Après deux premiers épisodes très appréciés par la communauté, beaucoup pensaient que les aventures de la série des Metro étaient terminées. Jusqu’à ce qu’en 2017, un trailer fasse son apparition pour nous annoncer qu’un troisième opus encore plus ambitieux que les deux premiers allaient était en préparation. Ainsi, grand fan de la saga que nous sommes, nous avons pu poser nos mains sur Metro Exodus lors de la Gamescom, voici ce que nous avons pensé du titre et notre ressenti.

Des mécaniques toujours bien ancrées à la saga des Metro

Pourquoi vouloir changer quelque chose qui fonctionne et que les joueurs adorent ? Il est clair que Metro Exodus apporte plein de nouveautés que nous verrons ensemble, mais malgré cela, le soft n’oublie pas d’où il vient. C’est avec plaisir que nous voyons certaines mécaniques vues dans les précédents opus. Par exemple, il n’y a toujours pas de mini-map pour vous y retrouver, vous aurez simplement votre petite boussole accrochée à votre bras pour trouver votre cheminmetro exodus. Vous ne vous séparez pas non plus de votre fidèle briquet qui vous éclairera un petit peu dans l’obscurité et surtout votre meilleur ami, le masque à oxygène. Car même si Metro Exodus est un open-world avec un vaste monde à explorer, l’air n’est pas toujours frais, ne l’oubliez pas.

Une réalisation graphique presque parfaite

Autant se le dire tout de suite, il n’y a rien de beau dans les égouts. Par contre, même un monde post-apocalyptique peut avoir un certain charme. Les développeurs de Metro Exodus ont mis tous leurs talents pour créer un environnement à la fois riche et beau. Le titre dispose d’une palette de couleur variée et vous montrera toute la beauté du monde extérieur et le résultat et tout simplement bluffant. Tout cela aurait pu être parfait si certains éléments n’étaient pas autant pixelisés et aliasés par moment. Alors que le feu se repend tout autour de nous, celui-ci se modélise par bloc de pixels et autant se le dire, c’est moche. Mais mis à part quelques petits éléments par-ci par-là, le jeu reste globalement très beau.

Rajoutez à cela un cycle jour/nuit et une météo changeante, vous aurez devant vous un jeu qui saura vous plonger dans l’ambiance du monde apocalyptique. Nous avons particulièrement été impressionnés par la répartition des bruits lorsque nous tirons. Les armes possèdent un cachet assez réaliste, et le son produit par l’arme fera écho si vous vous trouvez dans un lieu à forte résonance comme une crevasse ou un ravin. Les munitions quant à elle sont toujours aussi rares, il est donc conseillé d’y prendre soin. Veillez à surveiller à ce que votre arme ne surchauffe pas trop, vous risquez d’être mal en face d’un monstre qui vous traque.

Un monde rempli de monstres, d’humains et de bugs

Un jeu non bugué est le rêve de n’importe quel joueur et il est rare que ce jeu parfait existe. Metro Exodus nous promet plein de bonnes choses, mais il est aussi accompagné par de mauvaises. Durant notre session, nous avons été confrontés à de nombreuses créatures en tout genre, mais également à des êtres humains. Les deux espèces bien que différents partages un point commun, l’IA qui la régit n’est pas prête à nous affronter. Les monstres attendent parfois gentiment que vous les attaquiez, vous vous trouvez devant eux, mais ne réagissent pas tout de suite à votre présence, lorsque vous êtes en plein sprint, vous serez subitement arrêté en pleine course à cause d’un petit caillou qui se trouve devant vous… Il est inutile de faire une liste des bug rencontrés durant le jeu étant donné que le titre n’est pas encore fini à 100%. Malgré ces petits problèmes, nous avons été bluffés par la réalisation du titre et par le travail des développeurs.

metro exodusAinsi, c’est un titre plein de bonnes promesses que nous avons testé et nous avons hâte de pouvoir retourner dessus afin de voir tout ce qui va nous arriver par la suite. Le jeu se veut être dans la continuité des autres opus, il apporte un bestiaire toujours aussi varié et la qualité graphique 4K est tout simplement une claque visuel. Les fans qui attendent avec impatience risquent d’en avoir pour leur argent.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here