Lors de l’achat ou du montage de votre futur PC, le processeur est sans doute l’une des pièces les plus petites, mais aussi l’une des plus importantes. À partir de ce constat, force est de constater qu’il faudra faire le bon choix lors de la sélection du processeur. C’est pourquoi nous vous proposons aujourd’hui un tout nouvel article tuto. Notre question du jour est donc : comment choisir son processeur ? Objectifs ? Vous permettre d’avoir les informations nécessaires pour choisir adéquatement votre processeur, mais aussi le nôtre.

Le processeur, c’est quoi ?

Sur cette question, faisons bref mais efficace. Le processeur, c’est un peu comme le cerveau de votre PC. C’est lui qui est en charge d’organiser les échanges de données entre les différents composants du PC tels que la mémoire RAM, le disque dur ou encore la carte graphique. Jouant le rôle d’unité centrale, il calcule sans discontinuer, permettant la réalisation de tâches et l’affichage sur votre écran. Sa puissance est toujours mesurée en Hz et il se compose de plusieurs « Cores » (cœurs).

ProcesseursLes points clefs d’un processeur

Dans cette partie, nous allons mettre l’accent sur les points importants à regarder lors de l’achat d’un processeur quelconque. Pour ce faire, nous avons découpé cette partie en plusieurs sous-points.

Les Cores

Lors du choix du processeur, le premier élément à regarder est le nombre de Cores. Le terme « Core » peut se traduire par « coeur ». Il s’agit, grosso modo, de l’élément qui permettra à l’ordinateur de réaliser plusieurs tâches simultanément.

Généralement, la plupart des ordinateurs sont des Dual Cores à l’heure actuelle. Autrement dit : la plupart des processeurs « de base » sont constitués de deux cœurs physiques. Et cela semble primordial tant nos pc sont amenés à effectuer du multitâche. Toutefois, certains processeurs possèdent, plutôt de moyenne gamme, 4 cœurs. Quant aux processeurs « haut de gamme », ils peuvent monter jusque six cœurs (on parlera alors d’Hexa Core). Si AMD a franchi le pas assez vite, Intel est, lui, passé aux processeurs de plus de 4 cœurs assez récemment avec les processeurs de huitième génération.

Signalons que nous parlons, ici, de cœurs « physiques ». Il existe en effet des technologies permettant l’ajout de cores virtuels, ce que l’on appelle le threading. De cette manière, certains processeurs AMD et Intel embarquent jusqu’à 12 cœurs. Pour les différencier, on parlera généralement de « threads »

Mais, quid de son utilité ? C’est simple. Si, pour des tâches basiques, on privilégiera des Dual Core, la plupart des applications dites « lourdes » nécessiteront et utiliseront à bon escient là puissances des Quad-Core, Hexa Core et Octo Core. Ainsi, les programmes d’édition vidéo, de traitement et de composition audio, de retouche photos professionnelle, de transcodage, de compression ou décompression vidéo ou encore les logiciels 3D exploitent souvent ce genre de processeurs.

La fréquence

La fréquence d’un processeur, c’est un peu le nombre de battementspar minute de chaque coeur. Du coup, vous l’aurez compris, cette caractéristique mesure la vitesse de celui-ci. Ainsi, un processeur Dual Core cadencé à, par exemple, 2 GHz sera plus rapide et puissant en multitâche qu’un processeur monocore cadencé à 3GHz. Néanmoins, pour réaliser une seule et unique tâche (le mono threads), la deuxième option sera privilégiée, car plus rapide.

En outre, il faut aussi parler d’une technologie particulière appelée le mode « turbo ». Activé automatiquement, celui-ci s’allume seulement lorsqu’un processeur multicoeurs emploie qu’un seul Core. Concrètement, cela permet d’augmenter la fréquence annoncée et ainsi rendre ledit processeur plus rapide.Pour les experts, l’overclocking permettra de pousser la bête et l’ensemble du PC dans ses derniers retranchements. Cette technique est toutefois déconseillée pour les débutants.

La mémoire cache

Souvent méconnue, cette composante du processeur est pourtant essentielle. En effet, la mémoire cache est une zone du processeur dans laquelle celui-ci pourra stocker une partie des informations dont il a besoin pour exécuter les programmes en cours d’exécution. De la sorte, la mémoire cache permet au processeur d’optimiser son utilisation.

La puce graphique

Enfin, abordons la puce graphique. Cette dernière fonctionne comme une « mini carte graphique ». Il s’agit d’une partie du processeur qui permettra la lecture de vidéos et, dans certains cas, de faire tourner certains jeux, en faisant une concession très forte sur les performances graphiques et les détails. C’est le cas de bon nombre d’ordinateurs portables qui n’alignent pas de carte graphique à proprement parler. Notez que la majorité des processeurs Intel embarquent une puce HD Intel 2000 ou 3000 au moins. Chez AMD, cela devient plus compliqué puisque seuls les APU permettent d’embarquer une Radeon intégrée.

processeur
Schéma représentant le fonctionnement d’un processeur type

Intel ou AMD ?

