Lors de l’E3 2018, Techland en a profité pour annoncer Dying Light 2. Aujourd’hui, le studio revient avec de nouvelles news concernant le jeu. Ainsi, nous en apprenons plus sur l’importance du cycle jour/nuit et sur la taille de la map.

Dying Light 2 : l’importance du cycle jour/nuit soulignée

Lors de la conférence Microsoft, nous avons pu découvrir les premières images de Dying Light 2. À cette occasion, Techland avait expliqué l’importance mise sur la narration. Ainsi, des dilemmes nous seront posés et nos choix auront un grand impact, notamment sur l’environnement.

Aujourd’hui, l’accent est mis sur le cycle jour/nuit. Déjà présent dans le premier opus, celui-ci avait un impact sur l’agressivité des zombies et sur le type d’ennemis rencontrés. Le second opus ira, lui, encore plus loin. En effet, Adrian Ciszewski, directeur artistique de Dying Light 2, explique qu’il aura une influence sur la manière de jouer. Concrètement, les survivants ont réussi à s’adapter aux infectés. Le jour, les humains sont rois et la nuit appartient aux infectés et aux zombies. Ceux-ci ont par ailleurs appris à se construire des bastions (accessibles via le Parkour). La nuit sera sous une pression constante là où le jour sera l’occasion de se calmer. En outre, la nuit sera l’occasion de gagner des récompenses rares et nombreuses ainsi que de chasser les infectés. L’histoire, elle, proposera plus de missions de nuit qu’auparavant afin de mettre nos nerfs à rude épreuve.

Une map revue à la hausse

Mais, ce n’est pas tout ! Le studio a également apporté quelques précisions sur la taille de la carte. Ainsi, nous apprenons que nous évoluerons dans une ville considérée comme le dernier bastion de l’humanité. Celle-ci sera quatre fois plus grande que la carte du premier épisode, l’extension The Following incluse. De plus, elle sera composée de plusieurs quartiers. Certains comprendront d’humains et d’autres plus d’infectés.

LAISSER UN COMMENTAIRE