TEST – Yakuza 6 : The Song of Life

0

Fiche technique de Yakuza 6 : The Song of Life :Yakuza 6 : The Song of LifeDéveloppeur : SEGA
Editeur : Yakuza Studio
Date de sortie : 17 avril 2018 sur PS4
Type : Action/Aventure
Multi : Non
Langues : japonais sous-titré anglais

La série Yakuza en a fait du chemin depuis son premier jeu sur Playstation 2 en 2005, et nous voici 13 ans plus tard pour mettre fin à cette série qui a su passionner plusieurs fans dans le monde entier. Celui qui mettra un point d’honneur à l’histoire de Kazuma Kiryu est Yakuza 6 : The Song of Life. Disponibles depuis presque un an au Japon, nous pouvons enfin mettre la main dessus en Europe, nous allons donc juger si cet opus conclut parfaitement bien la licence ou si au contraire, il nous laissera un goût amer dans la bouche.

L’enfer est pavé de bonnes intentions

Yakuza 6 débute à peu près exactement là où se terminait Yakuza 5. Nous retrouvons notre personnage Kazuma Kiryu qui, malheureusement pour lui, fini en prison pour les crimes qui lui sont reprochés. Sauf que pendant ce temps là, la jeune Haruka avoue publiquement les liens qu’elle entretient avec le Yakuza Kazuma, mais même si cette révélation peut sembler chevaleresque et remplie de bonne volonté, la complicité avec un membre de la mafia ne passe pas très bien, surtout pour une idole comme elle. Ce coup d’éclat signifiera la fin de sa carrière professionnelle, et comme ci cela n’était pas assez, ses anciens fans décident de s’en prendre à elle sur les divers réseaux sociaux l’obligeant à disparaître.

Après plusieurs années au trou, Kiryu sort enfin de prison et décide de retourner à orphelinat qu’il a créé. En arrivant, il apprendra avec tristesse que sa petite protégée Haruka est dans le coma après un terrible accident de voiture, et qu’elle se retrouve également avec un enfant sur les bras dont nous ignorons tout du père. Notre Yakuza préféré va donc partir à la recherche du géniteur de l’enfant de Haruka et tentera par la même occasion de déterminer les causes exactes de l’accident.

YAKUZA 6: The Song of Life

Changement de ton pour Yakuza 6 : The Song Of Life

L’histoire principale prend une tournure assez différente de ce que nous avons pu voir par le passé, le légendaire Dragon de Dojima débarque à Onomichi ou la pègre, YAKUZA 6: The Song of Lifedes caïds  et ou les malfrats envahissent les rues en quête de personnes à racketter. Composé de quelques rues (8 pour être exacte), la ville bien que lugubre et ressemblant plus à un taudis aura de quoi vous occuper grâce à de nombreuses activités, quêtes annexes et mini-jeu en tout genre. Nous retrouverons de nombreux jeux d’arcade, du baseball, l’administration d’un live-chat et le créateur de clan dont nous reparlerons un peu plus bas. Là ou SEGA fait très fort, c’est dans la réussite à donner vie aux différents quartiers que vous visiterez, les rues débordent de vies et d’activités en tout genre ce qui nous plonge encore plus dans le jeu.

Mais si nous aimons tant la saga des jeux Yakuza, c’est évidemment pour le côté jeu de baston super addictif qu’il nous apporte. Pour cet opus, oubliez tout ce que vous connaissez ou croyez savoir des combats, car SEGA a réalisé une refonte totale et complète de son système de castagne. Ainsi, vous opterez pour des techniques aux styles Brawler, Rush, Beast et Dragon de Dojima vu dans les précédents épisodes, les combats seront encore plus violents, plus intenses et aussi plus fluides, gagnant en même temps en réalismeYAKUZA 6: The Song of Life. Ceux qui auront osés vous affronter verront s’abattre sur eux une pluie de coups de poing dévastateurs dans une mise en scène incroyable. Pour cela, vous disposerez d’une jauge de heat qui sera remplie grâce à de petites orbes que vous obtiendrez en tabassant les malfrats. Ces sphères, une fois la barre pleine évidemment, déclencheront une Heat Action qui enverra votre adversaire sur le carreau avec sans doute des fractures et des commotions. Et si vous désirez profitez de l’environnement, vous pourrez balancer des cônes, des panneaux de signalisation ou même un des combattants que vous affrontez.

