TEST – Titan Quest sur Nintendo Switch

0

Fiche technique de Titan Quest :

Titan Quest SwitchDéveloppeur : IronLore
Éditeur : THQ Nordic
Date de sortie : 31 juillet 2018 sur Nintendo Switch
Type : RPG, Hack’n Slash
Langue : français

Et c’est reparti pour un tour ! Après l’arrivée de Titan Quest sur consoles, le titre édité par THQ est de retour pour de nouvelles aventures mythologiques. Mais, place cette fois-ci à la dernière née de chez Big N, à savoir la Nintendo Switch. Disponible de puis le 31 juillet dernier, il est temps de ce pencher sur cette version portable de ce Hack’N Slash d’exception. Ainsi, nous vous proposons notre verdict sur cette version nomade du jeu. N »hésitez pas à aller faire un tour sur notre test des versions consoles pour avoir un test plus complet.

Titan Quest : le nomade, son principal atout

Bon, ne tournons pas autour du pot et parlons directement du gros point de fort de cette « nouvelle » mouture du jeu d’Iron Lore : Titan Quest. En effet, le principal atout du jeu réside certainement dans sa portabilité. Voilà une caractéristique innée de la Switch qui plaît à pas mal d’éditeurs. En effet, Titan Quest n’est pas le premier jeu à débarquer sur la console hybride de Nintendo seulement pour sa portabilité. Quelle plaisir de dégommer les nombreux corbeaux où nous le souhaitons et quand nous le voulons. Sur le plan des libertés, le jeu répond clairement aux attentes. Mais, voilà c’est à peu près tout. En effet, le jeu souffre de nombreux manquements et de gros problèmes qui influent négativement sur notre expérience de jeu.

Titan QuestUne version Switch pour quel contenu ?

Titan QuestEt la première des grosses difficultés réside dans le contenu proposé aux joueurs. De fait, s’il est évident que nous avons de bonnes heures de jeu devant nous (surtout que Titan Quest est un jeu de très bonne facture de base), force est de constater qu’il s’agit d’une version amoindrie. En effet, le titre sur Switch ne comprend uniquement le jeu de base Titan Quest ainsi que l’extension Immortal Throne. Vous l’aurez compris, le DLC Ragnarok sorti sur PC en 2017 est carrément absent du lot, comme la mouture console d’ailleurs. Reproche sur reproche, on a l’impression que les consolistes n’auront jamais le droit de posséder Ragnarok. C’est dommage et on aurait apprécié un effort de la part du studio à ce sujet. D’ailleurs, espérons que le DLC nous sera proposé dans une future mise à jour. Néanmoins, il est claire que le jeu ne souffre pas pour autant de contenus. La durée de vie est énorme et la jouabilité du jeu est garantie, vu le passé historique de Titan Quest.

Des problèmes de lisibilité

Titan QuestDes problèmes, ce n’est pas cela qui manque dans cette mouture portative du jeu PC à succès. Pour être franc, le titre n’a rien à proposer cette fois-ci en termes de lisibilité. Comme sur consoles, le jeu souffre d’une taille de police beaucoup trop petite. Si ce problème est vite corrigé lorsqu’on passe en mode téléviseur, cela n’est plus la même affaire une fois la Switch en main posé pépère sur le canapé. En effet, dotez vous de bonnes lunettes ou espérez ne jamais avoir de problèmes de vues, car la taille de la police a juste été pensé pour que cela reste jouable. Ensuite, on regrettera le manque de technologies tactiles. En effet, cette fonctionnalité, souvent sous-estimée, de la Switch aurait franchement apporté quelque chose en plus, notamment dans la navigation dans l’inventaire. Même si le jeu n’a pas de réel difficulté à ce sujet (merci aux versions consoles), cette apport aurait probablement rendu la navigation générale plus aisée. Du coup, cela rend les premières heures de jeu un peu pénible, mais une fois le cap passé et la pilule avalée, on en vient quand même à apprécier ce jeu mythique.

Un côté technique et visuel en deçà des attentes

Côté technique et visuel, nous sommes vraisemblablement face à la plus mauvaise version du jeu. En effet, si dans un premier temps la Nintendo Swich octroie de nouvelles couleurs au jeu, Titan Quest souffre par la suite de son âge. Sorti dans les années 2000′, Titan Quest accuse le coût de l’âge. C’était déjà quelque chose que nous notions lors de notre test des versions consoles. Ici, cela se ressent encore davantage, notamment dans les actions robotisées à souhaits. Plus encore, le bas blesse quand nous évoquons les graphismes. De fait, nous assistons régulièrement à des chutes de framerate lorsque pas mal d’actions se jouent à l’écran. Là encore, c’est dommage et s’en serait bien passé.

Titan QuestPoints positifs

  • Titan Quest en mode portable ;
  • Reste un bon Hack’N Slash des années 2000′ ;
  • Bonne maniabilité ;
  • Réutilisation des bons plans des versions consoles.

Points négatifs

  • Jeu vieilli ;
  • Chutes de framerate récurrentes ;
  • Problèmes de lisibilité ;
  • Manque de fonctionnalités tactiles ;
  • Ne comprend pas le DLC Ragnorak.

SITE OFFICIEL


APERÇU DE REVUE
Note globale
6
PARTAGER
Article précédentBioWare travaille sur les prochains Dragon Age et Mass Effect
Article suivantLes meilleurs jeux vidéo pour vos enfants cet été
Historien belge de formation, je suis un passionné de jeux vidéos et de Star Wars depuis ma tendre enfance. J'ai commencé sur Megadrive avant de découvrir la PS1. Après avoir fait le tour de la Playstation (PS1-PS2-PS3), j'ai décidé de retourner ma veste et je joue actuellement sur Xbox One, Switch, et parfois sur 3DS. Mes jeux favoris sont les jeux action-aventure et les RPG. Pour me suivre : - Gamertag : rforce2 - Code ami Nintendo Switch : SW-6116-2258-9414

LAISSER UN COMMENTAIRE