Fiche technique de Monster Hunter World :

monster hunter worldDéveloppeur: Capcom
Éditeur: 
Capcom
Date de sortie : 26 janvier 2018 sur PS4, Xbox One et PC
Type : Action-RPG
Langue : français

Il est enfin de retour, l’année 2018 commence d’ores et déjà très bien avec deux énormes titres très attendus et l’un d’entre eux est sans trop de surprise Monster Hunter World. Étant une immense licence d’abord sur PlayStation 2 puis sur console portable comme la célèbre PSP puis la Nintendo 3DS, la saga revient avec plein de promesses sur nos chères consoles de salon. Mais avec toutes ces nouvelles mécaniques de jeu et son nouveau système arrivera-t-il à plaire à la fois aux puristes fans de la première heure et aux novices qui découvrent le jeu avec plein d’espoir dans les yeux ? C’est ce que nous allons essayer de déterminer et découvrir dans ce test.

Monster Hunter World, un jeu de niche

Pour ceux qui découvriraient la saga des Monster Hunter, le jeu vous place dans la peau d’un chasseur de monstre qui évolue dans plusieurs environnements hostiles afin de compléter plusieurs quêtes qui vous rapporteront du loot. Ce qui a fait la renommée du titre est sans doute le réalisme des combats. En effet, vous devrez analyser les mouvements ainsi que les manières des monstres que vous chassez. Sachez également que vous ignorez l’état de résistance du monstre, car vous ne voyez pas sa barre de vie. Vous devrez donc être minutieux et préparer correctement chacune de vos expéditions, on ne sait jamais sur quoi vous pourriez tomber.

Les dates de la bêta de Monster Hunter World

Au niveau du scénario,  vous aurez pour but d’enquêter principalement sur le mystère de la « Traversée des anciens », un phénomène cyclique qui a lieu tous les 10 ans et durant lequel certaines des créatures les plus puissantes du monde migrent vers le nouveau monde. Sur les traces de l’imposant Zorah Magdaros, un dragon ancien volcanique terriblement grand. Les chasseurs de votre flotte découvriront bien vite que quelque chose perturbe l’équilibre écologique naturel des choses et attire les Dragons Anciens vers ces terres pleines de merveilles.

Une création de personnages poussée

Une fois le jeu lancé, vous aurez l’occasion de créer votre propre chasseur ainsi que votre fidèle Palico. Une fois que vous avez choisi son sexe ainsi que son style (Cuir, armure,…) vous aurez un choix incroyable de personnalisation semblable à beaucoup de jeu comme le visage, la couleur de peau, les cheveux, les yeux, la forme du nez, la bouche, la taille des sourcils, le style de cicatrice et même son emplacement sur le visage… Nous soulignons la possibilité de personnaliser les yeux de couleurs différentes qui donne encore plus de pouvoir sur la création. Vous pourrez aussi choisir la voix qu’il aura et sa tenue au départ.

Pour les Palicos, ces petits chats qui secondent le joueur durant les chasses et récupèrent certains artefacts collectibles en fin de mission, n’ont rien à envier à notre avatar, car ils disposent eux aussi d’une interface de personnalisation dédiée où vous pourrez modifier leur pelage, la forme de leurs oreilles, de leur queue, leur couleur, leurs cris, etc.

Un monde vaste, mais surtout vivant

Utilisé dans le titre, le studio Capcom a vraiment voulu donner un sens en l’intitulant Monster Hunter World car dès vos premières missions vous découvrirez un monde très vivant qui ne demande qu’à être exploré. L’écosystème du jeu est assez complet et vous apercevrez des monstres faire leur vie, certains ne vous remarqueront même pas tandis que d’autres vous pourchasseront. Du côté flore, les niveaux seront remplis d’une verdure abondante parsemée de plantes qui pourront s’avérer utiles pour vos potions et autres crafts. Néanmoins, il ne faut pas s’y méprendre, le titre n’a pas succombé à l’engouement autour des jeux open-world et le monde de Monster Hunter World est un monde semi-ouvert. Par ailleurs, l’accès aux différentes zones sera soumise à un temps de chargement qui peut s’avérer être assez long par moment.

