Dévoilé lors de l’E3 en juin dernier, Dying Light 2 fait suite aux événements du premier jeu de zombie en monde ouvert du studio Techland. Déjà réputée pour son premier opus riche, original et proposant un gameplay complet et jouissif, le studio souhaite maintenant reprendre ces bases pour les améliorer et construire un univers encore plus grand dans l’optique de délivrer le FPS post-apocalyptique le plus ambitieux jamais créé. Lors de notre passage à la Gamescom en Allemagne, les développeurs du jeu nous ont invités à une présentation de ce titre dont les événements se déroulent 15 années après l’aventure de Dying Light sorti en 2015.

A l’heure actuelle, seule une moitié du jeu a été dévoilée par le studio polonais qui continue de polir son diamant en y apportant tous les éléments qui feront de lui un jeu inoubliable. L’heure est pour le moment à la présentation du monde ouvert et des survivants, alors que la partie nocturne et les zombies feront l’objet de précisions un peu plus tard dans l’année. Ceci dit, même si cette preview ne se focalise pas sur ces créatures qui font l’essence même de la tension constamment ressentie dans Dying Light, les développeurs nous ont assuré qu’elle seraient bien présentes dans Dying Light 2, de façon plus élaborée qu’auparavant. Pas de panique donc puisque le prochain titre de la franchise fera très certainement bondir plus d’un joueur avec de belles frayeurs.

Vos choix, votre monde

Dying Light 2 possède une map environ 4 fois plus grande que celle du premier titre. Baptisée « The City« , cette métropole européenne est habitée par différentes factions. Ce point est la base d’une des plus grosses innovations du jeu. En effet, l’entièreté du jeu, du gameplay et de plusieurs autres éléments seront drastiquement influencés par la faction que vous aurez choisi de soutenir. Le fait de soutenir une faction dépend de vos actions et Dying Light, un narrative sandboxvos choix.

Tout ceci constitue par conséquent un maillage complexe du scénario non linéaire que constitue Dying Light 2 imaginé, entre autres, par Chris Avellone (Prey, Fallout 2, New Vegas..) et plusieurs développeurs de The Witcher. Dans la démo que nous avons eu la chance de voir en behind closed doors, la faction « The Peacekeepers » nous envoi au château d’eau de la ville pour enquêter sur sa prise de contrôle par un groupe ennemi. Ce groupe a la particularité de combattre l’épidémie et tout faire pour aider les rescapés. A contrario, nous croiserons le chemin de la faction « The Scavengers » qui, elle, se contente de contourner les problèmes et privilégie la récolte de bien et le pillage. Lors de cette quête présentée par Techland, le choix de soutenir ou non les Scavengers s’est présenté à nous, et c’est à ce moment que nous avons constaté que les deux choix menaient à des expériences de jeu totalement différentes.

Comme nous l’avions précisé plus haut, aider l’un ou l’autre groupe changera totalement l’apparence de la ville. Si vous choisissez d’aider les Scavengers en éliminant les Peacekeepers qui vous ont envoyé pour ce travail, le décor sera plus sauvage et les constructions seront laissées à l’abandon. L’eau sera vendue à un prix très élevé et la ville grouillera de zombies et bandits. A côté de ça, un marché noir ouvrira ses portes et de nombreuses armes et substances illicites seront vendues. Par ailleurs, soutenir les Peacekeepers rendra la ville plus accueillante et la distribution de l’eau sera plus équitable pour tous les habitants. Chaque joueur aura donc, suivant ses choix, une expérience de jeu totalement unique et propre.

Dying Light 2 réalise un nouvel exploit

Un gameplay authentique 2.0

Bien que le jeu conserve le gameplay très efficace du premier opus, cette suite présente tout de même quelques ajouts intéressants. Le plus notable d’entre eux est l’instauration de Parkour puzzles, des niveaux dans lesquels le joueur devra surveiller son endurance pour atteindre l’arrivée. Ceci ajoute une nouvelle dimension au système de parkour que propose l’univers post-apocalyptique de Dying Light. En suite, le combat design aura lui aussi été revu. Les développeurs ont cette fois ajouté de nouveaux mouvements, de nouvelles techniques d’élimination qui iront de pair avec de nouvelles armes inédites.

Bien que nous n’ayons pas encore pu obtenir un bel aperçu de la vie nocturne dans « The City », ce second opus apporte néanmoins de jolies nouveautés à un univers déjà très solide. Qualifié de « Narrative sandbox », il permet au joueur de vivre une aventure qui lui est propre, influencée par ses choix de dialogue et ses actes. Le tout agrémenté d’une maniabilité exemplaire et d’une expérience acquise et maîtrisée avec Dying Light, déjà excellent. Une suite qui sera donc potentiellement exceptionnelle, un grand cru à ne pas rater pour les fans de jeu de zombies en monde ouvert.

Dying Light 2 n’a toujours pas de date de sortie mais débarquera sur PS4, Xbox One et PC.


SITE OFFICIEL DE DYING LIGHT 2


 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here