Fiche technique de Monster Energy Supercross:Monster Energy Supercross box art

Éditeur : Milestone
Développeur: Milestone
Date de sortie : 12 février 2018 sur PS4, Xbox One, PC et Nintendo Switch
Type : Course motocross
Multi : oui
Langue : Français

Depuis plusieurs années déjà, le studio milanais Milestone exploite le domaine des courses de motocross à travers de nombreux opus. Le prédécesseur de ce nouvel arrivant, MXGP3, n’avait pourtant pas réussi à tenir les promesses de réalismes qu’il avait balancé lors de sa campagne marketing, divisant donc la communauté des joueurs qui se tournent dès à présent sur ce Monster Energy Supercross dans l’espoir de trouver un renouveau en ce qui concerne le gameplay.

Le sensations de conduite sont essentielles pour faire un bon jeu de motocross. Heureusement pour les habitués de la discipline sur consoles, Monster Energy Supercross reprend les mêmes bases que les jeux précédents tout en tâchant d’y apporter sa propre touche. Au niveau du gameplay et du réalisme du pilotage, le studio permet toujours beaucoup de liberté et offre aux joueurs la possibilité d’activer ou non certaines assistances comme le freinage couplé, une aide à la physique ou autre. néanmoins, dès que l’on s’octroie beaucoup plus de réalisme manette en mains, on se rend vite compte que Monster Energy Supercross n’ose pas beaucoup plus que MXGP3. Bien au contraire, le côté « promo pour boisson énergisante » peut même nous donner l’impression que Milestone aurait plutôt ciblé le côté spectaculaire des courses de motocross, quitte à frôler de près le domaine de l’arcade. De ce côté, l’opus ne délivre hélas pas ce que beaucoup attendaient. Outre le dosage des accélérations dans les tournants, il semble que le seul défi de ce jeu reste le maniement du bolide lors des sauts. Mais une fois encore, le manque de liberté de mouvement dans les airs forcera le joueur à prendre connaissance des différents tracés pour s’en sortir au mieux parmi les nombreux autres pilotes qui collent à l’arrière-train.

Monster Energy Supercross, un gameplay efficace mais basiqueDu côté de l’IA, celle-ci s’adapte à nouveau à la difficulté choisie par le joueur. Néanmoins, que ce soit en mode facile ou extrême, on se rend encore vite compte que celle-ci souffre du même syndrome touchant la quasi-totalité des jeux de motocross, à savoir une agressivité coûtant cher au chrono du joueur qui se fera rentrer dedans s’il ne prête pas attention à ce point. La difficulté la plus élevée du jeu renforcera ce petit côté dérangeant, d’autant plus lors des départs où il ne sera pas rare de voir de nombreux pilotes se foncer dedans. A ce moment, il vaut alors mieux prendre du recul pour remonter de plus belle.

Monster Energy Supercross sur Xbox One gameplayDu côté des modes de jeu, nous pouvons prendre plaisir à réaliser un week-end de course entier sur un stade américain, ce qui comprend bien entendu la course mais aussi les sessions chronométrées et les séances de qualification. Par ailleurs, les modes (très traditionnels) contre-la-montre, course simple, championnat, courses en ligne et carrière se retrouvent encore au menu. Bien que peu orignaux, ceux-ci ont le mérite de délivrer des expériences de jeu très authentiques pour un maximum de plaisir. Pour ce qui est de cette carrière, rien d’extraordinaire au rendez-vous puisqu’il suffira d’enchaîner les courses pour récolter des sponsors et engranger des commentaires de spectateurs qui n’hésiterons pas à faire le point sur vos performances. Une manière peu discrète pour pousser le joueur à se surpasser mais assez peu immersive, il faut l’avouer.

Pour ce qui est du rendu visuel, Monster Energy Supercross affiche à nouveau des motos assez bien modélisées. Dans les aperçus, les reflets et jeux de lumière sur celles-ci sont assez bien travaillés mais c’est au niveau de la modélisation du visage des pilotes qu’une fois de plus, ca cloche. Bien que nous nous trouvons dans un jeu ou le bolide importe plus que les personnages jouables, le rendu des pilotes officiels laisse à désirer et nous donne des sensations de jeu de génération précédente. Loin d’être méconnaissables pour autant, les pilotes auraient pu avoir le mérite d’être un peu moins robotiques dans leurs expressions, et les textures de peau ainsi que l’aliasing aurait du être peaufiné par les développeurs. Pour ce qui est des personnalisations, nous pourrons à nouveau prendre un malin plaisir à changer l’apparence des motos, les stickers mais aussi l’identité de notre pilote et sa combinaison histoire que le joueur se sente un peu plus concerné et intégré dans ces licences AMA Supercross.

Monster Energy Supercross sur Xbox OneSi le jeu Monster Energy Supercross n’offre, jusqu’ici, rien de bien impressionnant, l’éditeur de circuit aura tout particulièrement suscité notre intérêt. Celui-ci, grâce à une interface très simple et claire, permet aux joueurs de créer et partager leurs propres tracés à l’aide d’un outil de création très approfondit. Pour que le joueur puisse réellement créer ce dont il rêve, des virages de tous degrés, des ponts, des sauts seront mis à sa disposition pour tracer un parcours du dénivelé voulu.

Monster Energy Supercross propose globalement tout ce que la franchise avait déjà offert par le passé. Sans pour autant marquer une progression exemplaire depuis son prédécesseur, le jeu s’offre tout de même quelques petites nouveautés comme l’éditeur de circuit, la touche « Monster Energy » très originale et reprend bien sûr l’ensemble des licences officielles. Nous regrettons toutefois le manque d’application dans les graphismes et un manque de réalisme dans la conduite et le comportement des bolides lors des sauts qui nous rapproche davantage des jeux d’arcade.

Points positifs:

  • L’éditeur de circuits, jouissif
  • Un gameplay authentique
  • L’ensembel des licences de l’AMA Supercross sont au rendez-vous

Points négatifs:

  • Un manque d’application dans le côté simulation
  • Un manque de liberté
  • Peu de travail dans la modélisation des pilotes
  • Quelques bugs en multijoueur (problèmes de serveurs)

SITE OFFICIEL DE MONSTER ENERGY SUPERCROSS


APERÇU DE REVUE
NOTE GLOBALE
6,5
Article précédentTEST – MotoGP 18
Article suivantForza Horizon 4: le retour du Warthog
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here