ProcesseurÊtes-vous plutôt chien ou plutôt chat ? Si le monde gaming a son éternel débat entre Microsoftet Sony, dans le milieu informatique, c’est Intelqui se bat contre AMD. Dès lors, quand vient le moment d’acheter un processeur ou un PC, vous tomberez impitoyablement sur ce dilemme. En vérité, votre choix dépendra de l’utilité du processeur et de votre budget.

En effet, les processeurs Intel offrent une puissance de calcul et une rapidité d’exécution supérieures ainsi que de meilleures performances graphiques, le tout en maximisant l’énergie. Ainsi, Intel offre généralement une puissance brute bien plus élevée que ses concurrents, que ce soit pour du multitâche ou du gaming. Cela s’est encore Processeur Ryzenintensifié avec l’arrivée des nouveaux processeurs Intel de huitième génération. En revanche, les processeurs AMD possèdent aussi leurs avantages, surtout depuis l’arrivée de la gamme Ryzen. Généralement, les processeurs AMD sont moins onéreux et sont aussi plus flexibles, ce qui est très bien pour l’overclocking. En définitive, votre choix doit avant tout être conditionné par ce que vous voulez faire avec votre futur PC. Pour vous aider, sachez qu’il existe deux outils : PassMark et GeekBench. En effet, ils permettent de comparer tous les processeurs entre eux selon des critères définis.

Comment déchiffrer un processeur ?

Intel

ProcesseursPour se retrouver facilement, il existe des trucs et astuces. Ainsi, la grande majorité des processeurs Intel possèdent la nomenclature suivante :

Nom du modèle + série de 3 ou 4 chiffres + 0, 1 ou 2 lettre(s)

Chez Intel, vous retrouvez grosso modo différents modèles de processeurs correspondant à une cette « gamme ». Vous retrouverez ainsi, dans l’ordre du moins au plus puissant : Atom,  Celeron, Pentium, I3, I5, I7, I9 et Xeon. Dans la première série de chiffres, le premier nombre désigne toujours la génération du processeur (6, 7, 8, etc.). Notez qu’Intel vient de passer à la huitième génération. Ensuite, les trois chiffres suivants désignent la référence du processeur. Le plus important est le premier de ces trois chiffres, car plus il est élevé, plus le processeur est haut de gamme, ce qui ne signifie pas toujours qu’il est aussi plus puissant. Enfin, la lettre à la fin a une importance toute particulière puisqu’elle donne des informations supplémentaires sur le composant. Vous trouverez généralement la liste suivante :

  • Pas de lettre : version standard.
  • R: apparue avec les Intels de cinquième génération, ils signifient la même chose que les modèles munis d’un S. La différence réside dans le fait que ceux-ci sont équipés d’une puce graphique plus puissante.
  • K : processeur facilement overclockable.
  • S :consommation légèrement inférieure à la version standard, ce qui influe négativement sur la fréquence. En effet, celle-ci a tendance à être réduite dans ce cas de figure. La fréquence turbo, elle, reste inchangée.
  • T : processeur de « basse consommation », avec une fréquence de bas et en mode turbo bien inférieur à la version standard.
  • X : désigne la série Extrem. Il s’agit de processeurs spécifiques et non des modèles dérivés de processeurs existants.

AMD

ProcesseurLongtemps, AMD a entretenu le flou dans ses gammes de produits, en particulier pour les processeurs. De manière générale, AMD propose une gamme de produits plus importante qu’Intel et, du coup, les dénomination sont moins claires. Un peu comme Apple et Samsung dans l’univers mobile. Quoi qu’il en soit, la question de déchiffrer un processeur prend, ici, tout son sens. Regardons cela de plus près. Généralement, les processeurs AMD se présentent de la sorte :

Nom du modèle + série de 4 chiffres + 1 lettre éventuelle

Après le modèle du processeur à proprement, le premier chiffre désigne la génération du processeur. Par exemple, un processeur AMD A9-9420 est de neuvième génération. Les nombres suivants relèvent quant à eux de l’indice de performance. Généralement, plus il est élevé, plus le processeur sera rapide. Enfin, la lettre éventuelle correspond à l’indice énergétique. Ainsi, les plus énergivores se verront estampillés de la lettre P, tandis qui les plus économes ne porteront aucune lettre.

Le choix de la rédac’

En ce qui nous concerne, nous avons opté pour un Intel Core I7-8700K. Basé sur la toute nouvelle architecture Coffee Lake, il s’agit d’un Hexa Core cadencé à du 3,7 GHz de base et pouvant atteindre, en boost, une fréquence de 4,7 Ghz. En outre, il possède également 12 threads (cœurs virtuels) et 12 mo de mémoire cache. Parfait pour le gaming et l’édition vidéo. Nous publierons à son sujet un test détaillé prochainement.

Processeur I7-8700K

LAISSER UN COMMENTAIRE