Fiche technique de Shadow of The Tomb Raider :

shadow of the tomb raiderDéveloppeur : Eidos Montréal 
Éditeur : 
Square Enix
Date de sortie : 14 septembre 2018 sur PS4, Xbox One et PC
Type : Action-aventure
Langue : Français
Sous titre français: oui

L’icône féminin du jeu vidéo revient dans un tout dernier opus marquant le début d’une légende. Notre chère Lara Croft entame un nouveau chapitre de sa vie qui la transformera à jamais. Nous avions d’abord eu droit à une réinterprétation de l’histoire de notre protagoniste avec le premier jeu sombrement intitulé Tomb Raider, puis un second nommé The Rise of Tomb Raider pour finir cette année avec Shadow of The Tomb Raider. Préparez-vous à découvrir l’épisode le plus sombre de toute cette trilogie.

Dans le feu de l’action

Les fans et habitués des aventures de Lara Croft savent qu’il ne faut pas attendre très longtemps avant d’être balancé violemment dans le feu de l’action. Ce troisième épisode respecte bien la tradition, sans que vous ayez le temps de le voir venir, l’histoire pointe le bout de son nez et vous plonge directement aux côtés de la belle Miss Croft. Peut-être un peu trop rapidement d’ailleurs, cet opus se passe quelque temps après les événements de Rise of The Tomb Raider et n’espérez ni piqûre de rappel, ni même d’introduction. Il en va de même pour le contexte, vous ne savez pas vraiment comment vous êtes amené là. Vous y êtes, c’est tout ce qu’il y a à retenir.

Hormis cela, l’histoire est très immersive. Nous découvrons une Lara beaucoup plus impliquée dans sa quête pour stopper les Trinitaires pour de bon. Nous contrôlons un personnage plus mature, plus fort et surtout moins compatissant que dans les deux derniers épisodes qui la préparaient pour cette ultime mission et symbolisaient les début de notre aventurière. Son passé et certaines informations encore gardées secrètes se révèlent au fur et à mesure que l’histoire avance.

Shadow of The Tomb Raider viendrait-il de chez DC Comics ?

Nous pourrions en effet nous poser la question tant le jeu est à la fois sombre, violent et terriblement macabre. La petite Lara qui a fait naufrage sur l’île dans le tout premier épisode n’aurait pas fait long feu ici, mais elle a bien changé et bien grandi depuis. La mythologie maya est connue pour avoir des rituels et des coutumes assez sanglantes, croyez-nous, vous n’avez encore rien vu. Si vos ennemis sont terriblement sanguinaires, mortels et sans pitié, ne pensez pas que Lara sera tendre avec eux, elle sera même tout le contraire. Pour faire face aux différents adversaires que vous rencontrerez, vous aurez une palette d’armes semblables aux deux derniers épisodes ( Arc, pistolet, fusils à pompe, fusil d’assaut, piolet…) et des compétences qui la transforment en une meurtrière que rien n’arrête.

En parlant de ces fameuses compétences, nous retrouvons par exemple celle qui vous permet de viser plus longtemps, retenir deux fois mieux votre souffle sous l’eau, trouver des artefacts plus facilement, etcshadow of the tomb raider. L’arbre de compétence se divise en trois parties, vous avez la zone Pilleur, Guerrier et Chercheur. Chaque capacité se débloque avec des points de compétences obtenues en découvrant des objets, en réalisant des éliminations silencieuses tandis que d’autres ne sont disponibles que lorsque vous visitez des tombeaux. La grosse nouveauté se trouve dans l’environnement qui vous entoure. En effet, vous vous trouvez dans des pays à la végétation luxuriante ce qui fait un excellent camouflage pour vous. Lara pourra s’enduire de boue et se fondre dans les racines en attendant patiemment que votre victime passe, puis sans hésiter, votre piolet lui transpercera l’abdomen et votre couteau sa gorge.

