TEST – Sea of Thieves

0

Fiche technique de Sea of Thieves

Sea of Thieves Xbox One et PC

Développeur : Rare
Éditeur : Microsoft
Date de sortie : 20 mars 2018 sur  PC et Xbox One
Type : RPG, Multijoueur
Langue : français
Version testée : Xbox One

Sea of Thieves est probablement l’une des plus grandes exclusivités de Microsoft cette année (pour ne pas dire la seule). De plus, Microsoft indique clairement ce jeu comme étant un réel atout pour le développement de la console cette année. C’est ainsi que la sortie du jeu était attendue au tournant tant par les joueurs que par la presse. Alors, quel est le verdict final ? Découvrez-le dans notre test.

La mer pour seule compagnie

Menu Sea of ThievesUne fois la partie lancée, notre petit pirate sélectionné, nous voilà propulsé dans…une taverne. Rien que cela. Pirate ivrogne, il est désormais temps pour vous de quitter le bar, boire d’un trait votre rhum fraîchement servi, et hop ! Vous voilà parti pour démarrer votre aventure après avoir lu les dix commandements du bon pirate (règles générales régissant la communauté). Une fois sorti de votre taverne préférée, la beauté du paysage ainsi que les couleurs chatoyantes d’une île verdoyante (ou pas). En effet, s’il y a une chose sur lequel tout le monde doit s’accorder, c’est bien la direction artistique aux petits oignons. Que ce soit les couleurs ou les textures, Sea of Thieves est très beau. D’ailleurs, nous tenons à mettre en évidence particulièrement la mer. En effet, aucun jeu n’a proposé une mer de d’une telle qualité graphique. Et, une fois sur le bateau, voguer tout en admirant les effets de textures sur l’eau est vraiment très agréable.

texture de la mer- Sea of Thieves

En outre, Sea of Thieves se comporte plutôt bien d’un point de vue technique. En effet, le jeu tourne assez bien en 60 fps, sans saccades et seulement avec quelques légers ralentissements de temps à autre (plus lié à la connexion sans doute qu’à des difficultés techniques). Le titre de Rare bénéficie aussi d’une fluidité constante, sur terre comme sur mer. Par ailleurs, il faut signaler que Sea of Thieves est optimisé pour Xbox One X, rendant ainsi le jeu encore plus beau.

Pirate un jour, pirate toujours

Attaquons-nous maintenant, moussaillons, à l’ossature même de Sea of Thieves : le gameplay. Au fil du jeu, vous aurez accès à deux « roues » bien distinctes. La première comprend tous les items. C’est là que vous trouvez vos bananes, planches de bois, instruments de musique, chopes, boussoles, pelle, etc. Bref, cette roue fonctionne donc comme une sorte d’inventaire (plus limité). La seconde, elle, rassemblera, tout simplement, tous vos items liés à vos quêtes (parchemins, cartes, etc.). Pourtant, on regrettera l’aspect très limité de ce genre d’inventaire puisqu’il ne nous sera pas possible de ramasser bien grand chose dans cet univers.Inventaire Sea of THieves

Mais, justement, parlons en des quêtes. Lors de votre aventure dans la piraterie, vous devrez glaner e l’expérience. Pour ce faire, vous devrez remplir la quête. Jusque-là, la mécanique ne change pas des RPG traditionnels. Néanmoins, les choses se corsent quand on se rend compte que, en réalité, seul trois types de quêtes sont réellement proposées aux joueurs. Ces types se répertorient selon trois organisations, correspondant chacune à des catégories de quêtes.

Or Sea of ThievesPremièrement, nous trouvons les collectionneurs d’or. Comme vous pouvez vous en douter, ceux-ci sont liés à tout ce qui brille (c’est d’ailleurs eux qui vous rachèteront volontiers vos babioles). En fait, ceux-ci vous permettent d’accéder à toute une série de quêtes correspondant à des chasses au trésor.

 

Deuxièmement, il existe aussi une sombre organisation dont le but est de cAmes Sea of Thieveshercher tous les hors-la-loi pirates du monde : l’Ordre des âmes. Vous l’aurez compris, les quêtes que vous recevrez seront de véritables chasses à l’homme au squelette.

Troisièmement et dernièrement, vous aurez également la possibilité de sélectionner des missions octrAlliance Marchands Sea of Thievesoyées par l’Alliance des marchands de type cargaison, etc. Enfin, notons qu’une fois le niveau de réputation de chaque organisation a atteint la limite maximale, vous aurez accès à une belle surprise. Néanmoins, nous allons nous abstenir de tout spoil à ce sujet.

Des limitations notoires

Quête Sea of ThievesUne fois ceci posé, critiquons. Le premier constat que nous pouvons poser sur ce système de quête est qu’il est limité. En effet, les missions devront être achetées avec vos sous. Rassurez-vous tout de même sur point. De fait, les missions ne coûtent pas un prix exorbitant et les récompenses sont assez généreuses pour vous permettre de vivre dignement.

En outre, il faut également ajouter que les premières quêtes sont gratuites (évidemment puisque vous avez tout dépensé à la taverne, bandes d’ivrognes !). On notera également des limitations concernant le nombre de quêtes. Quête Sea of ThievesD’une part, le nombre de quêtes que nous pouvons prendre à la base est limité. D’autre part, il semblerait que nous ne puissions faire qu’une seule quête à la fois. Ceci a un impact essentiel : cela devient vite répétitif. Nous nous contentons, dès lors, de simples aller-retours. Toutefois, et heureusement, sachez que vous n’êtes pas obligé de retourner à l’endroit exact où vous avez accepté la mission. En effet, le monde de Sea of Thieves recèle d’avant-postes et, tous, possèdent un représentant de chaque organisation.

Outre ses quêtes plutôt classiques, vous tomberez, à l’occasion, en explorant les différents îlots de cet univers, sur des quêtes annexes, amenant un peu de mystère et de diversité au gameplay. Toutefois, et c’est dommage, nous pouvons quand même reprocher un manque de contenus et d’activités différentes dans un monde qui, pourtant, paraissait extrêmement prometteur.

Un pirate pas comme les autres ?

Parlons maintenant de la personnalisation générale. Là-dessus, on voit très clairement que le studio Rare n’a pas lésiné sur les moyens. En effet, nous pouvons personnaliser absolument tout, que ce soit notre pirate ou notre navire adoré.Lobby Sea of Thieves Envie de voguer sous des voiles noires ? Possible. Envie de vous balader sur les mers tout de noir vêtu, avec boussole en or massive ainsi qu’un périscope ? Possible aussi. Et cela, grâce à des échoppes disposées sur les nombreux avant-postes composant cet univers. Enfin, sachez, naturellement, que toute cette personnalisation a un coup : il faudra casquer pour débloquer les plus beaux vêtements et objets. Ici, nous ne parlons de monnaies sonnantes et trébuchantes, mais bien d’or in-game gagné suite au pillage et aux missions remplies.

Tant que nous sommes dans la personnalisation, nous tenions également à vus informer de la manière de créer son personnage. Déjà, sachez que la création de son propre pirate est impossible. En effet, dès le lancement de la partie, vous vous retrouverez face à une roue vous permettant de sélectionner un pirate pré créé. En conséquence, la personnalisation se joue alors uniquement après coup. Ceci est bien dommage. On aurait bien aimé créé notre propre personnage…

En garde moussaillons !

Passons désormais à un autre aspect du jeu : les combats. Tout d’abord, occupons-nous des combats terrestres de Sea of Thieves. Dans votre « inventaire », vous serez dans un premier Pistolet Sea of Thievestemps équipé d’un pistolet et d’un sabre. Plus tard, au fil de l’aventure, vous pourrez obtenir d’autres armes telles qu’une sorte de fusil sniper. Notons aussi que vous ne pourrez emporter avec vous qu’un maximum de 5 « billes » qui vous serviront de munitions lors des combats à distance. Concrètement, sur le terrain, le constat est clair : les combats rapprochés manquent cruellement de lisibilité et deviennent rapidement répétitifs. En effet, vous n’avez accès, au combat qu’à deuCombats Sea of Thievesx touches : LT et RT sur Xbox One. La première vous permettra, simplement, de parer, tandis que la seconde, elle, servira à attaquer l’ennemi. Le principe est fort simple concernant l’attaque : appuyez une fois sur la gâchette et vous donnerez une simple attaque, mais si vous maintenez celle-ci, vous lancerez alors un coup d’estoc redoutable. Pour le combat à distance, c’est le même principe à la différence près que les touches serviront à viser/tirer et que maintenir la gâchette ne servira à rien.

A l’abordage !

Ensuite, passons aux combats maritimes. Selon votre choix au début de l’aventure Sea of Thieves (nous reviendrons sur ce point ultérieurement), vous embarquerez, tout seul ou accompagné, sur un sloop ou un galion. A bord ce votre navire, vous trouverez tout un tas de canons que vous devrez armer d’un boulet et de poudre avant de pouvoir tirer sur le bateau adverse. Dès lors, vous vous en doutez, les combats deviennent assez vite laborieux puisqu’il vous faudra vous munir au préalable de 5 boulets dans votre inventaire avant d’armer votre canon et de pouvoir canarder l’adversaire.Vaisseau Sea of Thieves

Hormis ce défaut, votre bateau comportera aussi tout le confort d’un bon matelot en mer ! Vous y trouverez vos coffres (équipements, accessoires, etc.), des tonneaux remplis de rhum, de bananes et de planches vous permettant de réparer les trous de votre pavillon. De plus, vous trouverez aussi la cabine du capitaiGouvernail Sea of Thievesne avec une boîte renfermant des munitions pour vos armes à feu, une table sur laquelle est posée une carte du monde, et une tablette pour lancer les quêtes. Outre des canons, le pont, lui, comprend des voiles, dont l’angle est la longueur peuvent être modifiée selon vos vœux, ainsi qu’un mat que vous pourrez gravir afin d’admirer la vue et de détecter, au loin, d’éventuels ennemis. Enfin, vous trouverez, évidemment, un gouvernail permettant de manœuvrer votre bateau sur les eaux tumultueuses. Lorsque votre vaisseau coule, une sirène apparait avec laquelle vous pourrez interagir afin de le faire réapparaître.