Les zones ne sont plus que de simples zones de combat à proprement parler, elles sont remplies de vies, durant vos voyages, vous serez amené à découvrir une faune et une flore aussi riche qu’extraordinaire fonctionnant dans un écosystème qui leur est propre et même avec une chaîne alimentaire dont nous parlerons dans le bestiaire un peu plus loin. Vous pouvez utiliser la majorité de votre environnement à votre avantage par exemple, les lianes d’un arbre se transforment en filet capable d’immobiliser un monstre, une pointe osseuse suspendue au plafond n’attend qu’un léger impact pour tomber sur une proie chassée préalablement, vous avez un nombre incroyable de possibilités pour interagir avec le décor. Évidemment, Monster Hunter World dispose d’un cycle jour/nuit ainsi que divers effets météorologiques.

Monster Hunter World

Par ailleurs, visiter entièrement la ville principale du jeu Astera et les 5 environnements voisins peut vous demander plusieurs heures de jeux à condition que vous ayez l’instinct d’un chasseur.

Astera, le centre névralgique de Monster Hunter World

À Astera, tous vos rêves peuvent devenir réalité, à condition que vous vous familiarisez rapidement avec la cité, car celle-ci sera votre Hub. Lorsque vous ne serez pas en mission, c’est à Astera que vous serez et ne négligez pas les différents marchants qui ont élu domicile là-bas. Vous retrouverez différentes échoppes comme la cantine, le forgeron, votre chambre, mais également un espace culture où vous pourrez développer vos propres herbes. C’est d’ailleurs l’intendance qui vous expliquera quelles seront les quêtes à effectuer. Votre chambre va vous servir principalement à stocker les différentes ressources obtenues en combat, vous pourrez également changer le style de votre personnage et donner des atouts à votre Palico.

Au niveau des quêtes, elles se répartissent en 4 catégories, nous avons :

  • Les missions : permettent la progression de l’histoire principale. Elles ne peuvent  pas être rejouées.
  • Les quêtes libres : peuvent être accomplies autant de fois que vous le souhaitez.
  • Les contrats : ou autrement dit des quêtes fournies par l’intendance.
  • Des événements.

Vous devez savoir que passer un certain laps de temps, la quête ne sera pas considérée comme complète, mais certains objets obtenus lors d’un dépeçage ou certaines récompenses reçues pour avoir brisé une partie du corps du monstre pourront néanmoins être gardées. En revanche, la récompense finale ne le sera pas.

Un bestiaire massif

Que serait évidemment un jeu Monster Hunter sans son bestiaire. On y découvre de nouvelles créatures totalement incroyables et nouvelles comme l’Anjanat, le Grand Jagras, le Kulu-Ya-Ku, mais également des monstres qui ne seront pas inconnus aux fins connaisseurs de la saga. Nous retrouvons par exemple le Rathalos, le Diablos, le Rathian… Vous aurez au total un casting de 29 monstres dont 17 sont des êtres créés de toute pièce pour Monster Hunter World. Ces monstres donnent un cachet plus véridique au titre via leurs interactions entre eux, durant une partie de chasse, ne vous étonnez pas de voir un immense monstre à l’apparence d’un T-Rex qui dévore un petit Lézard (plus grand que vous). Monster Hunter World dispose d’une véritable chaîne alimentaire et comme dans la vraie vie, le plus gros et le plus fort mangent malheureusement le plus petit et le plus faible.

Monster Hunter World Il faut savoir néanmoins que pour ceux qui peuvent être déçus par la quantité de monstres disponible, il est fortement probable que Capcom nous torpille de mises à jour avec toujours de nouveaux monstres pour agrandir ce fameux bestiaire. Il est d’ailleurs prévu qu’une map enneigée voit le jour dans une des mises à jour. Il faudra donc être un peu patient.