Nous n’oublions évidemment pas le côté RPG du jeu qui lui aussi a été retravaillé par le studio. Au fil de vos péripéties, votre héros gagnera en puissance en augmentant ses différentes compétences. Lorsque vous réaliserez des missions, des quêtes annexes… celles-ci vous octroieront des points d’expérience divisés en 5 catégories bien distinctes, nous retrouvons certaines classes de base comme la Force, l’Agilité, l’Esprit, la Technique et le Charme.

YAKUZA 6: The Song of Life

Une maîtrise totale de la part des développeurs

En premier lieu, nous parlerons de la narration du titre et la mise en valeur des personnages. Nous retrouvons plusieurs visages bien connus des fans et le jeu d’acteur japonais rend le titre encore plus réaliste, nous soulignerons pour les connaisseurs la présence d’un acteur japonais très populaire Takeshi KitanoYAKUZA 6: The Song of Life qui arrive parfaitement bien à intégrer son personnage. Pour ce sixième opus, les développeurs ont travaillé avec un nouveau moteur de jeu, le Dragon Engine. Et l’appel est sans constat, le moteur donne un sens du détail incroyable, que ce soit au niveau de la modélisation des personnages, leurs expressions, les animations… Tout est sublimé. Bien sur, les graphismes ne sont pas laissé de côté et même si nous avons l’impression que les personnages ont plus été travaillés au détriment des décors, ils n’ont pas de quoi rougir, le jeu est très beau graphiquement parlant et possède une très jolie palette de couleurs vives lorsque vous vous promènerez dans les différents lieux du jeu.

Des mini-jeux à la pelle et des combats de gang de rue

Comme nous vous l’annoncions plus haut, Yakuza 6 : The Song of Life dispose de plusieurs quêtes secondaires et mini-jeux comme les précédents opus, rien de bien extraordinaire pour l’instant. Néanmoins, il vous sera possible de nettoyer les rues de Tokyo grâce à votre gang, le Kyriu clan. Comme ennemis principaux, vous ferez face au clan Justis qui sévit depuis un moment maintenant, votre tâche principale sera avec l’aide des membres de votre clan de vous débarrasser du groupe adverse. Ne pensez pas qu’il s’agit d’un mode bourrin et vous devrez simplement défoncer vos ennemis à tour de bras, il s’agit plus principalement d’affrontements tactiques. Votre héros restera surtout en retrait, et dirigera ses troupes d’attaquer et d’abattre les adversaires. Afin de déterminer votre victoire ou votre défaite, vous devrez gérer plusieurs ressources et pouvoirs des soldats.

YAKUZA 6: The Song of LifePour ce qui est des mini-jeux vous retrouverez du Karaoké, du baseball, salles d’arcade, des lives chat… Il y a un vaste choix assez conséquent pour vous occuper lorsque vous ne tabassez pas du Yakuza.

Enfin, Yakuza 6 : The Song of Life termina avec panache la saga des jeux Yakuza ou en tout cas, l’histoire de Kazuma Kiryu. Il reste l’épisode le plus aboutit et le mieux travaillé de tout la licence Yakuza, la mise en scène ainsi que la bande-son et le gameplay revu fait de ce jeu la conclusion parfaite pour tous les fans. Nous ne pouvons que nous incliner devant la maîtrise dont on fait par les développeurs afin de nous fournir un jeu de qualité.

Points positifs:

  • Une nouvelle mythologie incroyable et riche en expérience.
  • Des combats funs
  • Une longue durée de vie.
  • Des minis-jeux amusants
  • De très beaux graphismes
  • Une conclusion parfaite pour la saga

Point négatif:

  • Toujours pas de français
  • Certains personnages importants peu présents

SITE OFFICIEL DE YAKUZA 6 : THE SONG OF LIFE


APERÇU DE REVUE
NOTE GLOBALE
8
PARTAGER
Article précédentSea of Thieves : Le calendrier des mises à jour se dévoile
Article suivantNo Man’s Sky : la date de sortie aurait fuité
Immense fan de jeux vidéo, manga, cinéma et comics. Le jeu vidéo a pris une place importante dans ma vie plus qu'un simple passe-temps, une véritable passion c'est grâce à 4WAG que je peux enfin réaliser un rêve de gosse. Joueur sur Playstation 4, les meilleurs jeux à mes yeux sont Assassin's Creed, Last of us, God of war et uncharted.

LAISSER UN COMMENTAIRE