 

Œil pour œil, dent pour dent

Après les combats, il est temps d’aborder une autre vertèbre de l’ossature du gameplay : les adversaires. De fait, Sea of Thieves propose à la fois des combats en PVP et PVE. Autrement dit, d’un côté des joueurs IRL et, de l’autre, de l’IA.

D’abord, parlons du PVP/JCJ. Les sessions de jeu sur Sea of Thieves se compose toujours de 16 joueurs maximum. Ces joueurs apparaissent à des avant-postes de manière aléatoire, offrant ainsi une certaine diversité. En effet, une chose est certaine : chaque session de jeu est différente. Par contre, vous devez savoir que, pour pouvoir jouer à Sea of Thieves, il vous faudra absolument une connexion internet, même si vous jouez en solo. Par ailleurs, nous vous conseillons très fortement de jouer à plusieurs. C’est en effet là que réside la plus grande force du jeu. Comme nous avions déjà pu nous rendre compte lors des phases de jeu en alpha ou bêta, tout le jeu repose sur une composante essentielle : sa communauté. De plus, voguer sur les mers seul est d’un ennui… En outre, nous vous conseillons aussi d’employer un casque afin de faciliter la communication entre votre équipage ou vos adversaires potentiels et vous-même. Toutefois, nous regretterons quand même la limitation des sessions de jeu à 16 joueurs et le manque de multijoueur local. En effet, nous aurions préféré des sessions plus grandes, surtout que la carte du monde le permet. Résultat : il faut parfois un laps de temps énorme avant de rencontrer d’autres joueurs sur les eaux. Enfin, on remarquera aussi un manque d’équilibre dans les combats JCJ, ce qui pourra en rebouter plus d’un. En effet, si vous jouez solo et que vous rencontrez un équipage adverse souhaitant vous piller, vous n’aurez quasiment aucune chance de survie. Un manque de challenge, qui pourrait, pour les loups solitaire, virer au cauchemar et avoir un impact négatif sur l’expérience de jeu.

Une IA ennemie qui manque de challenge

Ensuite, parlons des combats envers l’IA. Comme ennemis, vous rencontrerez essentiellement des squelettes disséminés un peu partout sur les différentes îles de l’univers Sea of Thieves. Hormis ces charmants petits squelettes, vous aurez aussi la possibilité de combattre des animaux sauvages tels que dKraken Sea of Thieveses serpents, des requins, etc. Bien sûr, un kraken pourra également attaquer votre pavillon aléatoirement. Toutefois, n’ayez guère d’inquiétude, ce monstre n’est en réalité pas si coriace que cela, ce qui est un peu décevant quand on voit la taille de la bestiole. De même, autant le dire de suite, l’IA, de manière générale, est un peu à la ramasse. Donc, vous ne devriez pas avoir de grosses difficultés à vous débarrasser des « hordes » de squelettes qui viendront vous attaquer.

Pour rappel, Sea of Thieves est disponible depuis le 20 mars dernier sur Xbox One et PC. Notons que celui-ci est compatible avec le Xbox Game Pass ainsi que le programme Xbox Play Anywhere de Microsoft.

Points positifs :

  • Textures magnifiques (sur la mer)
  • Beaux graphismes
  • Fluidité constante en 60fps
  • Les récompenses généreuses (en sous, surtout)
  • Quantité et variété au niveau de la personnalisation des pirates choisis et de son navire
  • Un bateau relativement complet
  • Les énigmes a résoudre
  • Existence de combats PVP et PVE en même temps
  • Le Kraken, c’est cool
  • Jouable en solo ou en multi
  • Combats possibles en JCJ et PVE en même temps

Points négatifs :

  • Inventaire limité
  • Système de quête classique, qui manque de variation
  • Quêtes vite répétitives et qui manquent de diversité
  • Quêtes payantes
  • IA à la ramasse et sans grande difficulté
  • Kraken décevant niveau difficulté
  • Nombre de quêtes limité
  • Des pirates pré créés
  • Peu de variété dans les ennemis
  • Des combats rapprochés répétitifs et qui manquent parfois de lisibilité
  • Une IA sans réelle difficulté, notamment le fameux Kraken, décevant
  • Pas de multijoueur local

SITE OFFICIEL


 

APERÇU DE REVUE
Note globale
6.5
PARTAGER
Article précédentTEST – Devil May Cry HD Collection
Article suivantGuide pratique du bon PUBG – Partie 1
Historien belge de formation, je suis un passionné de jeux vidéos et de Star Wars depuis ma tendre enfance. J'ai commencé sur Megadrive avant de découvrir la PS1. Après avoir fait le tour de la Playstation (PS1-PS2-PS3), j'ai décidé de retourner ma veste et je joue actuellement sur Xbox One, Switch, et parfois sur 3DS. Mes jeux favoris sont les jeux action-aventure et les RPG. Pour me suivre : - Gamertag : rforce2 - Code ami Nintendo Switch : SW-6116-2258-9414

LAISSER UN COMMENTAIRE