Des combats toujours différents

Comme vous êtes un chasseur de renom, il est évident que vous devrez plusieurs fois engager le combat. Comme expliqué plus haut, il vous sera impossible de connaître l’état de santé exact du monstre que vous affronterez. Pour vous faire une idée, vous devrez observer sa manière d’attaquer, si la bête s’épuise, si le monstre prend la fuite ou s’il lance une attaque finale afin de vous terrasser. Vous remarquerez aussi qu’une petite icône en bas à gauche de l’écran représente l’état cardiaque du monstre.  Ajoutons à cela que les batailles sont totalement imprévisibles et qu’il est même anecdotique de voir apparaître un autre monstre durant votre chasse, même si certaines d’entres elle sont scriptées pour donner une certaine difficulté supplémentaire ou pour simplement satisfaire les besoins de la quête.

Dans le but de rendre la chasse encore plus immersive, il vous sera possible de vous procurer une cape caméléon qui vous permettra de vous camoufler dans le décor qui vous entoure, il est parfois bon d’attendre le bon moment avant d’attaquer, il est d’ailleurs toujours possible de s’agripper au dos du monstre afin de se déplacer sur lui.

Monster Hunter World

Une claque graphique et un multijoueur attrayant

Inutile de s’étaler sur le sujet, le jeu Monster Hunter World est un très bon jeu. Si vous êtes l’heureux possesseur d’une console adaptée pour une expérience 4K, vous aurez droit lors du premier lancement à un choix de la part du jeu entre diverses caractéristiques. L’environnement vivant est sublimé par le jeu de lumière et d’ombre que le titre vous offre, les monstres sont très réalistes et détaillés. Nous regrettons juste certaines expressions faciales de quelques PNJ, mais il ne s’agit là que d’une broutille quand on voit la qualité graphique que le jeu propose.

Le multijoueur de Monster Hunter World va plaire à la plupart des joueurs, il vous sera ainsi possible de faire le mode histoire entièrement en solo ou avec un ami, mais également des quêtes si vous êtes en difficulté face à un terrible monstre. Pour cela, rien de plus simple, lancez une fusée de détresse et un groupe de joueur (ami ou non) débarquera à votre rescousse. Évidemment, il va de soi que si vous êtes en solo ou en groupe face à un monstre, le jeu rendra votre quête plus difficile en augmentant la durée de vie ou la puissance des attaques de la bête que vous affronterez.

Ainsi donc, Monster Hunter World est sans aucun doute une des grosses sorties de l’année 2018 et il est étonnant de voir un jeu destiné à la base principalement à un public Asiatique avoir autant de succès dans nos contrées. Le jeu reste fidèle à ses origines et ne réinvente pas le genre, mais l’améliore et l’enrichit par sa nouvelle direction. Il réussira à plaire aux joueurs des premières heures et à ceux qui sont tentés de découvrir pour la première fois ce que vaut un jeu Monster Hunter. Ses graphismes, ses monstres, son histoire et même sa bande-son aux airs de Pirate des Caraïbes lorsque vous êtes à Astera vous immergeront dans la traque d’énormes monstres.

Points positifs

  • La durée de vie ( 50 heures environ)
  • Le bestiaire
  • Les graphismes
  • L’histoire
  • La personnalisation du personnage
  • La ville d’Astera

Point Négatifs

  • Quelques bugs de collisions
  • Des temps de chargement un peu longs à certains moments


SITE OFFICIEL DE MONSTER HUNTER WORLD


APERÇU DE REVUE
NOTE GLOBALE
9
PARTAGER
Article précédentMonster Hunter World : Débloquer des costumes de Street Fighter V
Article suivantSony présente son line-up 2018 à travers une vidéo
Immense fan de jeux vidéo, manga, cinéma et comics. Le jeu vidéo a pris une place importante dans ma vie plus qu'un simple passe-temps, une véritable passion c'est grâce à 4WAG que je peux enfin réaliser un rêve de gosse. Joueur sur Playstation 4, les meilleurs jeux à mes yeux sont Assassin's Creed, Last of us, God of war et uncharted.

LAISSER UN COMMENTAIRE