Quelle ne fut pas la surprise générale lorsque Phil Spenser, le big boss de la branche gaming Xbox de Microsoft a annoncé il y a quelques mois que la prochaine console de salon du nom de code Xbox « Scarlett » était déjà en développement. Pourquoi diable l’homme annoncerait de manière si précipitée une console supposée sortir d’ici 2020 ou après ? Le projet ne semble être qu’à un stade très prématuré de son développement et ne sera sans doute pas dans nos rayons avant 2020, mais Microsoft  semble vouloir soulever les questions autour de cette nouveauté jeu vidéo, si bien que plusieurs rumeurs folles voient le jour la concernant.

Scarlett, le début du cloud gaming?

La dernière en date serait l’existence de deux versions très distinctes de la Xbox « Scarlett ». La première serait une version commerciale comme toute console habituelle, mais la deuxième serait sous forme peu commune. Il serait question d’un dispositif doté d’entrées pour y brancher des manettes et disposant de fonctionnalités permettant d’afficher du contenu sur un écran et de détecteurs de mouvement. Il pourrait donc s’agir d’une console misant tout sur le « could gaming », donc sur le marché dématérialisé du jeu vidéo.

Ce second format permettrait d’une part à Microsoft d’augmenter considérablement sa marge bénéficiaire, contrairement à un modèle de console physique provoquant régulièrement des pertes de rentabilité. Microsoft ciblerait une utilisation plus cohérente de sa banque de serveurs Azure, comparable à ce que le géant Amazon propose avec l’Amazon Web Storage. Par ailleurs, l’idée serait de proposer aux joueurs un vaste catalogue de jeux basé sur un système d’abonnement, tout comme le Xbox Game Pass à l’heure actuelle. Mais ici, nous pouvons imaginer une bibliothèque de jeux comprenant toutes les sorties Xbox et peut-être même des jeux rétro-gaming de la Xbox à la Xbox One.

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE