking réalisé en fonction de ce niveau, ce qui regroupera tous les bons joueurs entre eux et les joueurs au tempérament agressifs entre eux également. Ceci pourrait mettre fin, en théorie, aux horribles parties multijoueurs rencontrées sur les jeux de voitures et durant lesquelles des joueurs peu scrupuleux foncent dans le tas.

F1 2018 offre un multijoueur plus fair-playL’agressivité au goût du jour

Globalement, le gameplay de ce F1 2018 est excellent. Chaque voiture délivre une maniabilité variable et unique, une tendance surtout accentuée avec l’implantation des F1 classiques, des modèles mythiques plus anciens ayant forgé l’histoire de la F1. Autant vous dire que passer de la conduite d’une F1 contemporaine à ce genre de bolide  reste une expérience assez radicale puisqu’il faudra revoir ses trajectoires et accélérations. Pour les novices comme pour les pros, les réglages du jeu offriront un éventail d’expériences de conduite adaptées à tous. Petite précision, le joueur pourra cette fois gérer l’ERS (L’Energy Recovery System), un réglage regroupant tous les systèmes hybrides de la voiture et permettant d’économiser sa batterie. Celui-ci dispose de 5 profils, éco, moyen, haut, dépassement ainsi que hotlap pour une gestion en fonction du pilotage délivrant un boost de puissance.

On notera que, cette année, les F1 opteront pour un halo placé devant le pilote, un nouvel élément instauré pour éviter que le pilote ne ramasse des débris dans le casque. Par ailleurs, on pestera encore une fois sur une IA assez changeant. Alors que le niveau de difficulté de celle-ci reste discutable et qu’il est impossible de le changer en cours de Carrière, son agressivité est tout de même assez conséquente. Il nous est arrivé plusieurs fois de nous retrouver dans le décor de la faute d’un pilote tentant de dépasser maladroitement notre bolide, sans jamais être pénalisé! Même dans les fois où le joueur n’est pas dans la faute, il y a de fortes chances pour que la pénalité nous retombe dessus.

F1 2018 adopte un halo sur ses voituresPour ce qui est du rendu visuel ainsi que la fluidité globale du soft, on se rend cette fois compte que le jeu, bien qu’ayant à peine évolué dans ses graphismes, accuse de plusieurs chutes de framerate. Il arrive que celles-ci interviennent de manière générale lors des situations hors piste, mais il arrive que le jeu rame légèrement lors des départs. Sans toutefois porter préjudice à l’expérience de jeu, ceci met tout de même le doute sur l’optimisation du jeu sur les consoles Xbox One X et PS4 Pro.

F1 2018 est en définitive un excellent épisode. Reprenant les fondements d’un renouveau instauré par F1 2016 puis F1 2017, cet opus parfait le tout en y instaurant de nouvelles fonctionnalités et de nouveaux éléments favorisant grandement l’immersion du joueur. Son mode Carrière est cette fois très agréable, sort de l’ordinaire et vise à ne jamais rester sous une quelconque forme de linéarité. On regrettera peut-être un manque de constance dans son rythme, cassé par de nombreuses interviews pouvant paraître fastidieuses sur la longueur. Côté jouabilité, le tout reste très agréable malgré une tendance un peu trop permissive et donc arcade sur les erreurs du joueurs, même lorsque les aides au pilotage sont désactivées. Malgré tout, nous pointerons du doigt une IA qui reste encore une fois à parfaire. C’est dommage qu’après de si nombreuses années, le studio Codemasters n’ait pas mis le paquet sur cet aspect du jeu, ce qui mène régulièrement à des situations désastreuses pénalisant le joueur.

Points positifs:

  • Une carrière bien plus solide que d’habitude
  • Un mode Contre-la-Montre pour des défis sympa
  • La présence de F1 Classiques
  • La conduite différent en fonction de la voiture choisie, une différence marquante avec les anciens modèles
  • Un sound-design toujours au top
  • Un côté simulation encore un peu plus approfondit et parfait avec des éléments de gestion

Points négatifs:

  • Bien que visuellement joli, le jeu ne fait pas un gros bon en avant
  • Une IA trop agressive
  • Impossible de changer la difficulté de l’IA en mode Carrière
  • Selon l’écurie choisie en mode Carrière, cela supprime le second pilote officiel, ce qui peut être embêtant surtout dans les écuries en top de classement avec des pilotes mythiques.

SITE OFFICIEL DE F1 2018


 

APERÇU DE REVUE
NOTE GLOBALE
8,5
PARTAGER
Article précédentLe Millieu Des Jeux D’Argent Dans Les Jeux Vidéo : Une Passion Commune
Article suivantResident Evil 2 dévoile un nouveau trailer au TGS
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

LAISSER UN COMMENTAIRE