Lara, plus belle que jamais

Les deux premiers épisodes avaient réussi à en bluffer plus d’un grâce à une direction artistique aux petits oignons. Pour Shadow of The Tomb Raider, la barre est à nouveau très haute sans non plus révolutionner les visuels de la trilogie. En premier lieu, les personnages sont parfaitement modélisés et chacune des émotions retranscrites sur le visage montre le travail acharné des développeurs. Pour ce qui est de l’environnement, lorsque vous ne serez pas dans une forêt dense et à l’abri du soleil, vous aurez par moment de somptueux gros plans avec des temples et une végétation modélisée à merveille avec des jeux de lumière très naturels. Le test est réalisé avec une PlayStation 4 Pro et la qualité est au rendez-vous, inutile de préciser que le rendu doit être encore supérieur sur Xbox One X ou avec un PC adapté pour faire tourner correctement le jeu.

Des mécaniques recyclées, mais efficaces

En termes de mécaniques, Shadow of the Tomb Raider n’apporte rien de vraiment nouveau, au contraire. Vous devrez par exemple user de vos flèches pour fabriquer des tyroliennes et déplacer des objets de cette façon. Les feux de camp sont toujours présents et dissimulés un peu partout sur les cartes, il en est de même pour les tombeaux qui malheureusement, regorgent de pièges et d’énigmes, mais pas aussi complexes qu’on l’aurait voulu.shadow of the tomb raider Les grosses nouveautés sont, comme expliqué plus haut, la possibilité de se cacher en profitant des racines et plantes grimpantes fixées aux murs et du pouvoir de certains costumes. Par exemple, dans diverses situations, une tenue vous aidera à vous fondre dans la masse et vous évitera de vous faire repérer.

Ainsi, il est clair que ce dernier épisode n’est pas accessible à tous ne serait-ce que par son caractère très violent, sérieux et sombre, ce que nous avons adoré pour notre part. Lara devient la Tomb Raider que nous avons connue durant notre enfance et qui nous a fait voyager un peu partout dans le monde. L’enjeu qui pèse sur les épaules de l’héroïne est considérable et aucun faux pas ne sera toléré. Tout est réussi, l’ambiance, le scénario, les personnages, la bande-son… Il est clair que cet opus est le meilleur de la trilogie et le plus violent jamais créé, nous espérons revoir Miss Croft dans d’autres aventures avec une ambiance comme celle-ci.

shadow of the tomb raiderPoints positifs:

  • Des graphismes à tomber
  • L’épisode le plus dark et violent jamais réalisé
  • Une Lara Croft méconnaissable et incroyable
  • Des mécaniques simples et fonctionnelles
  • Les nouvelles capacités et la furtivité
  • Une mythologie et une histoire très intéressante
  • Une bonne durée de vie
  • De quoi bien s’occuper grâce aux quêtes annexes, tombeaux, recherche de reliques…
  • Le mode photo

Points négatifs:

  • Quelques bugs de collisions
  • Un méchant pas vraiment marquant ni charismatique
  • Une introduction moins rapide aurait été appréciée
  • La rigidité des PNJ
  • Des pièges et casse-têtes un peu simples
  • Plusieurs décalages entre les lèvres et les voix

SITE OFFICIEL DE SHADOW OF THE TOMB RAIDER


 

APERÇU DE REVUE
NOTE GLOBALE
8.5
PARTAGER
Article précédentAvis – Supergirl Saison 2
Article suivantPokémon Let’s GO: Une Nintendo Switch collector
Immense fan de jeux vidéo, manga, cinéma et comics. Le jeu vidéo a pris une place importante dans ma vie plus qu'un simple passe-temps, une véritable passion c'est grâce à 4WAG que je peux enfin réaliser un rêve de gosse. Joueur sur Playstation 4, les meilleurs jeux à mes yeux sont Assassin's Creed, Last of us, God of war et uncharted.

LAISSER UN COMMENTAIRE