C’est durant cette semaine, et plus précisément ce 7 mars que nous avons enfin pu mettre la main sur Far Cry 5 pour la toute première fois. Ubisoft nous a en effet convié à un événement destiné à nous faire découvrir ce nouveau FPS dans un cadre très américain puisque, pour rappel, l’action de ce nouvel opus se déroule dans le Montana, au nord des États-Unis. La démo à laquelle nous avons eu droit n’est autre que le tout début du jeu. Une session de deux heures de gameplay ininterrompu nous était accordée, ce qui nous a permis de découvrir les commandes de base, les nouveautés in-game ainsi que le contexte dans lequel nous seront plongés à la sortie du soft ce 27 mars 2018 sur PS4, Xbox One et PC.

Sans pour autant vous rappeler en détail l’histoire du jeu puisque celle-ci fut introduite dans bon nombre de trailers diffusés par l’éditeur, nous vous rafraîchirons simplement la mémoire en précisant que vous débarquez cette fois dans la région fictive de Hope County, Montana, sur laquelle règne un climat d’angoisse à cause du culte fanatique « Projet d’Eden’s Gate » dirigé par un faux prophète appelé Joseph Seed. En tant que Sheriff Junior, c’est après avoir échoué une intervention avec vos collègues pour arrêter Joseph Seed que vous vous échappez dans les vastes étendues rurales de Hope County pour y créer votre propre résistance contre cet homme fou, manipulant les gens avec la religion.

Far Cry 5 preview Joseph Seed cultLa série Far Cry est sans aucun doute connue pour des antagonistes mémorables comme Vaas ou Pagan-Min et remet le couvert avec cette fois une ambiance plus terre-à-terre tout en gardant l’essence même de la franchise, à savoir un gameplay incisif mélangeant sessions d’infiltration et d’action pure. Le jeu commence donc par une série de cinématiques donnant le ton de ce cinquième épisode qui, il faut l’avouer, sont d’une beauté incroyable. Les personnages sont cette fois plus vivants que jamais et renforcent ainsi l’immersion du joueur et son attachement à toutes ces personnalités uniques. La force de Far Cry 5 réside très certainement dans la richesse de son contexte puisque chaque personnage, allié comme ennemi, possède sa propre histoire et des identités approfondies.

Mais Ubisoft ne se contente pas de ça, ces dernières années, les studios de l’éditeur ont su prouver leur intérêt pour chacun de leurs projets en délivrant des mondes ouverts toujours Hope County, une région à nouveau très vivanteplus vastes, vivants et crédibles. La première chose qui nous a sauté aux yeux durant ces deux premières heures de jeu est que pratiquement chaque PNJ est placé dans le décor pour une raison. Tous les personnages à côté desquels nous sommes passés avaient au minimum une activité en cours, ou un genre bien particulier; offensif dans le cas de notre premier débarquement dans la ville de Hope County en ce qui concerne les fidèles de Joseph Seed. Tous les ennemies étaient occupés à martyriser quelqu’un, vous dévisager, retenir un chien, braquer une arme sur vous… pour au final délivrer une totale ambiance oppressive.

Pour ce qui est des activités, d’entrée de jeu, Far Cry 5 nous fournit déjà tout un tas de renseignements et de missions à réaliser. A côté des missions histoire faisant intervenir des locaux prêts à rejoindre la résistance et une ribambelle de fanatiques à éliminer de toutes les manières, le jeu nous reset les traditionnelles missions de libérations d’avant-postes, de délibérations d’otages et autres activités destinées à déjouer les plans de Joseph Seed et ses sbires. Ceci vous permettra non seulement de sécuriser la zone dans laquelle vous effectuez la mission secondaire mais aussi de faire intervenir les PNJ de votre escouade pour améliorer leurs aptitudes. Dans le cas des alliés particulier, appelées les « spécialistes », l’expérience qui leur est attribuée diminuera le cooldown de leurs habilités, ce qui s’avère être une aide précieuse en mission.

A première vue, ce Far Cry 5 semble à nouveau de très bonne facture. Il se rapproche néanmoins assez fort de la recette délivrée par Far Cry 3 et 4, mettant en avant le côté sauvage de la map (mais moins exotique que ses prédécesseurs) et obligeant le joueur à exploiter la faune et la flore pour améliorer ses équipements, compétences et aides au combat. A priori, ce nouvel opus semble avant tout bien plus complet que les précédents titres. C’est donc sans prendre de trop gros risques qu’Ubisoft nous promet un Far Cry 5 raisonnable délivrant une aventure à nouveau mémorable et englobe le joueur dans un contexte remplis de personnages à la forte personnalité. De plus, il est important de souligner qu’Ubisoft aura ici rendu l’intégralité de la campagne jouable en co-op pour une expérience bien plus déjantée entre amis. Rendez-vous fin du mois pour le verdict final?

Far Cry 5 sortira le 27 mars 2018 sur PS4, Xbox one et PC.


SITE OFFICIEL DE FAR CRY 5


 

LAISSER UN COMMENTAIRE