Dès le début de cette année, Marvel et Disney ont débarqué dans nos cinémas avec un premier film pour le super-héros Black Panther, encore très peu exploité dans le monde du cinéma. Mis a part une brève apparition dans Captain America: Civil War, ce personnage d’origine africaine n’avait pas encore eu de véritable moment de gloire. C’est d’ailleurs un des objectif de Disney ces dernières années, celui d’exploiter au mieux l’univers comics Marvel avec l’apparition de personnages inconnus du grand public. Mais l’arrivée de ce héros secondaire parvient-elle a faire son effet pour les fans comme pour le grand public?

Synopsis:

Après les événements qui se sont déroulés dans Captain America : Civil War, T’Challa revient chez lui prendre sa place sur le trône du Wakanda, une nation africaine technologiquement très avancée. Mais lorsqu’un vieil ennemi resurgit, le courage de T’Challa est mis à rude épreuve, aussi bien en tant que souverain qu’en tant que Black Panther. Il se retrouve entraîné dans un conflit qui menace non seulement le destin du Wakanda, mais celui du monde entier…
Nous retrouvons donc l’acteur Chadwick Aaron Boseman dans le rôle de Black Panther qui marquera définitivement sa carrière. L’action se déroule donc au Wakanda, une nation autosuffisante qui parvient à prospérer sans être mêlée aux querelles extérieures, baignant dans une technologie unique sur le continent africain.
Le wakanda, pays natal de Black Panther, riche et autosuffisant
La particularité de ce film Marvel et ce qui le rend si accrocheur réside certainement dans le côté très culturel de ce personnage. L’incarnation de Black Panther est soumise à un défi rituel et donc accordée guerrier le plus redoutable du peuple. Ce rôle se transmet de génération en génération et toutes les tribus du pays peuvent y participer. L’identité du protagoniste peut donc être remis en question à tout instant, ce qui crée une tension constante lors des confits interne au Wakanda.

Pour le Wakanda

L’enjeu du film est tout aussi intéressant. En effet, notre protagoniste se retrouve roi du jour au lendemain suite au décès de son père dans le film Civil War. Il doit donc régner sur un pays divisé entre l’envie de rester caché aux yeux du monde et garder égoïstement le Vibranium à l’origine de la richesse et les technologies du pays ou de partager ce matériaux et son incroyable énergie avec le monde entier. Cette dernière option reste toutefois risquée puisqu’entre de mauvaises mains, cet élément pourrait s’avérer dangereux.
T’Challa (alias Black Panther) et son règne seront donc vite remis en question par des ennemis externes mais aussi par des membres de sa propre tribu. Le scénario s’articule donc sur plusieurs scènes clé, remplies d’action et de surprises. Même si le film nécessitera une attention particulière de la part du spectateur pour positionner les différents Black panther t'challapersonnages et leur relations entre-eux, l’action se s’écoule de façon homogène. Plusieurs scènes ressortiront du lot, mais nous pourront tout de même reprocher à certains éléments importants du scénario d’être dopés aux effets spéciaux, adoptant même de temps à autres des couleurs surnaturelles destinées à embellir le paysage wakandais.
Black Panther est en définitive une excellente surprise signée Marvel et Disney. Après un Thor Ragnarok misant tout sur l’humour et son univers coloré, le MCU s’enrichit cette fois d’une production plus sombre que d’ordinaire, au scénario profond et aux enjeux à la fois culturels et mondiaux. Bien que les effets spéciaux accentuent parfois un peu trop le côté surnaturel de certaines scènes, la plupart des personnages sont très charismatiques. Nous pouvons toutefois pointer du doigt un ennemi bien plus audacieux que notre héros T’Challa qui décrédibilise le personnages durant certains passages clé.

Points positifs:

  • Un scénario très original
  • Un accent sur le côté rituel de Black Panther et du Wakanda
  • Un super-vilain très charismatique
  • Une bande-son excellente
  • De l’action bien dosée

Points négatifs:

  • Un héros un poil moins crédible que son ennemi
  • Des paysages et jeux de lumière parfois trop surnaturels

SITE OFFICIEL DE BLACK PANTHER


APERÇU DE REVUE
NOTE GLOBALE
8,5
PARTAGER
Article précédentFortnite : découvrez le contenu du Pass de combat en vidéo
Article suivantTEST – Captain Toad Treasure Tracker sur Nintendo Switch
Fan des jeux vidéo depuis la première Playstation, et plus particulièrement depuis la sortie de Metal Gear Solid 1, j'ai maintenant décidé d'être un acteur à part entière de ce monde fascinant des jeux vidéo en créant 4WeAreGamers.

LAISSER UN COMMENTAIRE