PREVIEW – Detroit Become Human

0

A presque un mois de sa sortie, notre rédaction a été invitée par Sony et le studio Quantic Dream à Amsterdam pour découvrir en avant-première le jeu Detroit Become Human. Durant presque deux heures, nous avons pu essayer plusieurs séquences du titre et comprendre les ficelles du soft mais aussi au niveau artistique et réalisation. Lors de la séance de gameplay, nous nous sommes familiarisés avec le système, la compréhension du monde de Detroit et également avec les trois personnages principaux que sont Kara, Markus et Connor.

Nous informons que cette preview ne comportera aucun spoiler. Tout élément qui pourrait être expliqué dans cet article a déjà été aperçu dans les bandes-annonces ou a été divulgué par les développeurs.

Pour ceux qui l’ignoreraient, Detroit Become Human est un jeu d’action/aventure interactif. Semblable aux titres Heavy Rain et Beyond Two Souls, notre soft prend part à Detroit en 2038, la ville est totalement robotisée et les androïdes partage le quotidien des hommes. Malheureusement, si certains voient les machines comme des êtres utiles, d’autres les considèrent comme une menace.Detroit Become Human Detroit Become Human raconte l’histoire de 3 androïdes, Markus, Kara et Connor qui vont avoir un impact de loin ou de près pour l’avenir des machines. Outre la révolution en marche qui se prépare, les développeurs de Quantic Dream on créé un titre qui donne le ton dès le début, et il n’est pas très compliqué d’en deviner rapidement les thèmes abordés. Les androïdes ont-ils une âme ? Peuvent-ils réellement penser par eux même et dépasser le stade de simple robot domestique ? Le racisme et la discrimination envers eux peuvent-ils être considérés de la sorte ? Plusieurs sujets intéressants, mais pas inconnu aux spectateurs. Bon nombre de jeux et même de films ont déjà abordé ce genre de thème, néanmoins nous allons expliquer pourquoi Detroit Become Human semble prendre une direction différente.

Lors de notre session, nous avons pu constater une différence et un avantage par rapport aux autres jeux interactifs du genre. Pour certains titres, une fois que vous aviez fait vos choix, il est impossible de revenir en arrière pour en modifier le cours de l’histoire si la conséquence engrangée ne vous plait pas. Dans Detroit Become Human, vous aurez la possibilité via une arborescence de revenir sur vos pas, de visionner les autres fins alternatives et finir chaque séquence à 100% sans devoir refaire le titre dans son intégralité. Malgré cette possibilité très attirante, il est conseillé de terminer une première fois l’histoire avant de faire machine arrière.

Detroit Become Human

Avant de tester le soft, nous avons eu droit à visionner un court montage réalisé par le studio montrant la manière dont a été tourné Detroit ainsi que le motion capture et les difficultés rencontrées lors des tournages. Nous avons pu comprendre l’envergure du travail accompli sur le titre après avoir la manette quelques minutes en main. Les expressions faciales sont fignolées aux détails près, chaque réaction d’une machine ou d’un être humain est bourrée de réalisme. Il en est de même pour les graphismes, la Playstation 4 Pro utilise toute la puissance disponible pour vous offrir un rendu qui éclate la rétine. Les jeux de couleurs et d’ombres sont parfaitement répartis. Plusieurs fois nous nous sommes attardés sur les visages des personnages tant il donne un aspect réaliste.

Pour ce qui est du gameplay, il différera en fonction de l’androïde que vous contrôlez. Connor étant consultant pour la police, il devra recueillir certains indices et recréer le déroulement du crime. Kara étant un robot domestique, devra faire les diverses tâches ménagères que lui incombe son propriétaire, il en est de même pour Markus.Detroit Become Human Malgré tout cela, le système changera complètement quand les machines verront leurs vies bouleversées. Sans trop vous donner de détails, vous serez surpris par la manière dont le jeu vous dirigera vers certains choix. Mais même si Detroit Become Human peut s’avérer intense, stressant et palpitant, il dispose d’un gameplay assez lent (au début) qui risque de donner rapidement envie à certains d’abandonner. Plusieurs missions, tâches et quêtes peuvent être ingrates et ne donnent pas réellement d’intérêt au soft. Il est fort probable que le rythme soit un peu plus soutenu à mesure que nous avançons dans l’histoire.

Comme annoncé plus haut, Detroit utilise des thèmes percutants et bien trop souvent pris à la légère. Au fur et à mesure que vous avancerez dans l’histoire, vous comprendrez pourquoi des hommes éprouvent de la haine ou de la rancœur contre les machines. Les robots travaillent dans presque tous les domaines possibles, le secteur public, le bâtiment, l’industrie … Ces conditions posent problème à l’être humain, car ils y voient une menace, le chômage est élevé et les fautifs sont évidemment les robots. Une forme de discrimination et de racisme sera même visible sur certain aspect, par exemple, les machines doivent allez dans le fond du bus, dans une zone qui leur est propre et il n’est pas impossible que vous éprouviez de la peine pour eux. Le héros Markus sera le révolutionnaire contre cette injustice.

Au final, il est difficile de se faire avis complet et constructif sur un tel jeu après avoir simplement joué pendant 2 heures. Detroit Become Human semble être à la fois profond, complet et percutant, mais risque de ne pas plaire à tout le monde, ne serait-ce que par ses thèmes explorés ou le rythme lent pour démarrer. Néanmoins, nous ne doutons pas en ce qui nous concerne de la qualité plus que certaine du titre, et nous avons hâte de pouvoir mettre la main dessus.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE